Planète Blanche #42 : la patineuse Maé-Bérénice Méité s’engage contre les inégalités raciales

Planète Blanche, Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine

 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Maé-Bérénice Méité : « Dans le monde du patinage et dans ma vie privée, je suis confrontée à la discrimination et aux préjugés »

Depuis le 25 mai et la mort de George Floyd dans les rues de Minneapolis (Minnesota) sous le genou du policier Derek Chauvin, la patineuse française Maé-Bérénice Méité s’est publiquement engagée contre les inégalités raciales. Installée aux États-Unis depuis quelques années, elle s’entraîne depuis deux saisons à Tampa, en Floride, où elle a vécu un confinement plutôt libre pendant lequel elle a pris soin de son genou, dont le tendon rotulien était fissuré : « Je n’ai pas vraiment senti que nous étions en confinement, explique-t-elle. Si seuls les établissements de première nécessité étaient ouverts, j’ai croisé beaucoup de piétons, chose plus que rare en temps normal [rires]. » Pour la Planète Blanche de Nordic Magazine, Maé-Bérénice Méité, sextuple championne de France née à Paris il y a presque 26 ans, revient, avec courage et émotion, sur ces dernières semaines, très difficiles pour elle. Elle explique également vouloir faire bouger les choses dans le monde du patinage artistique.

 

« L’après George Floyd, c’est une génération unie, prête à se battre corps et âme pour faire de cette société, une société plus juste, inclusive et égalitaire »

 

« Ces dernières semaines ont été un roller coaster [des montagnes russes] d’émotions. J’ai ressenti de la colère, de l’indignation, de la rage, de l’incompréhension. Ce fut horrible d’être témoin d’images si violentes. Personnellement, je n’ai pas pu regarder la vidéo dans son entièreté, quelques bribes m’ont largement suffi. J’ai été profondément touchée par la mort de George Floyd. Pour moi, cet homme [Derek Chauvin, ndlr.] a retiré la vie à un de mes frères… Ce n’est pas le premier, et malheureusement pas le dernier comme nous le constatons chaque jour. J’ai d’ailleurs fais une vidéo sur ma chaîne Youtube [qu’elle a nommé Simply Maé, ndlr.] dans laquelle je me livre sans filtre, et j’explique les cinq phases de deuil par lesquelles je suis passée… C’est pour vous dire à quel point cela m’a affecté. »

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

Maé-Bérénice Méité, patinage artistique

Maé-Bérénice Méité (FRA) – Youtube Simply Maé

 

« Cinq jours après le décès de George Floyd, j’avais publié une autre vidéo, #ICANTBREATHE. C’était ma façon d’extérioriser la haine, la colère, la rage, le dégoût, la tristesse, l’amertume, que la mort de George Floyd et de toutes les personnes noires injustement tuées a provoqué en moi. Je voulais exprimer ce ras-le-bol général que j’ai toujours gardé pour moi. Je voulais choquer et lancer un cri d’appel et dire à ma communauté qu’il est l’heure de se réveiller. Je voulais m’exprimer sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur depuis des années, à savoir lutter et apporter une voix à la communauté noire. Je me suis dit que parler devant une caméra n’était pas la meilleure des choses à faire, quand je réfléchissais au format que je souhaitais pour cette vidéo. Alors je me suis dis que j’allais l’exprimer autrement. Je sais danser, j’adore écrire, j’ai choisi une musique qui était en accord avec le sentiment que je voulais véhiculer, puis j’ai laissé mon inspiration et la mélodie me guider. Je savais ce que je voulais dire, et montrer. Je voulais que ce soit provocateur mais toujours dans le respect. Les mots n’ont pas été choisi au hasard, et parfois ils peuvent être un peu crus. Et comme on dit, dans certains cas, une image vaut bien plus que 1 000 mots. »

« Voir l’élan de solidarité mondiale est juste incroyable. George Floyd a permis de lever le voile sur beaucoup d’injustices qui, jusqu’alors passaient inaperçues pour la majorité de la société. L’après George Floyd, c’est une génération unie, prête à se battre corps et âme pour faire de cette société, une société plus juste, inclusive et égalitaire. L’après George Floyd, ça n’est pas une mode mais bien un combat sur le long terme. »

 

« Sur Facebook, je me fait traiter de macaque […] Il n’y a rien de plus beau que le mélange des cultures et la diversité »

 

