Planète Blanche #52 : l’été italien de la biathlète australienne Jillian Colebourn

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine

 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Jillian Colebourn : « Mon premier été depuis 10 ans »

Ce lundi, la Planète Blanche de Nordic Magazine fête ce 52e numéro. Depuis un an tout pile, vous pouvez y lire l’actualité des sports d’hiver de la façon la plus exhaustive possible. Pour célébrer ce premier anniversaire, nous avons demandé à la biathlète australienne Jillian Colebourn (25 ans), un peu à la manière du récit de la Groenlandaise Ukaleq Slettemark qui a passé le mois d’août à chasser les rennes, de nous raconter son été. De suite, et alors qu’elle n’a pas pu rentrer au pays à cause de la pandémie de coronavirus, elle a accepté et s’est livrée sans compter sur cette période estivale particulière. Laissons la parole à Jillian Colebourn et à son histoire…

 

« Si je retournais en Australie, je n’aurais sûrement pas pu revenir en Europe pour le début de la saison hivernale… »

 

« Aussi surprenant que cela puisse paraître pour une Australienne, cet été était mon premier depuis dix ans. La dernière fois, c’était en Australie lorsque j’avais 15 ans et, depuis, je « chasse l’hiver » si l’on peut dire. J’ai toujours aimé voyager dans l’hémisphère nord lors de l’été australien. Et cette année, au lieu d’aller skier en Australie où j’aurais pu profiter d’une deuxième saison hivernale de suite, je vis et m’entraîne en Italie où je vis mon premier été australien. Il ne vous étonnera pas d’apprendre que cela a pour raison le Covid-19. »

 

Jillian Colebourn, biathlon, Östersund

Jillian Colebourn (AUS) – Manzoni/NordicFocus

 

« J’avais bien prévu de retourner en Australie pour l’hiver mais j’ai décidé de rester en Europe pour mon entraînement estival parce que les règles australiennes sont très strictes, notamment sur la quarantaine. Si je retournais chez moi, il était possible que je ne puisse pas quitter l’Australie pour les premières compétitions IBU prévues à la fin de l’année ! Imaginez ma déception si cela avait été le cas… Comme je suis très sérieuse dans mon entraînement et que j’ai beaucoup d’objectifs personnels à atteindre l’hiver prochain, je suis restée ici : ma priorité absolue est de donc participer aux compétitions internationales de l’IBU [la saison passée, elle a pris le départ de deux coupes du monde ainsi que des Mondiaux d’Antholz, ndlr.]. »

 

« Grâce aux cours en ligne offerts par l’Université de Sydney, j’ai pu rester en Europe pour me concentrer sur mon entraînement dans des installations incroyables »

 

« Le début de mon après-saison été difficile puisque l’Italie, comme le reste de l’Europe, était en plein confinement en mars et avril. Mais je n’ai pas laissé passer le temps même si je ne pouvais faire du cardio et de la musculation qu’en intérieur. Par ailleurs, j’étais très occupée par mes études universitaires. J’avais été acceptée dans le programme d’échange de mon université pour étudier au printemps 2020 depuis l’Université Bocconi de Milan : avec le coronavirus, cela s’est transformé en cours par visioconférences. »

 

Jillian Colebourn, biathlon, Hochfilzen

Jillian Colebourn (AUS) – Manzoni/NordicFocus

 

« Je viens de débuter mon ultime semestre universitaire et j’ai tellement de chance que mon université ait offert des cours en ligne à tout le monde en raison du Covid-19. C’est grâce à cela que j’ai pu rester en Europe cette année et me concentrer sur mon entraînement et ma préparation avec les meilleures installations possibles. Ces dernières années, j’ai dû retourner à Sydney entre les saisons d’hiver, en mars-juin et août-novembre, pour aller à l’université, justement. Comme j’étudie l’ingénierie, il y a beaucoup de cours pratiques qui m’obligent à être présente, comme la construction de projets. Heureusement, j’ai aujourd’hui terminé toutes mes études d’ingénieur et il ne me reste que quelques matières à valider pour avoir mon diplôme en commerce [en parallèle, elle a passé un bachelor en génie mécatronique et en commerce, ndlr.]. Comme je n’ai pas besoin d’assister à des cours pendant la journée, j’étudie le soir et je me concentre sur mes séances d’entraînement pendant la journée. »

