Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Planète Blanche

Planète Blanche #70 : les pictogrammes des Jeux de Pékin 2022 dévoilés à J-400

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine

 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Moins de 400 jours avant le début Jeux olympique d’hiver de Pékin 2022…

Le 1er janvier dernier, à J-400 avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022, l’organisation à dévoiler les pictogrammes officiels des sports olympiques et paralympiques. Au total, ce sont pas moins de 30 petites vignettes (24 pour les disciplines olympiques, 6 pour les paralympiques) qui ont été créées, inspirés de la gravure traditionnelle des sceaux chinois. C’est lors d’une cérémonie organisée à Zhangjiakou, où de nombreuses épreuves se dérouleront en février et mars 2022, que les pictogrammes officiels ont été rendus publics.

 

 

« Le contraste net entre le fond rouge et les traits blancs met en évidence la grâce et le dynamisme des sports d’hiver, et ajoute une ambiance festive aux Jeux, qui fera écho au Nouvel An lunaire chinois en 2022 », explique l’organisation sur son site Internet en ajoutant qu’ils sont également inspirés de ceux réalisés en 2008 à l’occasion des JO d’été pékinois. Pour rappel, les XXIVes Jeux olympiques d’hiver auront lieu du 4 au 20 février 2022 et les XIIIes Jeux paralympiques d’hiver du 4 au 13 mars 2022.

 

Pékin 2022, pictogrammes, Jeux olympiques

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

> Les Russes Eliseev et Pavlova remportent le World Team Challenge de biathlon à Ruhpolding (Allemagne) : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Le snowboardcross de Montafon (Autriche) annulé : « C’est une grosse déception supplémentaire », avoue Chloé Trespeuch

Décidément, rien ne file tout droit cet hiver pour les spécialistes de snowboardcross. Après l’annulation de la coupe du monde de Cervinia (Italie) prévue mi-décembre, c’est la station de Montafon (Autriche), qui devait recevoir le snowboard et le ski cross du 14 au 16 janvier, qui doit renoncer à cause de la situation sanitaire locale. Du coup, les spécialistes du SBX, qui n’ont pu débuter leur hiver fin 2020, se retrouvent avec seulement deux courses à leur programme : une à Valmalenco (Italie) fin janvier et une autre à Veysonnax (Suisse) en mars.

 

Chloé Trespeuch, snowboard, snowboardcross

Chloé Trespeuch (FRA) – Instagram Chloé Trespeuch

 

« C’est une grosse déception supplémentaire, avoue Chloé Trespeuch à la Planète Blanche de Nordic Magazine. Décaler le début de saison une fois, c’était déjà compliqué de retrouver les ressources et la motivation pour s’entraîner intensément chaque jour. Je pense qu’on a tous réussi à le faire dans l’équipe en se projetant sur ce 14 janvier pour Montafon. Mais c’est une nouvelle fois décalé. »

Une situation qui met à rude épreuve le mental des athlètes ainsi que leur capacité d’adaptation : « Elle sera primordiale pour cet hiver 2021 », croit savoir Trespeuch. Selon les bruits qui lui reviennent aux oreilles, Valmalenco pourrait organiser deux épreuves au lieu d’une et une station européenne serait en passe de reprendre les championnats du monde, initialement programmés en Chine. Nos confrères de Ski Chrono, de leur côté, expliquent que Bakuriani (Géorgie) pourrait également recevoir les snowboardeurs en même temps que les ski crosseurs.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Trespeuch Chloe (@chloetrespeuch)

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

« Je me raccroche à ça pour trouver la motivation de continuer l’entraînement et surtout de ne pas gaspiller tous les stages qu’on a fait jusque-là. Le tout pour essayer de remplir mes objectifs en allant chercher les podiums et les victoires en coupe du monde, si j’ai la chance d’en avoir cet hiver », termine celle qui partage son cœur et son temps entre la Vendée et la Savoie.

