Planète Blanche #6 : Bescond et Dorin-Habert se retrouvent

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, ski nordique, saut à ski, saut spécial, tremplins, ski, hiver, coupe du monde, jeux olympiques, coupe de France, neige

PLANÈTE BLANCHE – Un nouveau rendez-vous hebdomadaire débarque sur Nordic Magazine. Il s’agit de la Planète Blanche, lieu où se rassemblent tous les sports d’hiver, sans exception.

Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut le plus exhaustive possible – des sports blancs.

 

Kubacki vainqueur en Grand Prix à Hinzenbach

L’avant-dernière étape de la tournée des Grands Prix d’été de saut à ski avait lieu hier en milieu d’après-midi sur le petit tremplin Energie AG d’Hinzenbach, en Autriche. Dans le district d’Eferding, c’est le Polonais Dawid Kubacki qui l’emporte presque quatre unités devant le local Philipp Aschenwald. Son compatriote Piotr Zyla complète le podium.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Także tego😋👍 #dk #Hinzenbach #1stplace🏆 #teampoland🇵🇱 #manner #skijumping #dobrejestjakjest🌶 📸@skijumpingpl

Une publication partagée par Dawid Kubacki (@dawid.kubacki.official) le

 

Gregor Schlierenzauer, en forme cet été et vainqueur de la qualification saturnale, termine à moins d’une unité du podium. Le top 10 est peuplé de grands noms avec Maciej Kot, Stefan Kraft, Peter Prevc ou Michael Hayböck.

 

> Sato au coude-à-coude avec Kubacki pour le gain du général

Le Japonais Yukiya Sato, fragile leader du général avant ce concours autrichien, reste en tête grâce, d’abord, à l’absence du Slovène Timi Zajc, son dauphin depuis le week-end d’Hakuba. Ensuite ce sont les contre-performances de ses compatriotes Naoki Nakamura (38e), Keiichi Sato (28e) et, plus surprenant, Ryoyu Kobayashi (20e) qui lui permettent de conserver la première place.

 

 

Finalement, à une compétition de la fin – ce sera samedi prochain à Klingenthal –, il mène la danse 10 petits points devant Kubacki, dont la cote est remontée en flèche hier.

 

> Le doublé pour Domen Prevc en Coupe Continentale, Muranka gagne le général

En parlant de Klingenthal, le circuit de la Coupe Continentale s’y trouvait la semaine dernière pour les derniers concours de l’été. C’est le Slovène Domen Prevc qui a le mieux sauté tout au long du week-end : il gagne tout simplement les deux compétitions disputées sur le 125 mètres allemand. À deux reprises, il devance le Polonais Klemens Murankavainqueur final du général sans véritablement combattre, Rok Justin ayant été sélectionné en Grand Prix – et le Canadien Mackenzie Boyd-Clowes.

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Mam cie!!! Dziś też było spoko 2 miejsce👍💪🇵🇱

Une publication partagée par Klimek Murańka (@klems221.5) le

 

 

L’équipe de France avait fait le déplacement outre-Rhin. C’est Mathis Contamine (22e et 32e) qui signe les meilleures performances. Jonathan Learoyd (52e et 40e) et Paul Brasme (61e et 47e) n’ont pas brillé. Ils s’entraînent ce début de semaine en Autriche.

 


 

Papadakis et Cizeron présentent leurs nouveaux programmes au Masters

Si le coup d’envoi de la saison internationale de patinage artistique a été donné il y a quelques semaines lors de l’Autumn Classic International d’Oakville, le vrai point de départ pour les Français était donné la semaine dernière du côté de Villard-de-Lans pour le Masters. C’est lors de ce rendez-vous annuel de l’équipe de France de patinage artistique que les danseurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, qui s’entraînent au Canada, ont effectué leur rentrée. Et présentés leurs nouveaux programmes.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

And just like that, a new season is already about to begin 💫

Une publication partagée par gabriella papadakis. (@gabriellapapadakis) le

 

> Fame et un slam

Pour le programme court, les quadruples champions du monde ont choisi de patiner sur le célèbre air de la série télévisée Fame.

« On a trouvé une musique d’échauffement de la série télé Fame et on commence là-dessus, en faisant des échauffements de danse, avant que le programme se termine avec la musique la plus connue. » (Papadakis à L’Équipe)

Pour le libre, le couple – seulement sur la glace – tricolore est passé du pop de Rachael Yamagata de l’hiver passé à… du slam ! C’est la voix de Forest Blakk, lisant son texte Find me, qui rythmera toute l’année Papadakis et Cizeron lors de leurs programmes libres.