 

« Le premier pas de tir sur neige se trouve à 10 heures de route de Sydney… »

 

« Comme c’est premier été depuis dix ans, j’en profite vraiment même si je suis une winter person qui préfère généralement vivre par temps froid que chaud. Je vis à Livigno, dans les Alpes italiennes, où le climat est vraiment parfait pour moi par rapport à l’été australien, auquel je ne suis pas habituée, et qui peut être extrêmement chaud. Normalement, je préfère skier sur la neige plutôt que sur le bitume avec les ski-roues mais, où je suis, j’ai accès à deux pas de tir et à de nombreuses pistes de ski-roues. J’ai tellement de chance d’avoir accès à ces installations puisque je sais qu’il est actuellement très difficile de tirer à Sydney, où je suis née et où vis ma famille, parce que la plupart des pas de tir sont fermés à cause du coronavirus. »

 

Jillian Colebourn, biathlon

Jillian Colebourn (AUS) – Instagram Jillian Colebourn

 

« Puisque je fais dans les premières, c’est également la première année que je peux autant m’entraîner en tir et avec les skis à roulettes. Chez moi, nous n’avons qu’un seul stand de biathlon sur neige, et il est à environ 10 heures de route de Sydney… Il y a bien un pas de tir et une piste de rollerski mais elle ne fait qu’environ 200 mètres de long et se situe à tout de même 6 heures de chez moi. L’Australie est un très grand pays, j’ai donc l’habitude de rouler sur de très longues distances pour m’entraîner ! J’ai également profité de cet été italien pour faire du VTT qui est devenu mon entraînement préféré parce que je peux aller plus loin que lors d’une sortie en courant. Je peux donc voir plus d’endroits, de paysages incroyables ! J’adore admirer les montagnes de différents endroits sur les pistes cyclables. »

 

« L’IBU m’a donné une invitation pour participer à la coupe du monde au début de la saison prochaine : je suis tellement excitée et motivée »

 

« J’ai vraiment apprécié mon été ici en Italie. Je dois dire que je suis l’une des athlètes chanceuses de cette année puisque, avec le coronavirus, j’ai vécu ma meilleure période de préparation hors saison. Tout cela grâce à l’accès aux pas de tir, aux pistes de ski-roues, à la pratique du VTT et de la course à pied. Je n’oublie pas la vie en altitude : ce ne sont que des choses auxquelles je n’ai pas vraiment accès à Sydney. »

« Je suis vraiment excitée que les compétitions internationales débutent. D’ailleurs, l’IBU m’a donné une wild card [invitation] pour participer à la coupe du monde au début de la saison 2020-2021. Je suis tellement excitée et motivée par cette perspective où je pourrais montrer à tout le monde les fruits de mon travail estival en Italie. »

 

Jillian Colebourn, biathlon

Jillian Colebourn (AUS) – Instagram Jillian Colebourn

 

> Alexander Loginov regrette le départ de Martin Fourcade : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Johannes Hoesflot Klæbo reçoit son globe du sprint et prévient Bolshunov

Après quelques mois d’attente à cause de la pandémie de coronavirus, la star norvégienne du ski de fond, Johannes Hoesflot Klæbo, a enfin reçu son petit globe de cristal du sprint, comme sa compère suédoise Linn Svahn. Lors de cette remise, effectuée à la sortie d’une séance d’entraînement et partagée sur les réseaux sociaux de la FIS, il a tenu à prévenir son adversaire russe Alexander Bolshunov : « Enfin ! J’ai la preuve que j’ai remporté la coupe du monde du sprint la saison dernière. Bien que ce globe soit sympa, il me manque celui du général… Je le pense qu’il s’est retrouvé en Russie par erreur. L’année prochaine, je veux le récupérer ! » L’hiver 2020/2021 est déjà lancé.