« L’important c’est de perpétuer le changement des mentalités vers un monde plus inclusif, tolérant, non discriminatoire, équitable et égal pour tous. Alors continuons. Continuons à lutter car ça n’est que le début. Ayons ces discussions inconfortables, apprenons l’histoire dans son entièreté, renseignons-nous, apprenons à vivre ensemble. Nous vivons dans une société cosmopolite… Et il n’y a rien de plus beau que le mélange des cultures et la diversité. Apprendre des autres : leur culture, leurs us et coutumes, leurs traditions, si tout le monde prenait le temps d’apprendre des autres, au lieu de se baser sur des préjugés, et des a priori…. Ça serait un énorme pas pour l’humanité. »

 

Maé-Bérénice Méité, patinage artistique

Maé-Bérénice Méité (FRA) – Instagram Maé-Bérénice Méité

 

« Au sein de la grande famille du patinage artistique, en France et à l’international, je n’ai jamais été réellement confrontée au racisme, bien que j’évolue dans un sport pratiqué par une majorité de personnes blanches. Le seul acte de racisme que je peux vous citer, c’est une personne qui s’est permis de commenter une photo de moi lors d’une compétition, postée sur Facebook, me traitant entre autres de macaque. J’étais jeune et ça m’a beaucoup blessé. En dehors de cet incident, je n’ai jamais été confrontée au racisme mais beaucoup plus à la discrimination et aux préjugés, dans le patinage, comme dans ma vie privée. »

 

« J’ai tout un protocole de prêt pour ce jour où je me ferai arrêter sur la route par la police »

 

« Pour moi, le racisme aux États-Unis est plus flagrant qu’en France. En France c’est plus… « subtil », dirons-nous. Je dis cela notamment parce que, comme beaucoup je suppose, j’ai découvert avec horreur, l’existence et le contenu des groupes Facebook/WhatsApp de membres des forces de l’ordre, dénigrant sans gêne les femmes, les personnes issues d’origines ethniques, les personnes aux différentes religions… Pourtant ce sont ces mêmes personnes qui sont censées assurer notre protection. Attention, je tiens à préciser qu’il ne faut pas en faire une généralité et que tous les membres des forces de l’ordre ne sont pas mauvais. Mais c’est effrayant de se dire que, une figure autoritaire que l’on pense là pour nos droits et notre protection, serait capable de nous laisser mourir, de ne pas agir ou pire encore, d’user de sa position de pouvoir, parce qu’on est noir, arabe, musulman, juif ou autres… Je connais les discriminations envers la jeunesse des banlieues, mais je ne pensais pas que c’était aussi… brutal ! »

 

Maé-Bérénice Méité, patinage artistique

Maé-Bérénice Méité (FRA) – Instagram Maé-Bérénice Méité

 

« Aux États-Unis, en tant que Noirs, avec tout ce qui s’est passé ces dernières années, on sait « déjà à quoi s’attendre » lors d’un contrôle de police. Personnellement, j’ai tout un protocole de prêt, pour ce jour où je me ferai arrêter sur la route. Un des facteurs majeurs à cela, c’est le port d’arme autorisé. Ça m’effraie un peu, car beaucoup d’officiers assument qu’une personne Noire est dangereuse car potentiellement armée, c’est sur cette base qu’ils justifient d’ailleurs la majorité des meurtres. Ils évoquent la légitime défense la plupart du temps. »

 

« Avec une médaille, on est pris au sérieux et écouté. Alors je me battrais autant que je peux, pour pouvoir permettre à toutes ces minorités d’avoir une voix et d’être entendues »

 

« Avec plusieurs amis patineurs à travers le monde, nous sommes en train de mettre en place des moyens pour faire définitivement changer les choses, avoir des entreprises, fédérations et associations plus inclusives et diverses. Car pour faire bouger les choses, il faut agir, et c’est exactement ce que nous faisons aujourd’hui. Ma plus grande motivation en patinage est d’avoir, un jour, une plateforme pour mettre en lumière tous ses problèmes sociaux qui me touchent de prêt comme de loin. Ma détermination et ma motivation viennent de là. Cela me donne encore plus l’envie de me battre pour toutes les personnes oppressées, minoritaires, qui ne sont pas écoutées. Car avec une médaille, on est pris au sérieux et écouté. Alors je me battrais autant que je peux, pour pouvoir permettre à toutes ces minorités d’avoir une voix et d’être entendues. »

