Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Que puis-je faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Planète Blanche

Planète Blanche #73 : Lewis Hamilton, champion de F1 fan de ski de fond

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine

 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Lewis Hamilton prépare la saison de Formule 1… en skis de fond !

On savait que le pilote de Formule 1 franco-suisse Romain Grosjean, retraité de la discipline depuis quelques semaines à la suite d’un effrayant accident au départ du Grand Prix de Bahreïn, intégrait le ski de fond à sa préparation hivernale, participant notamment à La Transjurassienne. On savait moins que Lewis Hamilton, maître absolu du sport, faisait de même. Il y a quelques jours, le Britannique a publié une courte vidéo sur Instagram le montrant skis aux pieds. « C’est l’un des meilleurs entraînements », écrit-il notamment.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

Une publication partagée par Lewis Hamilton (@lewishamilton)

 

Plusieurs nordiques lui ont répondu, notamment Johannes Hoesflot Klæbo qui juge la technique du Britannique « plutôt bonne ». Martin Fourcade est également de cet avis mais lui conseille malicieusement de mettre une carabine dans le dos pour combiner les plaisirs. Emil Iversen, Petter Northug Jr., Lindsey Vonn ou Mikaela Shiffrin ont également réagi positivement comme Fabio Quartararo et Laurent Muhlethaler.

 

L'article continue sous la publicité
pub

> L’Envolée nordique reportée : notre article ICI


 

bobsleigh/skeleton, Planète Blanche

Margot Boch et Madison Stringer championnes du monde U23 de bobsleigh à St. Moritz, une première pour la France !

En début de semaine dernière, on avait laissé la pilote plagnarde Margot Boch avec une faim de médailles pour les Mondiaux juniors disputés sur la mythique piste Olympia Bob Run St. Moritz-Celerina. Ce lundi matin, la Savoyarde est au septième ciel. C’est qu’avec Madison Stringer, elle est devenue championne du monde des moins de 23 ans, une première pour le bobsleigh féminin français. « Ça fait bizarre de se dire qu’on marque l’histoire. C’est un point de passage important parce qu’on est encore jeunes et, malgré cette jeunesse, on montre qu’on est là. C’est génial », explique-t-elle à la Planète Blanche de Nordic Magazine, pas encore descendue de son nuage.

 

Madison Stringer, bobsleigh, Margot Boch

Margot Boch (FRA), Madison Stringer (FRA) – Photo : Sandie Clair

 

En milieu de semaine, la Fédération a décidé de faire concourir Margot Boch, pas encore 22 ans, en catégorie U23 et non U26. C’est pour cette raison qu’elle était poussée par la rookie Madison Stringer, 22 ans, et non par Carla Sénéchal, 24 ans, son binôme favori. Pour sa première compétition de bobsleigh, Stringer devient donc championne du monde ! Une performance inespérée pour cette étudiante en biologie repartie à ses cahiers de cours dès samedi soir. « Je n’avais même pas imaginé cela. J’ai commencé à reprendre l’entraînement avec les filles il y a moins d’un an… Pour moi, ça devait être une saison de découverte et d’entraînement. On m’a donné cette opportunité d’un coup et je n’ai même pas pu réfléchir, raconte-t-elle d’une voix enjouée. Ça surpasse tous mes rêves. »

 

L'article continue sous la publicité
pub

« Margot m’a demandé de trouver la rage en moi pour devenir une autre personne lors des poussées »

 

Dans la catégorie des moins de 23 ans, seulement trois bobs étaient engagés. Si la médaille était assurée avant même les descentes effectuées, le duo russe Anastasiia Makarova/Anastasia Kurysheva était une grosse pierre dans la chaussure française. Plus rapides la semaine précédente lors de la manche de coupe du monde puis pendant les entraînements précédent le championnat, elles étaient dans le viseur des Tricolores. « On réalise deux belles poussées et deux belles manches avec la meilleure vitesse sur la seconde », indique Margot Boch, stressée avant le départ de concourir avec une nouvelle pousseuse. Madison Stringer nous révèle dans des éclats de rire communicatifs que sa pilote lui a demandé de trouver une rage en elle « pour devenir une autre personne lors des poussées. Et le jour de la course, je sentais cela. C’était impressionnant, j’ai adoré. C’est vraiment la chose sur laquelle je suis la plus fière, je suis allée au bout de mes limites ».