« Le choix de ce slam poétique apporte une dimension complètement nouvelle pour eux mais aussi pour le patinage. Sortir des sentiers battus, c’était un peu le but de cette année. » (Romain Hagenauer, leur coach, à L’Équipe)

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Find me. I was once told that walking through a doorway could cause someone to forget Even the most precious memories they had Memories of good Memories of bad Memories of love and of loss All tucked away neatly Stored like the worn out blankets that were kept to dress the rainy days And bad habits that happen from time to time Or what it felt like to rest your head on a friend’s shoulder That still carries with it the creases from where you last placed your heart Just like that Gone within a single step […] So here we are And I can vaguely and strangely trace your outline I can remember what it felt like to hold you I can remember what it was like to stare blindly Into your eyes for what felt like an eternity How could I forget that? I could never forget that I could never forget you […] As it stands I’ve found myself in that doorway again With both feet in and your heart on my sleeve But I can’t bring myself to walk through this time Not yet at least Not until I take one last look and see that it was you That it was always you […] I will find you again I will find you again @forestblakk x @olafurarnalds x us – tonight 💫

Une publication partagée par gabriella papadakis. (@gabriellapapadakis) le

 

> Lecavallier et Aymoz également vainqueurs

Logiquement, les vice-champions olympiques ont dominé cette compétition de rentrée avec un total de 225.66 points, soit plus que l’année dernière au même moment. Notons que ce score n’est pas comptabilisé dans leurs tablettes puisqu’il ne s’agissait pas d’une compétition internationale.

 

 

Kevin Aymoz, deuxième de l’Autumn Classic derrière la légende Yuruzu Hanyu, a également gagné, confirmant les pronostiques. Pour la première fois il a réussi une combinaison quadruple boucle-piquée/triple boucle-piquée en compétition. Victoire de Laurine Lecavallier chez les dames : elle devance Maé-Bérénice Meité de quelques points. Le couple Vanessa James/Morgan Ciprès, au programme minimaliste cet hiver (championnats de France et d’Europe), n’était pas à Villard-de-Lans.

 

 


 

Trois équipes françaises en Visma

Quelques jours après la funeste annonce de la disparition du Team Jobstation, ce sont de bien meilleures nouvelles qui nous sont arrivées pour la longue distance tricolore. Lors de l’entretien qu’il nous avait accordé, Guillaume Bonnafond, ex-manager de Jobstation, se lamentait qu’aucune formation française, en plus du e-Liberty Ski Team, ne soit présente en Visma Ski Classics. Eh bien, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a été entendu pendant la semaine.

 

 

Coup sur coup, le Team Vercors Isère et le Team nordique Crédit Agricole Franche-Comté ont annoncé leur entrée dans la Ski Classics comme Pro Team. Les deux équipes hexagonales, si elles ne prendront pas part à toutes les étapes du calendrier Visma, seront au départ de quelques-unes, comme les Challengers françaises. Leur calendrier précis n’est pas encore défini.

 

 

 

> La Savoyarde en Visma Ski Classics Challengers

La semaine écoulée a été riche en annonces pour le circuit Challengers de la Visma, comme souvent depuis l’annonce de sa création. Ce ne sont pas moins de trois courses qui l’ont rejointe en l’espace de quelques jours : la Vasaloppet China (50 km classique le 4 janvier), la Dolomitenlauf (42 km classique le 19 janvier) et… La Savoyarde (42 km libre le 8 mars). Cette dernière, qui se dispute à La Féclaz, entre dans le grand monde pour fêter sa 35e édition.

 

 

> Chambellant passe au E-Liberty Ski Team

Thomas Chambellant, ancien du Team Jobstation, aura l’occasion de disputer sa course maison sous les couleurs d’une Pro Team. Le fondeur de La Féclaz vient effectivement de signer avec le E-Liberty Ski Team.

 

 

> Le calendrier du Marathon Ski Tour 2020 est sorti


 

Chanavat l’emporte dans le tunnel d’Oberhof

La semaine dernière, l’équipe de France de ski de fond était au frais dans le tunnel d’Oberhof. C’était le cinquième stage des hommes de François Faivre après ceux du Cormet de Roseland, de Tignes, du Blink Festival et des France de rollerski. En fin de stage, un sprint international, le premier de la saison sur neige, était organisé dans le tube allemand.