 

 

> Pause forcée pour Therese Johaug, qui en a trop fait en vacances : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Coupe de République Tchèque : Adela Kettnerova toujours invaincue, Martin Bartak battu

Les 22 et 23 août dernier, la coupe de République Tchèque de ski sur herbe, seule vraie compétition itinérante de l’été, se délocalisait en Slovaquie du côté de Brestova. Pour les premières courses depuis le début du mois de juillet, Adela Kettnerova a remporté le slalom géant et le slalom, disputés en deux manches sur des runs d’une vingtaine de secondes. Avec ces deux nouvelles victoires, la championne du monde 2017 du super-G reste invaincue et domine largement le classement général. Chez les juniors, Martin Bartak, lauréat sortant de la coupe du monde annulée cette année, s’impose le samedi sur le géant mais est devancé par Jan Borak, pour 26 centièmes, entre les piquets serrés. Enfin, chez les seniors masculins Adam Hromadko réalise le doublé. Ultime étape les 26 et 27 septembre à Predklasteri.

 

Martin Bartak, ski sur herbe, Stitna nad Vlari

Martin Bartak (CZE) – Photo : Grasski

 

> Retour à la compétition cette semaine pour Kaisa Mäkäräinen : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Tess Ledeux rechausse les skis

Plus de sept mois après avoir quitté l’or blanc à cause d’une blessure survenue après un entraînement sur le site de la coupe du monde de Mammoth Mountain, aux États-Unis, le freeskieuse vainqueure des X Games et double championne du monde Tess Ledeux a enfin pu remettre les skis. Remise de sa fracture du plateau tibial externe du genou droit et de l’arrachement osseux de son péroné, elle a partagé sa joie sur Instagram : « C’est tout simplement incroyable, ça m’a tellement manqué », écrit-elle depuis Saas-Fee, en Suisse, où elle va se rendre à plusieurs reprises ses prochaines semaines. « Je me sens à 100% physiquement mais je veux prendre mon temps pour vraiment me sentir à l’aise. C’est la bonne année pour le faire, on a rarement le temps de faire ça », expliquait-elle ensuite au site L’Équipe.

 

 

> Emilien Jacquelin à vaincu son passage à vide : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Eddy Alvarez, le médaillé olympique américain devenu joueur de baseball

Au début du mois d’août, un événement incroyable a eu lieu. Eddy Alvarez, premier américano-cubain sélectionné en équipe nationale olympique de short track et médaillé d’argent en relais à Sotchi en 2014, a effectué, à 30 ans, ses grands débuts en MLB, la ligue majeure de baseball, au sein de l’effectif des Marlins de Miami. « Les entraîneurs de patinage ne voulaient pas qu’il fasse au baseball et les entraîneurs de baseball ne voulaient pas qu’il patine », explique Walter, son père, au site de l’ISU. Alors que de nombreuses universités lui offraient un contrat pour garnir les rangs de leur équipe de baseball, il a fait le choix du short track. Avec succès puisqu’il est devenu, en 2009, champion du monde juniors de relais avant, donc, de décrocher une breloque olympique sur les bords de la mer Noire sur la glace de l’Iceberg Skating Palace.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

We’re so proud. 🥺💙

Une publication partagée par Miami Marlins (@marlins) le

 

S’il s’est souvent blessé, il est resté dans le monde du patinage de vitesse sur piste courte pour ses coéquipiers, et notamment JR Celski, un ami depuis qu’il a six ans. C’est après la quête de la médaille suprême qu’il a recommencé à jouer au baseball. « J’ai toujours été un peu paresseux et le patinage de vitesse m’a appris une éthique de travail. Cela m’a aidé au baseball où j’en faisais plus que les autres », révèle-t-il. Après avoir signé avec les Red Sox de Chicago dès 2014, il a joué en ligue mineure dans les rangs des Arizona White Sox, Kannapolis Intimidators, Winston-Salem Dash, Birmingham Barons ou Charlotte Knights avant le grand saut. En 2019, il était échangé chez les Marlins de Miami, franchise dans laquelle il a effectué ses débuts en MLB. Il est le premier médaillé aux Jeux d’hiver à réaliser cette prouesse.