 

Maé-Bérénice Méité, patinage artistique

Maé-Bérénice Méité (FRA) – Instagram Maé-Bérénice Méité


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Martin Bartak commence son été sur la coupe de République Tchèque

Faute de coupe du monde, il devra se contenter de cela ! Le Tchèque Martin Bartak, 20 ans et vainqueur en titre du gros globe de cristal du ski sur herbe, a enfin pu skier dans le cadre de la coupe de République Tchèque disputée sous la pluie de Ceske Petrovice. Toujours présent dans la catégorie junior, il a remporté le premier slalom de plus d’une seconde avant de s’incliner pour 11 centièmes face à Jan Borak le dimanche. Adela Kettnerova et Martin Soltik réalisent le doublé chez les seniors.

 

Martin Bartak, ski sur herbe

Martin Bartak (CZE) – Photo Jarda Cernickemu

 

> La coupe du monde de rollerski est confirmée, avec trois étapes : tous les détails ICI dans notre article


 

La liste des combinés slovènes pour l’hiver prochain dévoilée, les fondeurs tchèques se montrent également

La Fédération slovène de ski a, il y a quelques semaines, révélé ses groupes nationaux de combiné nordique. Ils seront très jeunes l’hiver prochain avec Vid Vrhovnik et Rok Jelen, que le Français Gaël Blondeau avait sauté sur la ligne pour le bronze mondial junior à Oberwiesenthal (Allemagne) en mars dernier, tous les deux 20 ans en équipe A. En équipe B, Ozbej Jelen et Gasper Brecl ont le même âge. Enfin, Ema Volavsek et Silva Verbic sont sélectionnées pour participer, notamment, à la première coupe du monde féminine.

 

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski

Katerina Razymova (CZE) – Modica/NordicFocus

 

En ski de fond, la République Tchèque a dévoilé ses listes nationales pour la prochaine saison. Sans surprise, Katerina Razymova, Katerina Janatova, Petra Novakova et Michal Novak mènent cette équipe coachée par Vasil Husak chez les hommes et Jan Franc chez les dames.

 

> Ernest Yahin leader de l’équipe russe de combiné nordique : notre article ICI


 

Le confinement étant maintenant terminé, nous vous faisons maintenant un inventaire non exhaustif des plus belles, insolites, drôles photos et vidéos publiées par les sportifs hivernaux déconfinés. Voici la sélection de la semaine.

 

Pause plongeon pour la skieuse alpine suisse Corinne Suter…

Corinne Suter, ski alpin

Instagram Corinne Suter

 

… la Suédoise Anna Swenn-Larsson dans le lac d’Åre…

Anna Swenn-Larsson, ski alpin

Instagram Anna Swenn-Larsson

 

… et l’Italienne Marta Rossetti dans le lac de Garde !

Marta Rossetti, ski alpin

Instagram Marta Rossetti

 

Le sauteur acrobatique suisse Noé Roth continue son entraînement en water jump

 

… Gregor Schlierenzauer s’y essaye avec ses grands skis de saut à ski !

 

Sortie en canoë pour la néo-retraitée Tina Weirather…

Tina Weirather, ski alpin, canoë

Instagram Tina Weirather

 

… Quentin Fillon-Maillet fait de même !

 

Le chien trop choupinou de la légende suédoise du ski alpin Anja Paerson

Anja Paerson, ski alpin

Instagram Anja Paerson

 

La snowboardeuse italienne Michela Moioli reçoit enfin son globe du snowboardcross…

Michela Moioli, snowboard, snowboardcross, globe de cristal

Instagram Michela Moioli

 

shooting sous 30°C pour Dorothea Wierer avec les siens…

Dorothea Wierer, biathlon, globes de cristal

Facebook Dorothea Wierer

 

… avant de se reposer autour du jacuzzi…

Dorothea Wierer, biathlon

Facebook Dorothea Wierer

 

… puis de passer un samedi de rêve sur un bateau avec, notamment, Federica Sanfilippo !

Dorothea Wierer, biathlon

Facebook Dorothea Wierer

 

La sauteuse allemande Katharina Althaus fête le week-end avec un flamant rose… enfin presque !

Katharina Althaus, saut à ski

Instagram Katharina Althaus

 

Sortie running pour Marie Dorin-Habert

Marie Dorin-Habert, biathlon

Instagram Marie Dorin-Habert

 

Mikaela Shiffrin retrouve la neige à Copper Mountain…

 

… alors que Jessie Diggins répond à sa dernière danse par… une autre danse !

