Planète Blanche #61 : le biathlon mis à l’honneur sur le Tour de France 2021

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine

 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Le Tour de France 2021 fait la part belle aux hauts lieux du biathlon

Ce dimanche soir, lors de l’émission Stade 2 diffusée sur France 3, Christian Prudhomme, le directeur du cyclisme chez Amaury Sport Organisation, a dévoilé le parcours du Tour de France 2021. Du 26 juin au 18 juillet, plus tôt que d’habitude pour coller aux dates des Jeux olympiques de Tokyo, il traversera l’Hexagone depuis Bretagne pour passer, notamment, par la Mayenne, les Pyrénées, les Alpes, la Provence, la Gironde et… les hauts lieux du biathlon français ! Tout d’abord, la huitième étape reliera, sur 151 kilomètres, Oyonnax au Grand-Bornand, charmant village haut-savoyard accueillant depuis plusieurs années maintenant une manche de la coupe du monde sur le stade Sylvie Becaert. Une anecdote que le patron du Tour n’a pas manqué de souligner à l’antenne.

 

cyclisme; Tour de France 2021

 

Le lendemain, rebelote, avec un passage au col des Saisies au tout début d’un parcours joignant Cluses à Tignes sur 145 kilomètres. Les Saisies, la station de Julia Simon et de Justine Braisaz mais aussi de la fondeuse Laura Chamiot-Maitral, des alpins Jérémie Lagier, Clara Direz et Roy Piccard ainsi que du ski crosseur Tom Bonnefond. D’ailleurs, lors de cette étape, le Tour passera dans le Beaufortain, le pré carré de la reine du para ski alpin : « Il semblerait que le Tour de France soit épris d’amour pour le Beaufortain », a malicieusement écrit Marie Bochet sur Instagram.

 

 

Ensuite, le 7 juillet, lors de la onzième étape, le Mont Ventoux, géant de la Provence, sera grimpé à deux reprises : on se souvient que le couple Emilien Jacquelin/Chloé Chevalier l’avait gravi l’été dernier pendant sa préparation. Dans les Pyrénées, enfin, la station de Font-Romeu, où la fratrie Bègue et l’équipe de France ont leurs habitudes sera visitée le 11 juillet sur la route d’Andorre-la-Vieille. D’ailleurs, cette étape partira de Céret, village pyrénéen où est né Martin Fourcade, le roi du biathlon, comme le rugbyman Guilhem Guirado, à qui le Catalan a déjà donné rendez-vous sur le bord de la route.

 

 

> Le TAS a condamné Evgeny Ustuygov mettant le sixième titre olympique de Martin Fourcade sur les rails : notre article ICI

 

Les biathlètes suédoises ont organisé un concours pour Halloween… Stina Nilsson termine bonne dernière !

Alors que le monde entier fêtait un Halloween spécial en raison de la pandémie de coronavirus samedi dernier, l’équipe féminine suédoise de biathlon, actuellement en stage à Idre Fjäll, a organisé un concours de déguisements, lors duquel leurs fans votaient sur Instagram, dès le milieu de semaine. Si Hanna Öberg, effrayante avec un costume noir et un maquillage d’une blancheur sidérante sur le visage s’est imposée, Stina Nilsson a terminé septième… et dernière. « Je m’étais maquillée comme un chat écrasé, je ne faisais probablement pas assez peur », a-t-elle expliquée aux journalistes de Radiosporten présents sur place pour couvrir le camp d’entraînement de l’ancienne fondeuse.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

VI BEHÖVER ER HJÄLP!! VEM VANN HALLOWEENMASKERADEN??? KOMMENTERA OCH RÖSTA!!! 🎃 (sjuk prestige i denna stuga just nu😂 👻)

Une publication partagée par stinanilssoons (@stinanilssoons) le

 

> Stina Nilsson ne débutera pas en coupe du monde à Kontiolahti à la fin du mois de novembre : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Agathe Bessard retrouve les sensations de la descente entre Allemagne et Lettonie : « Je ne rentre pas en France avant Noël ! »