 

 

> Tiril Eckhoff chute à l’entraînement… et en rigole : notre article ICI


 

Le snowboardeur suisse Iouri Podladtchikov se retire

Avec la retraite de Iouri Podladtchikov, 31 ans, une page se tourne dans le freestyle suisse. Champion olympique du snowboard halfpipe en 2014 à Sotchi, la ville de ses parents d’origine russe, vainqueur de la coupe du monde 2008, médaillé d’or aux Mondiaux 2013 et lauréat de nombreuses breloques aux X Games, il a longtemps fait le match avec la légende américaine Shaun White. Mais, depuis trois ans, il a enchaîné les blessures : déchirure des ligaments croisés en 2017, traumatisme crânien juste avant les Jeux 2018 et déchirure du tendon d’Achille en 2019 sur la demi-lune des Mondiaux de Park City. C’est donc le corps meurtri que la légende helvète se retire : « Le temps est venu de dire adieu », annonce-t-il sur le site de Swiss Snowboard. Pour entamer sa nouvelle vie, Podladtchikov se consacre à la photographie, comme son compte Instagram le laisse transparaître, et à l’écriture : il vient d’ailleurs de s’inscrire à l’Université de Zurich en histoire de l’art et philosophie. Une retraite active pour un sportif qui l’était tout autant une planche de surf des neiges aux pieds.

 

 

> Patrick Bohard bat le record du monde du dénivelé positif : notre article ICI


 

Tout au long de l’été, nous vous faisons un inventaire non exhaustif des plus belles, insolites, drôles photos et vidéos publiées par les sportifs hivernaux à l’entraînement ou en vacances. Voici la sélection de la semaine.

 

Semaine de vacances en Sardaigne pour Dorothea Wierer…

Dorothea Wierer, biathlon

Instagram Dorothea Wierer

 

… qui y fait des donuts en buggy !

 

Coupure dans l’entraînement pour la multiple championne paralympique Marie Bochet à Oléron…

Marie Bochet, ski alpin, handisport

Instagram Marie Bochet

 

… passage par le lac de Weissensee pour l’Autrichienne Cornelia Huetter…

Cornelia Huetter, ski alpin

Instagram Cornelia Huetter

 

… par l’île de Malte pour Mario Seidl…

Mario Seidl, combiné nordique, Malte

Instagram Mario Seidl

 

… par Annecy (où il a pu goûter à la bière) pour Marco Odermatt…

Marco Odermatt, ski alpin, Annecy

Instagram Marco Odermatt

 

… par les îles de Lérins pour Sofia Goggia…

Sofia Goggia, îles de Lérins, ski alpin

Instagram Sofia Goggia

 

… et par le lac de Chiemsee pour Carina Vogt !

Carina Vogt, saut à ski

Instagram Carina Vogt

 

Simulation de départ pour le rollerskieur Emanuele Becchis, privé de coupe du monde cet été à cause du coronavirus

 

En Italie, Vetle Sjaastad Christiansen a rencontré les frères Boe…

Vetle Sjaastad Christiansen, biathlon, frères Boe

Instagram Vetle Sjaastad Christiansen

 

… et son compatriote Sturla Holm Lægreid est ressorti lessivé d’une séance en Norvège !

Sturla Holm Laegreid, biathlon, ski-roues, rollerski

Instagram Skiskytterlandslaget

 

La sauteuse acrobatique australienne Danielle Scott reprend l’entraînement après une blessure…

 

… et la championne olympique de la jeunesse Jeanne Richard monte le col de l’Iseran à ski-roues !

 

Séance de saut de haies pour la snowboardeuse Chloé Trespeuch…

 

… vraiment crevée de sa semaine intensive avec Manon Petit-Lenoir !

Manon Petit-Lenoir, Chloé Trespeuch, snowboard, snowboardcross

Instagram Manon Petit-Lenoir

 

La retraite elle belle pour le Norvégien Aksel Lund Svindal…

Aksel Lund Svindal, ski alpin

Instagram Aksel Lund Svindal

 

… sportive pour l’ancienne short trackeuse Véronique Pierron qui s’attaque au col de Romme…

Véronique Pierron, patinage de vitesse sur piste courte, ski-roues, cyclisme, col de Romme

Instagram Véronique Pierron

 

… comme pour l’ex-biathlète slovaque Anastasiya Kuzmina, en running avec son chien !