 

Margot Boch, bobsleigh, Madison Stringer

Margot Boch (FRA), Madison Stringer (FRA) – Photo : Carla Sénéchal

 

« Tout s’est aligné et, quand on a vu qu’on était premières en bas, on a eu du mal à réaliser », précise encore Margot Boch, fière du travail accompli dans le canton des Grisons et, surtout, reconnaissante pour tous ceux qui ont permis ce titre historique d’avoir lieu : « Si aujourd’hui j’en suis là ce n’est pas que grâce à l’équipe qui courait, il y a tout le staff derrière, les autres filles, la Fédération, mon club, la station de La Plagne et surtout ma famille qui me soutient depuis le début. C’est grâce à eux. Je leur en serais infiniment reconnaissante. » « Margot m’avait dit qu’elle voulait gagner, et on l’a fait ! » termine Madison Stringer, sur le toit du monde dès sa première course de bobsleigh.

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Les Mondiaux juniors et U23 de ski de fond auront bien lieu à Vuokatti (Finlande) : notre article ICI

 

Top 10 pour Agathe Bessard en skeleton

Margot Boch et Madison Stringer n’étaient pas les seules Françaises à participer aux championnats du monde juniors. En skeleton, Agathe Bessard, également Plagnarde, était au départ. En prenant la huitième place, elle réalise son meilleur résultat dans la compétition. « Après m’être classée neuvième de la première manche principalement à cause d’un manque de contrôle sur le haut de piste, je réalise une belle deuxième manche (sixième temps de la manche et quatrième vitesse) qui me permet de prendre la huitième place de cette course au niveau élevé avec 22 filles au départ », écrit-elle sur Facebook. C’est l’Allemande Hannah Neise qui remporte le titre.

 

Agathe Bessard, skeleton, St. Moritz

Agathe Bessard (FRA) – IBSF

 

> Lisez ICI l’interview de Thomas Joly, victime de graves gelures sur La Diagonela

 

Cinquantième victoire en coupe du monde pour Francesco Friedrich

Pendant que les jeunes se battaient pour les titres mondiaux de leur catégorie à St. Moritz (Suisse), la coupe du monde poursuivait sa route du côté de Königssee (Allemagne). Sur la piste bavaroise, le local Francesco Friedrich a remporté les courses de bob à deux puis de bob à quatre, s’assurant une cinquantième victoire en coupe du monde de bobsleigh. Pour la France, Romain Heinrich, avec le retour de Dorian Hauterville, termine douzième en B2 et dix-septième en B4.

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

L'article continue sous la publicité
pub

Chez les dames, les Allemandes Kim Kalicki/Ann-Christin Strack s’imposent en B2 tandis que l’Américaine Kaillie Humphries gagne la course de monobob des World Series. Enfin, les Allemands Jacqueline Loelling et Alexander Gassner ont été les plus rapides en skeleton. La coupe du monde prendra fin ce week-end du côté d’Innsbruck (Autriche)… où le bob féminin et Agathe Bessard ne feront pas le déplacement : elles préparent les Mondiaux d’Altenberg (Allemagne/5-14 février).

 

> Siegfried Mazet s’est livré à Nordic Magazine : lisez ICI son interview


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

L’équipe de France féminine championne d’Europe sur la glace de Gdansk !