 

> Mélissa Gal et Théo Schely brillent lors des sélections de Prémanon (Jura) : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Des slaloms féminins de folie à Semmering et Zagreb

Jamais, ces dernières années, le niveau du slalom féminin n’avait été aussi homogène. C’est que jusqu’au 29 décembre, au lendemain d’un géant annulé après la première manche à cause d’immenses rafales de vent secouant la piste de Semmering (Autriche), les 28 dernières coupes du monde avant été remportées par Mikaela Shiffrin ou Petra Vlhova. C’était avant que la Suissesse Michelle Gisin, 27 ans, ne viennent mettre fin à cette hégémonie débutée en… janvier 2017 ! La championne olympique du combiné alpin en 2018, a dû patienter 144 courses pour enfin gagner au niveau international. La skieuse d’Engelberg devance Katharina Liensberger (+ 0 sec 11) et Mikaela Shiffrin (+ 0 sec 57) pour devenir la première Helvète à gagner en slalom depuis… Marlies Oester en janvier 2002 à Berchtesgaden (Allemagne).

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Michelle Gisin (@michellegisin)

 

Nastasia Noens, pas qualifiée pour la deuxième manche de ce slalom, a, en revanche, passé le cut ce dimanche 3 janvier sur le mont Sljeme, à côté de Zagreb (Croatie), lors du traditionnel Snow Queen Trophy ouvrant l’année de coupe du monde. En queue de top 30 après le premier run, la Niçoise a réussi un deuxième passage de folie, dont elle a signé le meilleur temps, pour remonter de nombreuses places et terminer douzième, son meilleur résultat en coupe du monde depuis mars 2019.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

« Depuis le début de l’hiver, j’étais à la recherche d’une manche comme celle-ci. J’ai pu profiter de mon dossard en deuxième manche pour skier comme je sais le faire. Je me suis posée zéro question pour pouvoir jouer avec les meilleures », expliquait l’Azuréenne sitôt la course terminée, précisant qu’elle participerait à la coupe d’Europe de Vaujany (Isère) cette semaine pour « enfoncer le clou » avant de se rendre à Flachau (Autriche), lieu de sa prochaine coupe du monde le 12 janvier.

 

 

Joséphine Forni, l’autre Française engagée, termine 24e à 3 sec 74 de la Slovaque Petra Vlhova, qui a directement relevé la tête après sa déception de Semmering. Liensberger et Gisin complètent le podium devant Shiffrin pour former le carré magique du slalom féminin cet hiver. Cette semaine, ce sont les descendeuses qui seront en action du côté de St. Anton (Autriche).

 

> Des techniciens de l’équipe russe de ski de fond terminent dans le lac gelé de Livigno (Italie) : notre article ICI

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Ryan Cochran-Siegle et Matthias Mayer domptent la Stelvio de Bormio

Entre les fêtes, la terrible Stelvio de Bormio (Italie) se présentait sous les spatules des fous de la vitesse. À ce petit jeu, c’est un Américain de 28 ans, Ryan Cochran-Siegle qui s’est le mieux débrouillé. Plus rapide que tout lors des entraînements, il a ensuite largement dominé le super-G devant Vincent Kriechmayr (+ 0 sec 79) et Adrian Smiseth Sejersted (+0 sec 94). Alexis Pinturault terminait 12e et Blaise Giezendanner 14e.

 

 

Le lendemain, lors de la grande descente, le téméraire étasunien n’a pas gagné. La faute à quoi ? À deux erreurs, dont une sur le haut du tracé qui lui a valu un incroyable sauvetage [voir la vidéo ci-dessous], lui coûtant beaucoup de temps et une septième place à 30 centièmes de l’Autrichien Matthias Mayer, vainqueur d’un souffle devant Kriechmayr (+ 0 sec 04), encore, et Urs Kryenbuehl (+ 0 sec 06). Deux Français entrent dans le top 10 : le Niçois Matthieu Bailet, huitième à 0 sec 38, et Johan Clarey, neuvième à 0 sec 47.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Une Stelvio, en revanche, qui a mis Nils Allègre et Valentin Giraud-Moine au tapis : le premier souffre de la cheville mais les examens ont été jugés rassurants tandis que le skieur d’Orcières souffre d’un lésion de l’insertion distale du vaste interne du genou gauche, déjà touché en 2017. Il est à l’arrêt pour une durée indéterminée.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Audi FIS Ski World Cup (@fisalpine)

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

Cette semaine, les techniciens seront de retour à la fête : un slalom est prévu mercredi à Zagreb (Croatie) avant deux géants et un slalom sur la Chuenisbärgli d’Adelboden (Suisse) ce week-end.