Anastasiya Kuzmina, biathlon, chien

Instagram Anastasiya Kuzmina

 

Jules Chappaz dans le tunnel d’Oberhof avec sa chérie Claudie Fournier…

Jules Chappaz, Claudie Fournier, ski de fond, Oberhof

Instagram Jules Chappaz

 

… Marte Olsbu Roeiseland fait de même au SNØ, la station couverte située à 10 minutes du centre-ville d’Oslo !

Marte Olsbu Roeiseland, biathlon, ski de fond

Intagram Marte Olsbu Roeiseland

 

Aristide Bègue, grand fan du Tour de France

Aristide Bègue, tour de france, biathlon

Instagram Myrtille Bègue

 

Mikaela Shiffrin se prépare activement pour l’hiver…

 

… la biathlète estonienne Grete Gaim également en faisant tourner le Skierg à plein régime !

 

Daniel-André Tande se met au golf

Daniel-André Tande, saut à ski, golf

Instagram Daniel-André Tande

 

Quand Estelle Alphand se fait traîner à motoneige sur le glacier de Saas-Fee…

Estelle Alphand, ski alpin, Saas Fee

Instagram Estelle Alphand

 

La légende allemande du patinage de vitesse Claudia Pechstein est à Font-Romeu !

Claudia Pechstein, patinage de vitesse, Font-Romeu

Facebook Claudia Pechstein

Lorsque le fantasque Andri Ragettli retrouve la neige, ça donne ça !

v, freeski, ski freestyle

Instagram Andri Ragettli

 

Niklas Dyrhaug et Martin Johnsrud Sundby, les deux bannis de l’équipe nationale norvégienne de ski de fond, se retrouvent

Niklas Dyrhaug, ski de fond, Martin Johnsrud Sundby

Instagram Niklas Dyrhaug

 

Constantin Schmid, roi des grillades !

Constantin Schmid, saut à ski, grillades

Instagram Constantin Schmid

 

Max Parrot tourne trois fois sur lui-même !

 

Record à la musculation pour la skeletoneuse Agathe Bessard

 

Retrouvailles entre les alpines retraitées Dominique Gisin et Tina Maze

Dominique Gisin, ski alpin, Tina Maze

Instagam Dominique Gisin

 

Après les fraises, place à la poule pour Stina Nilsson !

Stina Nilsson, biathlon, poule

Instagram Stina Nilsson

 

Carla Sénéchal, pousseuse de la pilote de bobsleigh Margot Boch, se met au quad

Carla Sénéchal, bobsleigh, quad

Instagram Carla Sénéchal


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> Le Congrès de la FFS réduit à une seule journée, la présentation des athlètes annulée

Ce vendredi 4 septembre, le Congrès annuel de la Fédération française de ski (FFS) se déroulera à la Chambre des métiers d’Annecy : « Il y aura un comité directeur le matin et une assemblée générale l’après-midi», explique David Loison, directeur administratif et financier de la FFS, à nos confrères de Ski Chrono. Seuls deux délégués par comités seront présents, pour respecter, en même temps, les règles sanitaires et le quorum de l’AG. Les débats seront retransmis en direct sur le FFS TV, la chaîne digitale fédérale. Par ailleurs, la présentation des athlètes prévue le 12 octobre au Pavillon Gabriel, à Paris, est annulée : « Il n’est pas raisonnable de rassembler tous nos meilleurs athlètes, membres de l’encadrement et plusieurs centaines d’invités durent plusieurs heures dans un espace clos », justifie Michel Vion, le président de la FFS, dans un communiqué transmis à la presse.