 

Un peu de vélo autour du lac d’Annecy pour la skieuse de vitesse auvergnate Célia Martinez

Célia Martinez, ski de vitesse, cyclisme

Instagram Célia Martinez

 

Anne-Sophie Barthet sort au grand air

Anne-Sophie Barthet, ski alpin

Instagram Anne-Sophie Barthet

 

L’Allemand Daniel Bohnacker se monte un petit parcours de ski cross

 

Les biathlètes suissesses, dont Aita Gasparin, s’entraînent à Lenzerheide accompagnées du bruit des cloches des vaches

 

Entre deux séances d’entraînement, Helene Marie Fossesholm est diplômée

Helene Marie Fossesholm, ski de fond, diplôme

Instagram Helene Marie Fossesholm

 

Séance de musculation pour l’alpine italienne Laura Pirovano…

Laura Pirovano, ski alpin

Instagram Laura Pirovano

 

… Sofia Goggia travaille sa position de recherche de vitesse !

 

Didrik Toenseth dans un paysage de rêve…

Didrik Toenseth, ski de fond

Instagram Didrik Toenseth

 

… grosse séance de rollerski pour Emil Iversen !

Emil Iversen, ski de fond, rollerski, ski-roues

Instagram Emil Iversen

 

Les biathlètes suédoises Hanna et Elvira Öberg fêtent le solstice d’été, grande fête en Scandinavie…

Hanna Öberg, biathlon, Elvira Öberg

Instagram Hanna Öberg

 

… comme la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen !

Kaisa Mäkäräinen, biathlon

Instagram Kaisa Mäkäräinen

 

Un peu de surf pour le snowboardeur Omar Visintin

Omar Visintin, snowboard, snowboardcross, surf

Instagram Omar Visintin

 

Petit masque au visage pour Ryoyu Koabayshi, totalement zen

Ryoyu Kobayashi, saut à ski

Instagram Ryoyu Kobayashi

 

Spécialiste de l’ovale de 400 mètres, Timothy Loubineaud s’entraîne en short track à Font-Romeu !

 

Quand Perrine Laffont et Laurent Gerra se rencontrent à Val d’Isère !

Laurent Gerra, ski de bosses, Perrine Laffont

Facebook James Adrait

 

Visiblement, Paulina et Ivona Fialkova sortaient d’une grosse séance d’athlé quand elles ont pris cette photo

Ivona Fialkova, biathlon, Paulina Fialkova

Instagram Paulina Fialkova

 

Un petit remontant glacé pour la biathlète autrichienne Lisa Theresa Hauser !

Lisa Theresa Hauser, biathlon, glace, ice cream

Instagram Lisa Theresa Hauser

 

Darya Domracheva cueille les radis…

Darya Domracheva, biathlon, radis

Instagram Darya Domracheva

 

… Ekaterina Yurlova-Percht des hugs de sa petite fille !

 

La skeletonneuse Agathe Bessard et la bobeuse Margot Boch profitent de la piscine après une grosse semaine de physique à La Plagne

Agathe Bessard, skeleton, bobsleigh, Margot Boch

Instagram Agathe Bessard


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> L’IBU s’engage auprès des Nations unies pour lutter contre le dérèglement climatique

La Fédération internationale de biathlon a annoncé, en début de semaine dernière, rejoindre l’action menée par les Nations unies contre le dérèglement climatique en lien avec le sport. « Peu de sports sont aussi dépendants du climat que les sports de neige. En tant qu’organe décisionnel du biathlon, il est approprié que l’IBU assume la responsabilité de lutter contre le changement climatique et contribue à ouvrir la voie à un avenir neutre en carbone », explique Olle Dahlin, le président de l’IBU, dans le communiqué annonçant la nouvelle. Dorénavant, l’IBU doit respecter les cinq principes suivants :

  1. Entreprendre des efforts systématiques pour promouvoir une plus grande responsabilité environnementale
  2. Réduire l’impact climatique global
  3. Éduquer à l’action climatique
  4. Promouvoir une consommation durable et responsable
  5. Plaidoyer pour l’action climatique par la communication