 

> Martin Fourcade rend hommage à Johannes Thingnes Boe : notre article ICI

 

> Luca Aerni remporte le slalom exhibition de Crans-Montana (Suisse), Clément Noël troisième

Comme tous les ans entre les fêtes de fin d’année, la station helvète de Crans-Montana organise un slalom exhibition. Malgré la crise du coronavirus, l’événement a été maintenu et s’est déroulé, de nuit, le 29 décembre selon un format inédit : 20 skieurs prenaient le départ du premier run avec cinq éliminés et ainsi de suite jusqu’à en avoir cinq, qui se disputent une grande finale. Sur une piste du Mont Lachaux parfaitement préparé, c’est le local Luca Aerni qui s’est imposé, recevant 25 000 francs suisses promis au vainqueur, devant le Bernois Noel von Gruenigen et le Français Clément Noël, double tenant du titre.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Luca Aerni (@lucaaerni)

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

> Nordic Magazine a suivi Emilien Jacquelin et Chloé Chevalier dans le Vercors : notre reportage-photo ICI

 

> Les Français brillent en Andorre et à Saint-Jean-d’Aulps

La semaine dernière, des slaloms FIS étaient organisés sur les pistes de Saint-Jean-d’Aulps, en Haute-Savoie. Steven Amiez s’impose le premier jour avant une victoire du Belge Tom Verbeke devant Simon Piolaine le lendemain. Succès de Marion Chevrier et Carmen Haro chez les féminines. En Andorre, à Soldeu, toujours en slalom FIS, Lucas Dessandier termine troisième et quatrième comme sa consœur Iris Soucaze.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ski Club Saint Jean d’Aulps (@scstjeandaulps)

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

> Pour Martin Fourcade, « la Russie manque au biathlon » : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Timothy Loubineaud revient à la compétition par une victoire, un record personnel pour Martin Belloir

Sur le flanc il y a quelques semaines pour une blessure nécessitant une opération, le Girondin Timothy Loubineaud, meilleur patineur de vitesse français, est revenu à la compétition samedi dernier à l’occasion de la Frillensee Cup d’Inzell (Allemagne). En 3 min 47 sec 09, il a réalisé le meilleur chrono du 3 000 mètres, battant son record personnel.

Martin Belloir était également engagé. Pour faire le débrief de sa journée, la Planète Blanche de Nordic Magazine laisse la parole à son grand frère Mathieu, pas encore complètement remis de sa blessure mais tout de même de retour sur la glace depuis le 1er janvier : « Il était aligné sur le 1 000 mètres où il améliore de plus d’une seconde son temps [en 1 min 17 sec 39, ndlr.]. Martin progresse de plus en plus grâce à notre coach Tristan Loy et sa volonté de vouloir toujours aller plus vite. Il a ensuite disputé le 3000 mètres seulement 20 minutes plus tard, ce qui permettait surtout d’utiliser cette distance comme un entraînement/test plutôt que de chercher la performance et un temps. » Il termine donc quatrième sur cette distance en 4 min 17 sec 48.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

timothy loubineaud, patinage de vitesse

Timothy Loubineaud (FRA) – Instagram Timothy Loubineaud

 

> Richard Jouve débute l’année par un podium dans le Val Müstair : notre article ICI

 

Suzanne Schulting impressionne son monde en patinage de vitesse…

Lundi dernier, au lendemain d’une performance déjà remarquable sur 500 mètres, Suzanne Schulting a récidivé lors du 1 000 mètres des sélections néerlandaises organisées sur la patinoire Thialf d’Heerenveen. Troisième de la course, elle décroche son ticket pour les coupes du monde, les championnats du monde ainsi que pour l’Euro de sprint. C’est Jutta Leerdam qui a signé le meilleur chrono comme Irene Schouten, également lauréate de la mass-start devant… Schulting, sur 5 000 mètres. Chez les hommes, Thomas Krol remporte le 1 000 mètres et Patrick Roest le 10 000 mètres en 12 min 35 sec 203, record de la piste.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Une publication partagée par SUZANNE SCHULTING (@suzanneschulting)

 

> Simon Schempp débarque en coupe du monde : notre article ICI

 

… et reste reine de son royaume en short track !