 

 

> Laura Chamiot-Maitral remporte l’Arly Cîmes Trail : notre article ICI

 

> Le High Five Festival 2020 est annulé

Prévu du 2 au 4 octobre prochain à Annecy, le High Five Festival, grand festival de films sur le snowboard et le freeski, n’aura finalement pas lieu. L’interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes a eu raison du dixième anniversaire de la manifestation, très populaire. « Oui, il n’y aura pas de High Five Festival cette année. Un cas de force majeure qui ne sera pas mineur pour nous. On ose à peine y croire et pourtant c’est comme ça, pas autrement. Rendez-vous les 1, 2 et 3 octobre 2021 pour le « vrai-faux » anniversaire du High Five », préviennent les organisateurs sur Instagram.

 

High Five Festival

Instagram High Five Festival

 

> En grande difficulté avec son tir sur le sprint, Hanna Öberg domine l’individuel court des championnats de Suède de biathlon d’été de Dala-Jarnä où Sebastian Samuelsson fait le doublé : notre article ICI

 

> Nordic Jobs Worldwide, la nouvelle équipe de la Visma Ski Classics

La semaine passée, une nouvelle Pro Team a vu le jour dans le monde du ski de fond longue distance. Nordic Jobs Worldwide, entreprise norvégienne de recrutement, a effectivement créé une équipe portant son nom avec l’Estonien Mart Kevin Polluste, membre du Team Synfjell la saison passée, comme premier membre et manager. Il travaillera également pour son employeur, à temps partiel, en tant que recruteur international. « L’un de nos objectifs avec l’équipe est d’être dans trois ans parmi les meilleurs dans certaines courses et aussi de remporter une victoire… Parce que l’ambition est d’être le meilleur possible, quoi que nous fassions », explique Rickard Fritjofsson, l’ambitieux PDG de Nordic Jobs Worldwide, sur le site de la Visma.

 

Nordic Jobs Worldwide, ski de fond, Visma Ski Classics

Photo : Visma Ski Classics

 

> Anze Gros remporte la Salzburg-rollt : notre article ICI

 

> Une nouvelle coupe continentale de saut à ski annulée

Malheureusement, chaque semaine qui passe offre son lot d’annulations dans le monde du saut à ski. La semaine passée, on a appris la suppression de la coupe continentale de Klingenthal (Allemagne) qui devait se dérouler les 26 et 27 septembre. La tournée ne comptera donc que quatre concours : ceux de Wisla (Pologne) déplacés aux 18 et 19 septembre et de Rasnov (Roumanie), les 10 et 11 octobre où les féminines seront conviées pour la seule fois du printemps.

 

 

> La Luge Start Cup 2020 annulée

Après la FIL Summer Luge Cup d’Ilmenau, c’est au tour de la Luge Start Cup de Meransen (Italie), prévue en septembre, d’être annulée. Traditionnel rendez-vous d’avant-saison pour les lugeurs européens, il a été supprimé du calendrier : « Comme les règles de sécurité sur notre piste de départ sont presque impossibles à respecter, nous avons décidé, le cœur lourd, de ne pas organiser la Start Cup cette année. Nous espérons pouvoir à nouveau organiser nos compétitions à Meransen en 2021 », explique Helene Stampfl, du club organisateur ASV Gitschberg, sur le site de la FIL.

 

> Lucie Charvatova reine des championnats tchèques de biathlon d’été de Letohrad : notre article ICI

 

> Le lugeur allemand Tobias Wendl s’est marié

 

> La coupe du monde 2020 de rollerski s’est terminé à Madona dans l’anonymat le plus total : notre article ICI

 

> Jean-Baptiste Grange et Claire Chapotot heureux parents d’une petite Lily-Rose

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Welcome to this World LILY-ROSE ❤️ 🎀 22.08.2020 🎀

Une publication partagée par Jean-baptiste Grange (@jbgrange) le

 

> Le Rollski Flüela Challenge annulé à cause d’un orage : notre article ICI

 

> Avec l’aide de Mari Eder, Krista Pärmäkoski se teste au biathlon à Antholz !

Krista Pärmäkoski, ski de fond, biathlon

Instagram Mari Eder

 

Photos/Vidéos : Nordic Focus, Facebook, Visma Ski Classics et Instagram.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.