 

une, mondiaux de biathlon, championnats du monde, Antholz, Antholz 2020, Anterselva, Italie, coupe du monde, équipe de France, Emilien Jacquelin, Anaïs Bescond, Dorothea Wierer, Lukas Hofer, Johannes Bœ, Marte Olsbu Roeiseland,

Manzoni/NordicFocus

 

> Vincent Kriechmayr quitte Fischer pour Head, Antoine Collomb Patton signe chez Salomon

Quel gros coup réalisé par Head ! En débauchant le skieur Vincent Krichmayr, 28 ans, de chez Fischer, la marque autrichienne attire dans sa World Cup Rebels Team un double médaillé mondial vainqueur de la descente de Wengen en 2019. « Mon objectif est très simple : je veux devenir encore meilleur. Je veux aussi devenir encore meilleur en slalom géant », explique le champion autrichien dans la communication de son nouveau fournisseur de skis. Aussi, Antoine Collomb Patton, fondeur handisport français, quitte Fischer pour Salomon.

 

Antoine Collomb-Patton, ski de fond, handisport, Salomon

Antoine Collomb Patton (FRA) – Instagram Antoine Collomb Patton

 

> Le fondeur Matis Leray quitte le E-Liberty Ski Team et rejoint le Team Robinson Trentino et participera à la Visma Ski Classics : notre article ICI

 

> Anikken Alnæs deuxième de la Besseggløpet

Chaque année, la Besseggløpet est organisée sur les pentes de l’arête de Besseggen dans les Alpes scandinaves, en Norvège. Cette année, la course, réservée aux Norvégiens à cause du coronavirus, a été remportée par Kristoffer Haugen et Johanna Åström. La fondeuse du Team Ragde Eiendom, meilleure équipe de la Visma Ski Classics, Anikken Alnæs prend une excellente deuxième place à 3 minutes 50 secondes de la lauréate. « Grâce aux montagnes, je suis sans limites. La Besseggløpet a dépassé mes attentes », s’enthousiasme-t-elle sur Instagram.

 

Anikken Alnaes, ski de fond, Bessegglopet

Anikken Alnaes (NOR) – Instagram Anikken Alnaes

 

> La Slovénie a organisé ses championnats nationaux de big air à la fin du mois de mai !

C’est une information qui n’était absolument pas passée dans les radars de la Planète Blanche ! Les 23 et 24 mai, la Slovénie a organisé ses championnats nationaux de big air à Kanin, une des premières stations du pays à avoir rouvert après la pandémie de coronavirus. En snowboard, Urska Pribosic, douzième de la coupe du monde 2019/2020 de la spécialité, a été logiquement sacrée. Succès du vétéran Marko Grilc, 36 ans et vainqueur de la coupe du monde londonienne du 30 novembre 2010, chez les hommes. Revenu seulement pour cette occasion à la compétition, il n’a plus participé à une manche de coupe du monde depuis décembre 2013. En freeski, Jost Klancar, 17 ans et aucun départ au niveau international, remporte la médaille d’or alors qu’aucune compétition féminine n’a été organisée.

 

Marko Grilc, snowboard, big air

Marko Grilc (SLO) – Photo Matic Klansek

 

> Un nouveau format pour la Continental Cup de hockey sur glace

Le Congrès extraordinaire de l’IIHF doit le confirmer officiellement cette semaine mais, déjà, l’instance internationale l’a annoncé : la Continental Cup de hockey sur glace évolue à cause de la pandémie de coronavirus qui repousse le lancement de la nouvelle saison. Ces dernières années, deux poules étaient tirées au sort avec les deux premiers qualifiés pour un tournoi final. Cette année, il y aura quatre groupes et seul le vainqueur de celui-ci se qualifiera pour le tournoi final prévu du 8 au 10 janvier 2021. Avant cela il y aura les qualifications à Akureyri (Islande) et Sofia (Bulgarie) en octobre. Les matches des quatre groupes se tiendront à Amiens (France), Asiago (Italie), Ljubljana (Slovénie) et Frederikshavn (Danemark). Les Gothiques d’Amiens, seuls représentants français de la compétition, auront donc l’avantage de recevoir : ils seront opposés aux Kazakhs du Yertis Pavlodar, aux Hongrois du Ferencvarosi TC et au deuxième du groupe qualificatif de Sofia.