C’est tout naturellement que Suzanne Schulting, le week-end dernier, est revenue vers son premier amour, le short track, à l’occasion des championnats des Pays-Bas Allround. En remportant les trois courses, le 500, le 1 000 et le 1 500 mètres, la reine de la discipline décroche un troisième sacre national dans la spécialité devant Xandra Velzboer et Selma Poutsma. Dylan Hoogerwerf s’impose dans la compétition masculine.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par SUZANNE SCHULTING (@suzanneschulting)

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

> Le point sur la course au gros globe de cristal en biathlon : notre article ICI


 

Natalie Geisenberger enchaîne une septième deuxième place de suite en coupe du monde, Felix Loch engrange

Sur le pont dès le lendemain de la nouvelle année sur la piste de Königssee (Allemagne), les lugeurs de la coupe du monde n’ont pas fait preuve d’imagination lors de leur première épreuve disputée en 2021. Comme les six fois précédentes, Natalie Geisenberger, leader de la coupe du monde pour quatre petits points, a terminé deuxième. C’est cette fois Julia Taubitz, lauréate pour la cinquième fois de l’hiver, qui s’impose pour 310 millièmes. Chez les hommes, Felix Loch, dominateur cette saison, a ajouté une sixième victoire en sept courses. En double, ce sont les locaux Toni Eggert et Sascha Benecken qui s’imposent, revenant à 20 points des Autrichiens Thomas Steu/Lorenz Koller au général de la coupe du monde. Enfin, l’Autriche remporte le relais devant l’Allemagne et la Russie.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Natalie Geisenberger (@nataliegeisenberger)

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

En fin de semaine, la coupe du monde de luge, après avoir passé quatre étapes de suite en Allemagne, se déplace à Sigulda, en Lettonie pour une manche servant de support aux championnats d’Europe.

 

> Magdalena Neuner élue « légende de la décennie »


 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Filip Flisar arrête sa carrière de ski crosseur

Le ski cross vient de perdre sa plus célèbre moustache. Le Slovène Filip Flisar, champion du monde en 2015 et âgé de 33 ans, a annoncé, dans les dernières heures de l’année 2020, se retirer du circuit mondial. Vainqueur du globe de spécialité en 2012, il avait participé à trois éditions des Jeux olympiques, se hissant à chaque reprise en demi-finale. C’est lors d’une conférence de presse qu’il a annoncé sa décision : « Le temps est venu pour moi de faire d’autres choses que le ski cross », a-t-il expliqué.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Filip Flisar (@filipflisar)

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

> Mikael Gunnulfsen s’est cassé une jambe : notre article ICI

 

Sandy Bremond met le clignotant à seulement 18 ans

Une autre retraite dans le monde du ski cross a été révélée la semaine passée. Il s’agit de celle de Sandy Bremond, quatrième de la coupe d’Europe de Val Thorens (Savoie) en décembre 2019. Victime d’une lourde chute, avec traumatisme crânien lourd, quelque temps plus tard, elle avait de nouveau chuté à Saas-Fee (Suisse) lors de son retour, touchant son épaule, indiquent nos confrères de Ski Chrono.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

> Vingt-quatre mois plus tard, Maurice Manificat retrouve le podium en coupe du monde : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> Les slaloms de Chamonix à huis clos

La décision était attendue, elle est maintenant officielle. Les slaloms de la coupe du monde masculine de ski alpin de Chamonix (Haute-Savoie), prévus les 30 et 31 janvier sur la Verte des Houches, se disputeront à huis clos. Rappelons que, pour le moment, aucune épreuve du circuit international des sports olympiques n’a pu se dérouler devant du public.