 

 

C’est Lucas Chanavat, meilleur temps de la qualification, qui l’emporte après la finale. Les Russes Gleb Retivykh et Sergey Ustiugov sont battus. Renaud Jay est 6e, Valentin Chauvin 7e. L’Allemande Victoria Carl est victorieuse de la course dames devant Delphine Claudel.

 

 

> Manificat cinquième du cross, Bulle quatrième

Le lendemain du sprint disputé par -5°C, un cross (oui, oui une course à pied) de 10 kilomètres était organisé. Le local Andi Katz en est sorti vainqueur. Maurice Manificat termine 5e mais devant Ustiugov, 7e. Succès de l’Allemande Lena Bächle – qui bat le record de l’épreuve – chez les féminines, Émilie Bulle est 4e.

 


 

En bref…

> Noens et Alphand rapatriés

Comme souvent lors de la pré-saison, l’équipe de France de ski alpin connaît son lot de blessures. Cette année, ce sont Nastasia Noens, touchée à la cheville, et Nils Alphand, au pubis, qui ont été rapatriés en France depuis l’Amérique du Sud. En espérant que ce ne soit pas trop grave…

 

 

Sinon, le début de la coupe du monde de ski alpin, c’est dans moins d’un mois ! Ce sera sur le glacier du Rettenbach, à Sölden (Autriche), pour des géants prévus les 26 et 27 octobre.

 

 

> Daviet s’entraîne à Planica

Tandis que les fondeurs étaient dans le tunnel d’Oberhof, le nordique handisport Benjamin Daviet répétait ses gammes dans le tunnel de Planica (Slovénie), comme il l’a fait partager sur ses réseaux sociaux.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Work in progress 💪🏼 . Aujourd’hui c’est vitesses. On fait bosser le cœur et on travaille l’explosivité (enfin on essaie) ! #GoGros #roadtobeijing2022

Une publication partagée par Benjamin Daviet (@davietbenjamin) le

 

> La FIS en inspection à Kitzbühel

Après avoir notamment visité les installations françaises, les équipes de la Fédération Internationale de Ski (FIS) se sont rendues à Kitzbühel. L’occasion d’examiner la terrible Streif sans son manteau blanc.

 

 

> Le plastique du tremplin des Tuffes est posé !

Lundi dernier, on vous annonçait la présence d’une équipe de techniciens slovènes à Prémanon. Leur venue avait pour but de poser le nouveau plastique du tremplin des Tuffes. Ils ont rempli leur mission et le tremplin jurassien est comme neuf !

 

 


Pendant la semaine le calendrier précis des JOJ de Lausanne 2020, dont les épreuves de nordique (sauf le ski de fond) auront lieu aux Tuffes, est tombé !


 

> Hauke inculpé

Alors que son compatriote Johannes Dürr a été suspendu à vie après avoir été attrapé pour dopage dans le cadre de l’affaire Aderlass, Max Hauke est inculpé pour “fraude sportive”. C’était lui que l’on avait vu une poche de sang reliée à une de ses veines dans une vidéo qui avait fait le buzz au début des Mondiaux de Seefeld. Il risque 5 ans de prison.

 

> Jeannesson devient Britannique

À l’été 2018, on avait appris que la snowboardeuse Charlotte Bankes prenait la nationalité sportive britannique. Double championne du monde juniors de snowboardcross en tant que Française, elle avait décidé de cela pour s’éviter les casse-têtes de qualification en grands championnats, l’horizon étant bouché en France. Sous les couleurs britanniques, elle est devenue vice-championne du monde l’hiver passé.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Whoua 🔥 A really amazing day yesterday, had a real blast racing on the course here at @solitudemountain with all the girls. It was great fun thank you girl Amazing to come away with a Silver medal 🥈, just letting it sink in 😉😃 Thanks to this amazing team around me @gbsnowsport. Wouldn’t of been possible without all of you 🇬🇧🔥 And big thanks to everyone who had supported since the start, family friends, teammates, coaches, my local club Ecrins Snowboard and all my sponsors. Now time to cheers for Skicross team🇬🇧 @olliedavies_skicross @emskicross @emmaskier have fun out here today. @gbsnowsport @uk_sport @oxesssnowsport @dragoneurope @sweetprotection #sbxlife #snowboarding #worldchamps #medals #enjoylife

Une publication partagée par Charlotte Bankes (@charlotte_bankes) le

 

La semaine dernière, dans les colonnes de nos confrères de Ski Chrono, on apprenait que Matéo Jeannesson, grand espoir du ski de bosses tricolore (double champion de France U19 à 15 ans), avait fait le même choix. Il va découvrir la coupe du monde, avec la coupe d’Europe comme priorité.

