Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Planète Blanche

Planète Blanche #65 : 10 ans de Martin Fourcade en vidéo

Ski de fond, Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine

 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Revivez les plus grands exploits de la carrière de Martin Fourcade en deux minutes chrono !

Ce samedi, quelques heures avant le grand lancement de la coupe du monde 2020/2021 de biathlon, Martin Fourcade, le grand absent de cette nouvelle saison, a posté une vidéo sur ses différents réseaux sociaux. En 2 minutes 15, les plus grands moments de sa carrière sont retracés au fil d’un montage dynamique réalisé par Alexis Bœuf.

 

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








biathlon, Kontiolahti, Martin Fourcade

Martin Fourcade (FRA) – Manzoni/NordicFocus

 

« Du bonheur, de la souffrance, des rencontres, des lieux, des poings rageurs, des victoires, des défaites… À quelques heures de cette nouvelle saison revivons ensemble ces 10 années d’émotions intenses. Cela va vous manquer ? Moi aussi… », écrit le champion en guise d’accompagnement.

 

 

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








> Les sœurs Gasparin se confient à notre Nordic Magazine : lisez notre article ICI


 

Clémence Grimal : « Je me mets au freeride ! »

À 26 ans, la snowboardeuse Clémence Grimal a décidé il y quelques semaines d’annoncer sa fin de carrière sur halfpipe. Double médaillée de bronze mondiale et deux fois présente aux Jeux olympiques sur la demi-lune, la Cantalienne a été touchée voilà deux ans une forme persistante de la maladie de Lyme. Pour la Planète Blanche de Nordic Magazine, elle a accepté de revenir sur cette période compliquée mais aussi de dévoiler le nouveau chemin que va prendre sa vie de sportive. Entretien.

 

  • Vous avez annoncé arrêter le halfpipe il y a maintenant plus de deux semaines : depuis quand avez-vous mûri cette décision ?

Ça fait quelques mois, depuis environ février/mars, que ça tourne dans ma tête. Ces deux dernières années ont vraiment été bizarres. Je suis passée par des moments où je me disais que j’allais reprendre sans problème puis d’autres où c’était tout l’inverse. J’étais un complètement lunatique là-dessus [rires]. J’ai pesé le pour et le contre et j’ai pensé, vu toute l’énergie à dépenser pour retrouver mon niveau et le peu de considération du snowboard halfpipe à la Fédération française de ski, a une autre sortie…

 

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Clémence Grimal (@clemencegrimal)

 

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








Je vais me mettre au freeride cette année. C’est donc complètement une autre discipline avec un circuit hors de la FIS, le Freeride World Tour [dont la Française Marion Haerty est l’actuelle reine, ndlr.]. Il y a des épreuves qualificatives avec des compétitions une, deux, trois ou quatre étoiles. J’ai la chance, cette année, de pouvoir accéder directement aux compétitions les plus cotées, c’est trop cool. C’est un tour beaucoup plus médiatisé, notamment au niveau des sponsors.

 

  • Qu’est-ce qui vous pousse à vous lancer dans cette deuxième carrière ?

Je me suis toujours dit que je ne voulais pas arrêter le snowboard. Je refusais que quelque chose me l’enlève, que ce soit maladie ou autre chose. Ces deux dernières années, je me suis aussi rendu compte que je n’avais qu’une envie : faire du snow et être sur la neige. C’est ça qui m’a manqué aussi. Je me lance là-dedans, dans un nouveau monde où il me reste beaucoup de choses à apprendre. Ça me fait trop kiffer et je suis vraiment content de pouvoir intégrer ce circuit.

 

« À un moment donné, je ne pouvais plus marcher avec des chaussures. C’était terrible… »

 

  • Pendant de longs mois, vous avez effectivement été empêchée de pratiquer votre sport, votre passion à cause de la maladie de Lyme qui, finalement, a mis fin à votre carrière en halfpipe : pouvez-vous expliquer comment se manifeste cette maladie ?

Au tout début, quand elle a commencé à se déclarer, j’ai perdu énormément de poids, environ une dizaine de kilos, en un rien de temps. J’avais aussi beaucoup d’inflammations au niveau des tendons, des ligaments, surtout au pied droit qui est devenu atrophié, complètement maigre. C’était terrible. À un moment donné, je ne pouvais plus marcher avec des chaussures. La vue de mon œil droit a diminué du jour au lendemain. J’ai aussi eu beaucoup de maux de tête, de fatigue, des vomissements… Pleins de petits symptômes étranges.