Depuis deux semaines maintenant, la skeletoneuse Agathe Bessard, 21 ans, renoue avec les joies de la descente, à la différence des bobeurs, qui vont se lancer dans la pente seulement ces prochains jours en Allemagne. C’est en compagnie de l’équipe de Belgique, avec qui elle a noué un partenariat que la médaillée de bronze olympique de la jeunesse 2016 s’entraîne : « Les Belges ont des athlètes féminines qui courent en coupe du monde et des plus jeunes en coupe d’Europe. Du coup, on partage un entraîneur, Raphaël Maier, d’origine autrichienne, expliquait-elle samedi dernier à la Planète Blanche de Nordic Magazine depuis Sigulda, en Lettonie. À la différence des autres hivers, j’ai donc un entraîneur, qui me décharge de toute la partie logistique que je devais gérer auparavant, et une équipe tout le temps avec moi. »

 

Kim Meylemans, Raphaël Maier, skeleton, Sigulda, Agathe Bessard

Kim Meylemans, Raphaël Maier et Agathe Bessard à Sigulda – Photo : Agathe Bessard

 

C’est également pour la Plagnarde l’occasion d’apprendre de Kim Meylemans, 24 ans et cinquième du dernier Euro. « On discute beaucoup toutes les deux parce qu’on a le même style de pilotage. C’est bénéfique pour moi, elle me pousse vraiment vers le haut », se félicite-t-elle. Si Agathe Bessard enchaîne les descentes, jusqu’à deux par jour, elle n’a pas pu mener à bien son programme à Altenberg, en Allemagne, où elle avait été cas contact de la bobeuse française testée positive à la Covid-19, que nous avions évoqué lundi dernier : « J’ai dû rester en quarantaine pendant trois jours dans ma chambre d’hôtel, le temps d’avoir mon résultat négatif de test », révèle-t-elle. Elle avait tout de même pu descendre sur la piste allemande avant de prendre la direction de Sigulda, une piste qu’elle apprécie, la semaine passée.

 

 

La suite de son programme ? « Je ne rentre pas en France avant Noël, annonce-t-elle tout de go. On est en Allemagne cette semaine pour continuer les descentes. La semaine d’après, ce sera pause pour le travail sur glace mais on a décidé que je ne rentrerai pas en France. C’est beaucoup de risques pour pas grand chose. Du coup, je vais aller en Autriche où je m’entrainerai physiquement avec mon coach. » Le tout avant d’entamer, si tout se déroule normalement, la coupe du monde à Sigulda le 20 novembre. « On suit beaucoup l’activité du coronavirus… », prévient-elle pour finir, comme pour se prémunir de tout risque face à ce satané virus.

 

> Feu vert pour le week-end d’ouverture du nordique à Ruka : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Les championnats des Pays-Bas des distances ont eu lieu sur la patinoire Thialf d’Heerenveen

Le week-end dernier, un événement d’ampleur nationale avait lieu aux Pays-Bas. Malheureusement pour les milliers de fanatiques néerlandais du patin, les championnats de patinage de vitesse se sont déroulés dans une patinoire Thialf, d’habitude si volcanique, sans un seul spectateur. Ce qui n’a pas empêché Irene Schouten de décrocher les médailles d’or du 3 000 et du 5 000 mètres. Jorien ter Mors s’impose sur le 1 500 mètres, Jutta Leerdam sur le 1 000 mètres et Femke Kok en sprint, sur 500 mètres. À noter la belle sixième place de Suzanne Schulting, spécialiste du short track, sur 1 000 mètres, à 36 centièmes du bronze d’Ireen Wüst. Chez les hommes, Thomas Krol, sacré du 1 000 et 1 500 mètres, est le seul double champion des Pays-Bas du week-end. L’or du 500 mètres revient logiquement à Dai Dai N’tab tandis que Patrick Roest gagne le 5 000 mètres devant Sven Kramer et Marwin Talsma le 10 000 mètres. Les 21 et 22 novembre, au même endroit, seront organisés les championnats nationaux Allround.

 

Irene Schouten, patinage de vitesse

Irene Schouten (NED) – Photo : Sander Chamid

 

> Cette semaine, Anaïs Bescond s’est confiée à Nordic Magazine : lisez son interview ICI

 

Håvard Lorentzen roi de Norvège, Olga Fatkulina reine de Russie

Il n’y avait pas que les Néerlandais qui disputaient leurs championnats de distances le week-end dernier. En Norvège, sur l’ovale d’Hamar, Håvard Lorentzen remporte le 500 mètres en 35 sec 06 et le 1 000 mètres en 1 min 09 sec 81, deux nouveaux records de sa saison. Hallgeir Engebråten enlève le 5 000 et le 10 000 mètres tandis qu’Allan Dahl Johansson s’impose sur 1 500 mètres. Chez les féminines, Ida Njåtun écrase le 1 000 et le 1 500 mètres et prend la deuxième place du 3 000 mètres remporté par Ragne Winklud, également reine du 5 000 mètres. Le 500 mètres, enfin, est gagné par Julie Nistad Samsonsen.