Aurélie Lévêque, Gwendoline Daudet, Aurélie Monvoisin et Tifany Huot-Marchand sont entrées dans l’histoire du patinage de vitesse sur piste courte français par la grande porte. En remportant la finale du relais féminin des championnats d’Europe disputés sur la glace de la Hala Olivia de Gdansk (Pologne), le quatuor s’est emparé d’un titre historique. Les favorites néerlandaises sont en argent et l’Italie en bronze tandis que la Russie, d’abord sacrée, a été disqualifiée, donnant la médaille d’or à la France. On a ainsi vu Tifany Huot-Marchand en pleurs et tout le clan français se congratuler au moment de la décision du jury.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

Sur les courses individuelles, la Néerlandaise Suzanne Schulting remporte les titres sur 500, 1 000 et 1 500 mètres ainsi que celui du général. Chez les hommes, c’est la Russie qui domine avec les médailles dorées de Konstantin Ivliev sur 500 mètres et de Semen Elistratov sur le 1 000 mètres, le 1 500 mètres et le général. Les Pays-Bas gagnent le relais. Cet Euro constituait la seule manifestation du programme initial, avec les Mondiaux de Dordrecht (Pays-Bas) début mars, maintenus au calendrier.

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Les championnats du monde de ski nordique d’Oberstdorf (Allemagne) se dérouleront à huis clos : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Johan Clarey deuxième de la descente de Kitzbühel à 40 ans : « Je me sens mieux ici qu’ailleurs, comme à la maison »

La semaine du Hahnenkamm est toujours à part. Lorsque les fous de la vitesse prennent la direction de Kitzbühel (Autriche) et de sa légendaire Streif, le microcosme du ski alpin retient son souffle tout en rêvant. Le mythe autrichien est, chaque année, ambivalent entre le respect voué aux skieurs dévalent la piste tyrolienne à tout berzingue et le vertige des chutes qui y sont associées. S’il y en a un qui est vacciné à tout cela, c’est bien le Tignard Johan Clarey, quarante ans. Propulsé dans les filets jeudi lors du dernier entraînement, le plus vieux médaillé aux Mondiaux a tout de même courageusement pris le départ de la course le lendemain, terminant quatrième après que la Streif ait dégommé Ryan Cochran-Siegle et Urs Kryenbuehl et réduit la course à trente dossards.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

Une publication partagée par Johan Clarey (@yoclarey)

 

Si les dieux de la météo ont empêché la tenue de la seconde descente le samedi, le reportant au lendemain et le super-G à ce lundi, les conditions étaient optimales ce dimanche matin. Surtout pour un Johan Clarey partant avec le dossard 5 et deuxième à l’arrivée juste derrière le Suisse Beat Feuz, meilleur spécialiste de la planète réalisant le doublé sur le mythe après quatre deuxièmes places. « Je fais un très bon bas de parcours, ce que je n’avais pas l’habitude de faire, avoue-t-il en zone mixte. Beat a été supersonique sur la dernière section… Il ne me manque pas grand-chose pour aller chercher le Graal. Je suis tellement content de ce qu’il s’est passé cette semaine. Je ne pensais pas pouvoir courir vendredi et je me retrouve tout proche de gagner le dimanche. »

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

Avec ce podium, son troisième à Kitzbühel, Clarey devient le premier skieur à réaliser cette performance à quarante ans. « Ça me rappelle que je ne suis pas très jaune mais je suis très fier de ça parce que c’est beaucoup de travail et de galères. Je suis dans mes meilleures années maintenant, je ne peux pas l’expliquer. Je me sens mieux ici qu’ailleurs, comme à la maison », termine-t-il. Après le super-G disputé ce lundi matin, les slalomeurs entreront en scène avec une course nocturne prévue demain à Schladming (Autriche) puis deux autres en fin de semaine à Chamonix (Haute-Savoie) où les Bleus s’entraînaient il y a quelques jours.