 

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








Clémence Grimal, snowboard

Clémence Grimal (FRA) – Instagram Clémence Grimal

 

  • Vous avez mis du temps à être fixée sur le diagnostic…

Les médecins de la Fédération, au début, ne savaient pas que c’était ça. Je suis allée voir une psy parce qu’ils pensaient que ça pouvait venir de là, alors que pas du tout… C’est après la première coupe du monde, en décembre 2017, que j’ai fait un malaise aux États-Unis. J’ai été rapatriée en France où j’ai réalisé de vrais bilans sanguins : on a vu que des choses n’allaient pas. Je faisais une insuffisance surrénale couplée à une mononucléose à ce moment-là, on a donc tout traité au cas par cas et je suis quand même allée aux Jeux de PyeongChang. C’est après que ça s’est aggravé de plus en plus. Il y a des jours où je ne pouvais même pas me lever. C’est au bout d’un long parcours qu’un infectiologue m’a diagnostiqué la maladie de Lyme.

 

« Je suis sidérée de la manière dont est géré le snowboard en France… »

 

  • Il vous a fallu deux ans pour accepter que votre carrière en halfpipe était terminée : vous avez traversé une période très compliquée…

Même encore aujourd’hui, j’ai encore du mal à m’y faire. Je suis trop contente parce que je vais beaucoup mieux et que je me considère comme guérie. Je vais retrouver mon snow mais pour le pipe c’est dur à avaler… Les deux dernières années ont vraiment été compliquées parce que c’est ma passion première. C’est dur de tirer un trait là-dessus mais il fallait que je me rende à l’évidence : c’était beaucoup d’énergie à lutter pour financer une saison autour de 30 à 40 000 euros. J’aurais pu me battre mais je n’ai pas cette force-là d’autant que j’ai cette opportunité du freeride.

 

  • Êtes-vous inquiète pour l’avenir du snowboard halfpipe en France ? Seul Liam Tourki représente la France cette année en coupe du monde…

[Sortie du fond du cœur] Ah oui ! Je suis un peu sidérée de la manière dont est géré le snowboard en France en règle générale… Dans les disciplines comme le boardercross, c’est plus facile parce qu’ils ont eu énormément de médailles et une équipe trop forte. Je comprends qu’on mette du budget en plus pour eux mais de là à abandonner le halfpipe à côté, je trouve ça un peu dur. Ça m’inquiète pour les générations futures.

 

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








Clémence Grimal, snowboard

Clémence Grimal (FRA) – Instagram Clémence Grimal

 

  • Vous commentez depuis quelques hivers le snowboard et le freeski pour Eurosport. Vous semblez y prendre beaucoup de plaisir, n’est-ce pas ?

Ouais [enjouée], j’aime bien ça ! Quand je suis arrivée là-dedans il y a deux saisons, je ne savais pas du tout dans quoi je me lançais. Je ne voulais pas laisser ça à une personne qui ne s’y connaissait pas et, finalement, je m’amuse, ça me fait rire. C’est vraiment un plaisir. Je pense que je vais continuer encore un peu et j’espère voir des snowboardeuses françaises que je puisse soutenir à l’antenne !

 

> L’IBU dévoile son calendrier pour la fin de saison : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Première victoire de la saison pour Alexis Pinturault

La coupe du monde de ski alpin se poursuivait la semaine dernière en Autriche. C’est à Lech qu’un parallèle, le seul de la saison avec celui des Mondiaux de Cortina (Italie), était organisé. Visiblement, cette nouvelle mouture des épreuves parallèles, avec des manches typés géant aller-retour à tous les tours pour respecter l’équité, est bien allée à Alexis Pinturault. Le champion français, en totale maîtrise, s’est imposé, remportant son trentième bouquet sur le circuit de la coupe du monde après une victoire sur Henrik Kristoffersen en finale. L’Allemand Alexander Schmid complète le podium.

 

L'article continue sous la publicité
nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique








 

Voir cette publication sur Instagram