 

 

> Sept blessés invités au Freeride World Tour 2020

Les organisateurs du Freeride World Tour ont annoncé avoir accordé des invitations à sept grands blessés qui ont été empêchés de concourir l’hiver dernier. Konstantin Ottner (Allemagne), Sam Lee (Nouvelle-Zélande), Ivan Malakhov (Russie), Yann Rausis (Suisse), Hank Bilous (Nouvelle-Zélande), Rachel Croft (États-Unis) et Maude Besse (Suisse) sont les élus. Le calendrier de la saison 2020 n’est pas encore sorti.

 

 

> La Grande-Bretagne reine du ski indoor

Hier avaient lieu les Lowland Championships, la plus grande compétition au monde de ski indoor. C’est dans le tunnel néerlandais de Landgraaf que l’affrontement, opposant des skieurs des U14 aux Masters, s’est déroulé. Les Britanniques remportent la Coupe des Nations, comme l’année dernière. L’Irlande, les Pays-Bas, le Danemark, le Luxembourg et la Belgique participent à cet événement.

 

 

> Quand le PSG handball joue dans une patinoire olympique

Pour son deuxième de la Ligue des Champions 2019/2020 de handball, les joueurs du PSG affrontaient les Norvégiens d’Elverum dans une salle chargée d’histoire. C’est effectivement dans le Håkons Hall de Lillehammer qu’ils ont battu leurs homologues scandinaves. Cette salle avait été construite à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver 1994 remportée par la Suède. Les hockeyeurs français, qualifiés pour cette édition des JO terminée à la 10e place, y avaient fait match nul contre les Américains.

 

 

> La skieuse de vitesse Célia Martinez a de nouveaux bâtons

 

> Bescond, dont le genou va mieux, et Dorin-Habert se retrouvent…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Retrouvailles et entraînement comme avant, quel plaisir 😁 Reunion and training like before, what a pleasure 😁

Une publication partagée par Anaïs Bescond (@anaisbescondofficiel) le

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Les retrouvailles des vieilles peaux en ski à roulette !

Une publication partagée par Marie Dorin (@mariedorinhabertofficiel) le

 


Le monde des sports d’hiver pleure Jacques Chirac, décédé la semaine dernière

 

 

 



Humeur

Un jour les Jeux d’hiver se dérouleront au Qatar

En ce moment les championnats du monde d’athlétisme battent leur plein à Doha, Qatar. Enfin, entendons-nous. Ils battent leur plein pour les athlètes. Enfin ceux qui le peuvent. Ceux qui ont le droit d’être dans le stade. Ils ne battent pas leur plein pour les pauvres marathoniens et marcheurs envoyés au casse-pipe dans la nuit de qatarienne par près de 90% d’humidité.

Ils ne battent pas leur plein, non plus, dans les tribunes du Khalifa Stadium. Désertes. Comme les rues de l’Île d’Yeu un soir hivernal de tempête. Pourtant il fait 20°C dans le stade. Soit moitié moins qu’à l’extérieur de l’enceinte grâce à la climatisation. Mais non. Ça ne prend pas l’athlétisme au Qatar. Moins de 10 000 spectateurs pour le grande finale du 100 mètres masculin. Record historiquement triste. À l’extérieur, pour les courses sur route, aucun autre public que les entraîneurs et les juges.

Cela donne des scènes assez ahurissantes. Le panneau installé sur la pelouse qui affiche “clap, clap, clap” au climax de l’affrontement entre Will Claye et Christian Taylor en finale du triple saut, alors qu’il doit y avoir quelques centaines de personnes dans le stade. Et encore ce n’était majoritairement que des membres des différentes délégations et des journalistes. Enfin bref, ce n’est pas une réussite.

Dans un peu plus de deux ans, les Jeux olympiques d’hiver prendront place en Chine aux alentours de Pékin. Comme pour le Qatar avec l’athlétisme et la Coupe du monde de football, le CIO a fait le choix de l’argent. En espérant qu’il y ait de l’engouement, une belle organisation… et de la neige. Un jour, les Jeux d’hiver se dérouleront dans de grands halls réfrigérés. Au Qatar. 



 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.