 

 

> World Curling annonce les nouvelles dates des Mondiaux

Annulés l’hiver dernier, les championnats du monde de curling masculins se dérouleront au TD Place d’Ottawa (Canada) du 3 au 11 avril 2021. Cette édition des Mondiaux qualifiera six pays pour les Jeux olympiques de Pékin 2022. Aussi, un accord a été passé entre World Curling et Curl Aberdeen concernant les Mondiaux mixtes : ils seront accueillis par la cité écossaise pour les trois prochaines années. Ce sera du 10 au 17 octobre en 2020. Enfin, les Mondiaux féminins sont confirmés à Schaffhausen (Suisse) du 20 au 28 mars 2021. Seules les championnats du monde de double mixte 2021 n’ont pas encore été attribués.

 

> Un nouveau bateau pour Aurélien Ducroz

Le 16 juin dernier, Aurélien Ducroz, double champion du monde de ski freeride et quadruple vainqueur de l’Xtreme de Verbier reconverti dans la voile, a annoncé sur son compte Facebook, la construction d’un nouveau multicoque Class40. Le tout dans le but de participer à la Transat Jacques Vabre 2021 et, surtout, à la Route du Rhum 2022.

 

« Il y a 10 ans à l’occasion d’une rencontre, je découvrais le monde de la course au large. C’était le début d’une nouvelle carrière. Je m’imaginais déjà au départ de ces courses mythiques et suivais avec attention leurs récits. Pendant toutes ces années je me suis passionné, perfectionné et tout fait pour me rapprocher de ce monde ! Aujourd’hui j’entre dans la cour des grands et c’est un défi de taille qui m’attend. C’est hyper motivé et très reconnaissant de la confiance qui m’est accordée par Crosscall que je me lance dans ce nouveau projet. Par le passé, j’ai eu la chance de développer et construire mes skis, c’est mon bateau que je vais créer aujourd’hui… Après le rêve de skieur, c’est le rêve de marin qui se réalise ! Je suis impatient de partager avec vous, cette nouvelle aventure qui commence ! » (Aurélien Ducroz sur Facebook)

 

 

> Les Jeux de Milan/Cortina 2026 soutiennent Alex Zanardi

Victime d’un grave accident alors qu’il était en pleine compétition de cyclisme handisport, Alex Zanardi, quadruple champion paralympique et ancien pilote de Formule 1, est actuellement dans le coma, « dans une état grave mais stable » selon les médecins de l’hôpital de Sienne. Véritable légende en Italie, il reçoit depuis plusieurs heures le soutient de tout un pays, et notamment du Premier ministre Giuseppe Conte. Hier matin, c’est le compte officiel des Jeux olympiques d’hiver 2026 de Milan/Cortina qui lui a donné toute sa force en écrivant ses quelques mots :

 

« ”Quand dans une course tu réalises que tu as tout donné, mais tout, tiens encore cinq secondes, parce que c’est là que les autres n’en peuvent plus” : c’est la fameuse règle des 5 secondes d’Alex Zanardi. Champion dans la vie et dans le sport, il n’a jamais abandonné et a prouvé qu’aucun défi n’est impossible. Gagnez encore Alex, nous sommes avec vous. »

 

Alex Zanardi

Alex Zanardi (ITA) – Facebook MilanoCortina2026

 

> Hans Christer Holund annonce la venue au monde de son enfant, Håkon Dalen

Hans Christer Holund, ski de fond, bébé, Haakon Dalen

Hans Christer Holund (NOR) et son enfant Håkon Dalen – Instagram Hans Christer Holund

 

> Lors du stage des snowboardcrosseurs et ski crosseurs à Val d’Isère, une avalanche nocturne a dévalé sur lea ligne des starts

Thomas Frey, ski cross, avalanche, Val d'Isère

Facebook Thomas Frey

 

> Roxana Maracineanu a rendu visite aux short trackeurs à Font-Romeu

Roxana Maracineanu, Tifany Huot-Marchand, Timothy Loubineaud, Font-Romeu, short track, patinage de vitesse

Roxana Maracineanu avec les short trackeurs français à Font-Romeu – Facebook CNEA Font-Romeu

 

> Le tremplin d’Holmenkollen aux couleurs du drapeau gay à l’occasion du début de la Gay Pride d’Oslo

Holmenkollen, saut à ski

Instagram Holmenkollen

 

> Les lugeurs lettons descendent les pistes armés de roues !

 

Photos/Vidéos : Nordic Focus / Instagram / Facebook / Matic Klansek / Jarda Cernickemu / Twitter.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.