 

 

En Russie enfin, Olga Fatkulina a fait parler la poudre sur la glace de Kolomna en s’imposant sur le 500 et le 1 000 mètres. Natalia Voronina remporte le 3 000 et le 5 000 mètres alors qu’Evgeniia Lalenkova enlève le 1 500 mètres. Chez les hommes, Ruslan Murashov a été le plus rapide sur 500 mètres en 34 sec 80, Viktor Mushtakov sur 1 000 mètres, Sergey Trofimov sur 1 500 mètres et 5 000 mètres et Ruslan Zakharov sur la distance marathon du 10 000 mètres.

 

> Lisez ICI l’interview qu’Arnaud Chautemps a accordé à Nordic Magazine


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Une décision sera prise le 13 novembre concernant les coupes du monde de Val d’Isère

Après l’annonce du reconfinement de la France à compter du 30 octobre et jusqu’au 1er décembre a minima, la FIS a jugé bon de communiquer sur les épreuves de la coupe du monde de ski alpin prévues à Val d’Isère entre le 5 et le 20 décembre. « Pour le moment, et malgré la situation de confinement national de la France, et avec le soutien des autorités régionales et nationales, les préparatifs continuent comme prévu. Cependant, comme le gouvernement français fera un nouveau point dans quinze jours, et considérant les restrictions de voyage ainsi que les potentielles évolutions sanitaires liées à la Covid-19, il a été décidé de prendre une décision sur le programme des compétitions le 13 novembre », écrit l’instance dans un communiqué envoyé à la presse. Il n’y a donc plus qu’à attendre, et à croiser les doigts.

 

 

> Après sa grave blessure au genou, le sauteur vaudois Killian Peier veut revenir au top pour l’hiver 2021/2021 : notre article ICI


 

Les petits globes de cristal débarquent !

Jusqu’à présent, un seul globe était décerné à la fin de la coupe du monde de luge pour le vainqueur du classement général. À partir de cet hiver, la FIL a décidé de créer des petits globes. Pour quelle raison ? Parce que les manches sprints, disputées sur une seule descente au lieu de deux et qui rabattent les cartes, se multiplient de saisons en saisons. Il y en aura trois l’année prochaine contre neuf épreuves classiques : un petit globe sera remis pour chacune des spécialités et un gros pour le classement général. Ce dernier fera 45 centimètres de hauteur contre 36 pour le petit. Qui seront les premiers lauréats des précieux trophées produits par la société JOSKA ? Éléments de réponses à partir du 28 novembre à Igls, en Autriche, où les épreuves ont été confirmées pas plus tard que ce dimanche par la FIL.

 

 

> Les biathlètes français n’iront pas en Norvège avant le début de l’hiver : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> Mikaela Shiffrin a rechaussé les skis

« Un petit pas mais un pas quand même. » C’est par ces mots que la skieuse américaine Mikaela Shiffrin a accompagné une photo d’elle lors d’un entraînement de slalom réalisé chez elle, dans le Colorado. Visiblement en passe d’être remise de la blessure au dos qui l’avait empêché de participer au géant d’ouverture de Sölden il y a deux semaines, la double championne olympique de 25 ans a d’ailleurs annoncé qu’elle devrait effectuer sa rentrée à Levi (Finlande) les 21 et 22 novembre. Pas de parallèle à Zürs (Autriche) le week-end prochain pour l’Étasunienne qui n’a plus remis un dossard depuis le 26 janvier dernier et une victoire en super-G à Bansko (Bulgarie).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

a small step, but a step nonetheless. (😻🙌) 📸 @strobljohann #weareskiing #stepbystep

Une publication partagée par Mikaela Shiffrin ⛷💨 (@mikaelashiffrin) le

 

> Johannes Thingnes Boe a enfin reçu son gros globe de cristal : notre article ICI

 

> Le Trophée Andros confirmé

Une bonne nouvelle est venue du sport automobile au cours de la semaine. Malgré le reconfinement de la France, les organisateurs du Trophée Andros, qui fêtera sa 32e édition cet hiver, ont confirmé l’épreuve. La seule nuance, c’est que les courses de Val Thorens, qui devaient ouvrir le championnat les 5 et 6 décembre, sont reportées à une date ultérieure et constitueront les finales. Par conséquent, le circuit débutera en Andorre (11-12 décembre) avant d’aller à Isola 2000 (8-9 janvier), Serre Chevalier (16-17 janvier), Lans-en-Vercors (22-23 janvier) et Super-Besse (30 janvier).