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Linn Svahn élue athlète suédoise de l’année : notre article ICI

 

Sofia Goggia proche du triplé à Crans Montana, des gros points pour Laura Gauché

Vendredi et samedi, il n’y en avait que pour elle sur la piste. C’est que l’Italienne Sofia Goggia, après un hiver dernier galère pourri par une blessure, a dominé les deux descentes disputées sur la difficile piste du Mont Lachaux de Crans Montana (Italie). Comme plus tôt dans la saison à Val d’Isère (Savoie) et St. Anton (Autriche), portant à quatre sa série de victoires consécutives dans la spécialité. La Tchèque Ester Ledecka, dans les filets le samedi, et la Suissesse Lara Gut-Behrami se sont bien approchées à moins de trois dixièmes mais le bouquet de la victoire revenait à chaque fois à la Bergamasque.

 

 

L'article continue sous la publicité
pub

Le triplé, lors du super-G dominical, n’était pas loin mais la fantasque transalpine, trop directe, a manqué la dernière porte… laissant la victoire à Gut-Behrami. Avec le dossard 40, la Tignarde Laura Gauché a décroché une magnifique quatorzième place après ses 29e et 22e positions en descente. Tifany Roux terminait quant à elle seizième. Cette semaine, les géantistes ont rendez-vous à Kronplatz (Italie) dès demain tandis que les spécialistes de la vitesse se retrouveront à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne) pour les dernières coupes du monde disputées avant les Mondiaux de Cortina d’Ampezzo (Italie/8-21 février).

 

> Johannes Thingnes Boe ne veut pas revenir en arrière sur le raccourcissement de sa carabine : notre article ICI

 

> Top 5 en coupe d’Europe pour Roy Piccard, Axelle Chevrier reine du géant à Vaujany

La semaine passée, une manche de la coupe d’Europe de super-G était organisée à Zinal, en Suisse. Si les locaux Lars Roesti et Josue Mettler ont été les plus rapides, le Français Roy Piccard, sixième le deuxième jour, s’est montré sous son plus beau jour en échouant à quelques centièmes du podium. Sur la coupe d’Europe féminine de slalom de Gstaad (Suisse), Marie-Therese Sporer ainsi qu’Andreja Slokar s’imposent : Doriane Escané termine treizième et onzième.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

Sur les courses FIS de la semaine, Téa Lamboray s’impose en slalom à Pralognan-la-Vanoise (Savoie) avant que Candice David n’échoue derrière l’Italienne Martina Perruchon. Sur les géants de Vaujany (Isère), Axelle Chevrier réalise le doublé alors que chez les hommes, Hugo Salerno et Thomas Lardon gagnent à Courchevel (Savoie). Enfin, ce même Hugo Salerno est allé terminer troisième d’un géant FIS disputé aux Diablerets (Suisse).

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Après La Diagonela, un Suédois lutte pour sauver son orteil : notre interview ICI


 

Marie Bochet débute son hiver de coupe du monde avec trois podiums en quatre courses : « C’est un bilan positif, je suis rassurée »

Après avoir pris part la coupe d’Europe de St. Moritz (Suisse) à la mi-décembre, l’équipe de France de para ski alpin, la semaine passée, se trouvait à Veysonnax, toujours dans la Confédération helvétique, pour la première coupe du monde de l’hiver. L’occasion pour la multiple champion paralympique savoyarde Marie Bochet de renouer avec la compétition sur « une neige abrasive est plutôt très confortable », comme elle le décrit à la Planète Blanche de Nordic Magazine. Deuxième de la coupe d’Europe de géant organisée en apéritif puis troisième et dehors sur les coupes du monde de géant avant de terminer deuxième et troisième en slalom, elle explique retirer de sa semaine « un bilan assez positif ».

 

Marie Bochet, ski alpin, handisport

Marie Bochet (FRA) – Instagram Marie Bochet

 

« C’était assez compliqué l’année passée avec beaucoup de filles qui arrivaient et l’impression d’être un peu sur le côté. Sur cette première semaine, je suis rassurée en me disant que je suis dans le bon wagon, reprend la championne, rentrée à la maison samedi soir. Je m’accroche [rire] ! Je suis dans les temps du podium. Il faut maintenant que j’arrive à me faire confiance pour produire le ski dont je suis capable pour reprendre les commandes du train. »