 

ski alpin, Chamonix, Kandahar

Photo : Kandahar Coupe du Monde de ski – Gaetan Haugeard

 

> Après son podium, Maurice Manificat s’est confié à Nordic Magazine : lisez son interview ICI

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

> Alizée Baron prête à revenir à la compétition

Blessée à l’épaule lors du premier ski cross de Val Thorens (Savoie) avant Noël, la Haut-Alpine Alizée Baron ne souffre plus de la contusion osseuse décelée après sa chute. « Avec du travail et pas mal de kiné on devrait pouvoir stabiliser mon épaule », explique-t-elle à Ski Chrono. Après l’annulation des courses de Montafon (Autriche), la prochaine coupe du monde est prévue le 20 janvier à Idre Fjäll (Suède).

 

Alizée Baron, ski cross

Alizée Baron (FRA) – Instagram Alizée Baron

 

> Frida Karlsson victime de sa fougue dans le Val Müstair : notre article ICI

 

> Nouvelle grave blessure pour la skieuse alpine Bernadette Schild

La technicienne autrichienne Bernadette Schild a la poisse. Victime d’une déchirure du ligament croisé du genou droit en début d’hiver 2019/2020, sur lequel elle avait dû faire une croix, la petite sœur de Marlies s’est gravement blessée au genou gauche en début de semaine dernière lors d’un entraînement disputé sur le glacier de Reiteralm. Son ligament croisé antérieur est rompu en plus d’une déchirure du ménisque et d’une ecchymose osseuse. Sa saison est terminée.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

> Le Polonais Kamil Stoch en tête de la Tournée après le concours d’Innsbruck, Halvor Egner Granerud a craqué : notre article ICI

 

> Lindsey Vonn, la meilleure skieuse alpine de l’histoire, et PK Subban, joueur de NHL, se séparent

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

> Dario Cologna remonte le passé : notre article ICI

 

> Tadej Pogacar, vainqueur du Tour de France cycliste l’hiver dernier, sur les skis de fond

Tadej Pogacar, ski de fond, cyclisme

Instagram Tadej Pogacar

 

> Découvrez en cliquant ICI la totale du week-end nordique !

 

> Quand Benjamin Daviet partage une séance de ski de fond avec le chef Jean Sulpice au Grand-Bornand !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Daviet (@davietbenjamin)

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

 

Photos/Vidéos : Kandahar Coupe du Monde de ski – Gaetan Haugeard, Twitter, Facebook et Instagram.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

La biathlète Julia Simon a remporté, ce samedi matin, la course de 14 kilomètres du Trail Bambée des Saisies, à la maison.

Ski de fond

10:17. Ce vendredi soir, le fondeur du Team Decathlon Experience Matis Leray participait à la 6D Verticale, une course de 5 kilomètres pour 1000...

Ski de fond

Le Norvégien Johannes Hoesflot Klæbo vient de passer une semaine d'entraînement extrême entre longues sorties en vélo et séances corsées de ski-roues.

Ski de fond

Tout l'été, les nordiques réalisent les Selfskis© de Nordic Magazine. Le fondeur cluse Jules Chappaz s'y attaque.

Biathlon

18:17. Les invitations pour la deuxième édition du Martin Fourcade Nordic Festival 2021 s’enchaînent. Alors que les Norvégiens Tiril Eckhoff et Sturla Holm Lægreid...

Biathlon

Avec un pourcentage de réussite de 93,33% derrière la carabine l'hiver dernier, l'Autrichien Simon Eder a pris la place du Français Julien Robert comme...

Ski de fond

Entraîneur des fondeuses de l'équipe de France, Thibaut Chêne se confie ce vendredi à Nordic Magazine à quelques jours de s'envoler pour la Norvège...

Biathlon

Tout l'été, les nordiques réalisent les Selfskis© de Nordic Magazine. C'est au tour du biathlète Edgar Geny de se prêter au jeu.