 

 

> Daniel André Tande et Silje Opseth remportent le titre national norvégien en saut à ski : notre article ICI

 

> La piste du centre olympique de glisse de Yanqing a été testée… et approuvée

La semaine dernière, des experts de l’IBSF et de la FIL ainsi que des athlètes, comme les frères Sics ou Julia Taubitz, se trouvaient en Chine afin de pré-homologuer la piste de luge, skeleton et bobsleigh qui accueillera les prochains Jeux olympiques. Visiblement, le centre de glisse de Yanqing a été approuvé par tous. « Nous avons vu une piste excellemment préparée », selon Ivo Ferriani, président de l’IBSF. « Je réalise des homologations depuis les années 1980 mais, là, c’était tout simplement la meilleure piste que j’ai jamais vue », a encore déclaré Walter Plaikner, expert FIL. Ce tracé sera testé en compétition en février et mars 2021 à l’occasion des passages de la coupe du monde de luge puis de bobsleigh et skeleton.

 

bobsleigh, piste, Pékin, Yanqing, Pékin 2022

Photo : IBSF

 

> L’Autranaise Émilie Bulle s’est confiée à Nordic Magazine : lisez son interview ICI

 

> La cérémonie 2020 du Hall of Fame du hockey reportée à 2021

Décidément, le coronavirus n’en finit pas d’impacter le sport mondial. Cette fois, c’est la cérémonie d’intronisation des six élus de l’année 2020 dans le Temple de la Renommée (Hall of Fame) du hockey qui est reportée. Le Conseil d’administration de la prestigieuse organisation a effectivement décidé de remettre cette cérémonie à 2021, année au cours de laquelle aucun hockeyeur ne sera élu. Les anciens joueurs NHL Marian Hossa, Jarome Iginla, Kevin Lowe et Doug Wilson ainsi l’ex-gardienne Kim Saint-Pierre et le manager général Ken Holland doivent donc encore patienter jusqu’au week-end du 15 novembre 2021.

 

 

> Fin de carrière pour Anders Fannemel ? Notre article ICI

 

> Les stages de la FFHG reportés

Après l’aggravation de la situation sanitaire dans le pays, la Fédération française de hockey sur glace a fait le choix de reporter ses différents stages prévus en novembre et décembre. Ainsi, la sélection masculine n’ira pas à Bled (Slovénie) ce mois-ci et à Katowice (Pologne) avant Noël tandis que les féminines n’organiseront pas comme prévu un tournoi des quatre nations en France au mois de décembre. Les stages U18 et U16 sont également concernés.

 

> Therese Johaug désigne ses adversaires pour la prochaine saison : notre article ICI

 

> Le pousseur de bobsleigh allemand Richard Adjey est décédé

Une chape de plomb s’est abattue sur la grande famille du bobsleigh à l’annonce de la mort de Richard Adjey à seulement 37 ans. L’Allemand né à Düsseldorf est venu au bob par le football américain et y a brillé, devenant un excellent pousseur. En 2010, avec le pilote Thomas Florschütz, il décrochait notamment une médaille d’argent olympique en bob à 2 sur la piste de Whistler. Associé au pilote Manuel Machata l’année suivante, il devenait champion d’Europe de B4.

 

 

> Théo Deswazière revient, pour Nordic Magazine, sur ses objectifs de l’hiver prochain : lisez son interview ICI

 

> Kai Jones, le génie américain du ski freeride de… 13 ans !

 

> La montée de l’Alpe Cermis se fera à huis clos en janvier prochain : notre article ICI

 

> Ludovic Didier, le coach de l’équipe de France de ski de bosses, est l’heureux papa d’un petit Côme

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Le plus beau jour de notre vie 👨‍👩‍👦❤️ ᑕÔᗰE 25/10/2020

Une publication partagée par 🅻🆄🅳🅾️🆅🅸🅲 🅳🅸🅳🅸🅴🆁 (@ludodidierski) le

 

Photos/Vidéos : Agathe Bessard, Sander Chamid, IBSF et Instagram.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.