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

L'article continue sous la publicité
pub

Des manettes qu’elle a lâché sous les coups de boutoir d’une jeunesse décomplexée menée par la Suédoise Ebba Aarsjoe, nouvelle arrivée sur le circuit avec un handicap peu visible. « Ça se passe au niveau de la circulation du sang dans une jambe, renseigne Marie Bochet, à plus de deux secondes de sa rivale sur chaque course. C’est une très bonne skieuse qui a en plus un très bon coefficient. Tout ça cumulé fait que c’est très dur de lui courir après [rire] ! Sur les temps réels, que j’aime bien regarder, elle n’est pas imprenable mais il faut sortir le ski des grands jours. »

Dans une saison tronquée par l’absence des Mondiaux et des courses pré paralympiques, qu’elle attendait avec impatience pour préparer son dernier rendez-vous avec les Jeux, Marie Bochet prend volontiers ses médailles de la semaine. Samedi, elle repart en vadrouille avec le reste de l’équipe de France, mené par un Arthur Bauchet impressionnant à cinq victoires en cinq courses, pour des coupes du monde de vitesse organisées à Saalbach (Autriche).

 

> Anaïs Chevalier retrouve le podium à l’occasion de l’individuel d’Antholz (Italie) : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Alizée Baron et Marielle Berger-Sabbatel réalisent un doublé historique en ski cross, Fanny Smith dépasse Ophélie David

Alerte semaine historique pour le ski cross mondial ! En remportant l’épreuve sprint et l’ultime compétition d’Idre Fjäll (Suède), où auront lieu les Mondiaux dans quelques semaines, la Suissesse Fanny Smith, leader du classement général, a dépassé la légende Ophélie David. Avec vingt-six succès en coupe du monde, la Française de l’Alpe d’Huez était la ski crosseuse la plus victorieuse sur le circuit mondial. Dorénavant, il s’agit de la Suissesse, avec 27 victoires. Elle lui a d’ailleurs rendu un vibrant hommage.

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

Comme un symbole, entre les sacres de Fanny Smith, les Françaises Alizée Baron, absente sur la deuxième compétition de Val Thorens (Savoie) en décembre à cause d’une blessure à l’épaule, et Marielle Berger-Sabbatel ont réalisé le doublé. C’est seulement la quatrième fois que cela arrive en coupe du monde. Les trois autres fois ? Une certaine Ophélie David, à la fin des années 2000, était de la partie tantôt Méryll Boulangeat, tantôt avec Marion Josserand. D’ailleurs, Baron a terminé deuxième ce dimanche derrière la reine helvète. Jade Grillet-Aubert, que nous vous avions fait découvrir entre les fêtes de Noël, n’a pas participé à la course sprint du début de semaine à cause d’une commotion avant de s’arrêter en quarts des deux autres compétitions.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alizée Baron (@alizeebaron)

 

Chez les hommes, Bastien Midol s’est imposé sur le sprint avec un François Place troisième avant de laisser la vedette au Canadien Reece Howden, double vainqueur sur le parcours complet le week-end passé. La coupe du monde continue cette semaine à Feldberg (Allemagne) où deux compétitions sont au programme.

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

> Le Triple de Seefeld (Autriche) de combiné nordique est maintenu : notre article ICI

 

> Les Mondiaux de ski freestyle et de snowboard n’auront pas lieu à Calgary

Depuis plusieurs semaines, il semblait acquis que Calgary (Canada) organiserait, pour remplacer Zhangjiakou (Chine), les Mondiaux de ski freestyle et de snowboard, hors ski et snowboard cross repris par Idre Fjäll (Suède). Cependant, jamais la FIS n’avait confirmé officiellement cette information et la bosseuse Camille Cabrol, dans la dernière Planète Blanche, ne semblait pas très optimiste. La semaine passée, la FIS a expliqué que la compétition ne pourrait pas avoir lieu au Canada à cause de la pandémie de Covid-19. Elle cherche un nouveau point de chute.

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Ce qu’il y a de Martin Fourcade chez Sturla Holm Lægreid selon Siegfried Mazet : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

La France débute la coupe du monde avec deux podiums… et un blessé

La semaine dernière, la coupe du monde de télémark ouvrait enfin ses portes du côté d’Oberjoch (Allemagne). Sur des pistes bien préparées mais rendues molles par les quelques précipitations tombées sur la Bavière, les victoires sont revenues à quatre hommes différents : le Slovène Jure Ales et le Suisse Nicolas Michel sur les deux sprints et à l’Helvète Benjamin Dayer et au Norvégien Trym Nygaard Loeken lors des parallèles. Malheureusement, comme nous l’explique Elie Nabot dans sa chronique dédiée aux performances françaises, Matti Lopez s’est probablement gravement blessé au genou lors de cette finale.

 

Télémark, Oberjoch

Matti Lopez ayant été évacué après sa blessure, toute l’équipe de France, avec son dossard, le représentait sur le podium – Photo : FIS Télémark

 

Ce dimanche, il offrait à la France son deuxième podium après la deuxième place du Septimontain Noé Claye lors du second sprint. Chez les dames, la Suissesse Amelie Wenger-Reymond, reine du télémark, remporte les quatre courses à l’exception du premier sprint parallèle, battue en finale par sa compatriote Beatrice Zimmermann. Ce lundi, pour remplacer les courses annulées de Krvavec (Slovénie) deux classiques sont au programme !

L'article continue sous la publicité
pub

 

L’œil d’Elie Nabot, télémarkeur de l’équipe de France :

« On a réalisé une entrée un petit peu timide sur le premier jour de course Argeline Tan-Bouquet cinquième et moi cinquième, Noé Claye sixième et Matti Lopez septième. C’était correct mais un petit peu en dessous de nos attentes. Le lendemain, sur le deuxième sprint, Noé ouvre le compteur en faisant deuxième avec Matti cinquième. Chez les dames, Argeline termine huitième mais le podium a vraiment fait du bien à l’équipe, ça nous a lancés. Ensuite, sur les deux parallèles, Noé, samedi, perd en petite finale contre Jure Ales. C’était la seule belle performance de la journée. Dimanche, Matti Lopez termine deuxième mais, en finale, il a chuté dans le loom et s’est blessé au genou… On n’a pas encore les résultats mais on soupçonne un petit peu les ligaments croisés. Il ira faire des examens mardi en rentrant en France. Argeline n’a pas réussi à remporter la petite finale pour quelques centièmes mais ça reste un résultat positif pour elle. Globalement, les podiums de Noé et Matti font du bien au moral pour tout le groupe. Aux autres de prendre leur chance maintenant !

Sur le week-end il y a eu des pénalités un peu incompréhensibles pour moi et Théo Sillon… On ne sait pas trop pourquoi mais les juges ont été sévères et ça tombait beaucoup sur nous deux. C’était dans la partie géant où il faut avoir un pied d’écart quand on fait le télémark et avoir une transition fluide entre les virages sans retour entre les pieds serrés. Normalement, on le sait quand on va prendre la pénalité. Et pas là… Ce lundi, place à deux classiques, des courses en une manche de quasiment deux minutes où on arrive dans la partie fond avec les cuisses en feu ! »

 

> Quentin Fillon-Maillet monte sur le podium de l’individuel pour… un dixième : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Deux podiums pour commencer la saison de snowboard cross

L’attente a été si longue. Comme nous l’expliquait lundi dernier Manon Petit-Lenoir, les spécialistes de snowboard cross ont dû ronger leur frein depuis le début de l’hiver pour, finalement, entamer leur hiver de coupe du monde le week-end passé à Valmalenco (Italie). Après des courses du samedi qui ont vu la locale Michela Moioli et l’ovni néerlandais Glenn De Blois, vainqueur en FIS à Reiteralm (Autriche) la semaine précédente, l’emporter, la France a montré les dents le dimanche. Merlin Surget, deuxième derrière l’Autrichien Alessandro Haemmerle, monte sur son deuxième podium de coupe du monde tandis que c’est le troisième pour Julia Pereira, troisième de la compétition féminine remportée par la Tchèque Eva Samkova.

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Merlin Surget (@merlinsurget)

 

L'article continue sous la publicité
pub

Chloé Trespeuch, éliminée dès les qualifications le premier jour, termine sixième le lendemain juste devant Manon Petit-Lenoir, sixième le samedi. La prochaine compétition… ce sera tout simplement les championnats du monde d’Idre Fjäll (Suède) prévus les 11 et 12 février. Pendant la semaine, la FIS a annoncé que Bakuriani (Géorgie) organiserait deux épreuves de coupe du monde début mars. De quoi remplir le maigrichon programme des riders.

 

> Therese Johaug revient en coupe du monde et gagne le skiathlon de Lahti (Finlande) : notre article ICI

 

Yuto Totsuka remporte son duel avec Scotty James dans le halfpipe de Laax, retur victorieux pour Chloe Kim

La semaine dernière, le monde du snowboard freestyle avait rendez-vous à Laax (Suisse) où des compétitions de slopestyle et de halfpipe étaient programmées pour le compte de la coupe du monde. Dans le concours le plus attendu, le Japonais Yuto Totsuka (95,25 pts) gagne sur la demi-lune helvète juste devant l’Australien Scotty James (93,75 pts) et son compatriote Ruka Hirano (88,25 pts). Chez les féminines, c’est l’Américaine Chloe Kim, pour son grand retour à la compétition, qui s’impose à 89,75 points. En slopestyle, Jamie Anderson (84,35 pts) et Niklas Mattsson (84,28 pts) sont sacrés.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chloe Kim (@chloekim)

 

Week-end difficile pour les Français avec Liam Tourki vingtième en halfpipe et Enzo Valax dix-huitième en slopestyle.

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Julia Simon refait le coup de la victoire sur la mass-start d’Antholz : notre article ICI

 

> Une phase finale pour Sylvain Dufour en slalom parallèle

Si la coupe du monde de snowboard alpin faisait relâche le week-end dernier, une coupe d’Europe était organisée à Davos (Suisse) où l’Autrichienne Claudia Riegler s’est imposée à 47 ans en slalom parallèle. Ce samedi, le Français Sylvain Dufour, toujours à la recherche d’une qualification dans le top 16 sur le circuit mondial cet hiver, est parvenu à l’accrocher sur ce circuit secondaire. Éliminé dès les huitièmes de finale, il termine douzième.

 

> Joergen Graabak et Jarl Magnus Riiber remportent le sprint par équipes de Lahti (Finlande) en combiné nordique : notre article ICI


 

L'article continue sous la publicité
pub

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> La station de Gavarnie-Gèdre a annulé ses coupes du monde de ski de vitesse la mort dans l’âme

Ce devait être une fête. Depuis des mois, les bénévoles de la station pyrénéenne de Gavarnie-Gèdre (Hautes-Pyrénées) se démènent pour organiser une coupe du monde de ski de vitesse. La semaine passée devait voir les meilleurs kaélistes de la planète s’élancer pour réaliser la meilleure moyenne de vitesse possible. Malheureusement, après deux belles journées d’entraînement lundi et mardi « avec des vitesse au-dessus des 160 km/h », explique Célia Martinez à la Planète Blanche de Nordic Magazine, les conditions ont commencé à se dégrader le mercredi. La course FIS lançant le programme a bien eu lieu mais les coupes du monde prévues vendredi, samedi et dimanche ont été abandonnées à cause « d’une avalanche et des mauvaises conditions météorologiques ». La fête prévue est reportée d’un an. Pour les kaélistes, le prochain rendez-vous est fixé à la fin du mois prochain sur la piste de Chabrières, à Vars (Hautes-Alpes)… pour les championnats du monde.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Les Bleus dominent le relais masculin d’Antholz (Italie) après un nouveau finish d’anthologie d’Emilien Jacquelin : notre article ICI

 

> Felix Loch remporte le général de la coupe du monde, Natalie Geisenberger n’en est plus très loin

Le week-end dernier, la coupe du monde de luge se trouvait à Innsbruck (Autriche) où une course classique et une course sprint, la dernière de l’hiver, étaient au programme. Des compétitions qui ont permis à l’Allemand Felix Loch de s’assurer le gain du général de la coupe du monde avant même la dernière étape programmée début février à St. Moritz (Suisse). Même chose pour les Autrichiens Lorenz Koller et Thomas Steu en double. Chez les féminines, Natalie Geisenberger est toute proche d’un nouveau Graal. Les globes du sprint reviennent quant à eux à Julia Taubitz, Koller/Steu et au duo Felix Loch/Kevin Fischnaller, à égalité chez les hommes. Cette semaine, les championnats du monde sont organisés à Königssee (Allemagne).

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

Une publication partagée par FELIX LOCH (@loch_felix)

 

> Bernhard Gruber opéré d’urgence après le sprint par équipes de Lahti (Finlande) : notre article ICI

 

> Maxim Burov poursuit son sans faute en saut acrobatique, première pour Winter Vinecki

Le Russe Maxim Burov est tout simplement inarrêtable. Vainqueur des trois premières coupes du monde de saut acrobatique, il s’est de nouveau imposé samedi dans la nuit de Moscou (Russie) devant l’Américain Christopher Lillis et le Suisse Noé Roth, vainqueur sortant du globe de cristal. Chez les féminines, l’Étasunienne Winter Vinecki triomphe de l’Australienne Laura Peel et gagne pour la première fois sur le circuit mondial. Samedi prochain, un nouveau concours est prévu à Raubichi (Biélorussie).

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

> La Suédoise Lina Korsgren remporte la Toblach-Cortina : notre article ICI

 

> Les Néerlandais dominent la première étape de la coupe du monde de patinage de vitesse

La bulle sanitaire créée autour de la patinoire Thialf d’Heerenveen (Pays-Bas) permet la tenue de deux étapes de la coupe du monde de patinage de vitesse en ce mois de janvier. Pour le premier week-end de compétitions, les Néerlandais ont dominé les débats avec dix victoires sur quatorze dont l’impressionnant 6 min 05 sec 145 signé par Patrick Roest sur le 5 000 mètres, nouveau record de la piste. Le Français Timothy Loubineaud, aligné sur la seule mass-start, termine quatorzième de la finale.

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Le fondeur Kazakh Nikolay Chebotko se tue dans un accident de la route : notre article ICI

 

> Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron forfaits pour les Mondiaux de patinage artistique

Du 22 au 28 mars, les championnats du monde de patinage artistique doivent se tenir à Stockholm (Suède). Avant que l’évènement ne soit, ou non, confirmé, les danseurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont d’ores et déjà annoncé, en accord avec la FFSG, leur forfait pour le rendez-vous planétaire. Le duo souhaite se concentrer pleinement sur la préparation de la saison olympique pour remporter le dernier titre qui manque encore à leur palmarès. En outre, le FFSG a officialisé l’organisation des championnats de France élites les 5 et 6 février à Vaujany (Isère).

 

patinage artistique, Gabriella Papadakis, Guillaume Cizeron

Gabriella Papadakis (FRA), Guillaume Cizeron (FRA) – ISU

 

> L’énorme craquage d’Alexander Bolshunov dans le final du relais de Lahti (Finlande) : notre article ICI

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Tess Ledeux n’ira pas aux X Games

Invitée pour participer aux prestigieux X Games d’Aspen (États-Unis) du 29 au 31 janvier, la Plagnarde Tess Ledeux a fait le choix de ne pas s’envoler pour le Colorado. « Ça me tenait vraiment à cœur de venir défendre mon titre, mais nous traversons avec ma famille des moments douloureux, et je préfère rester auprès des miens », écrit-elle sur Instagram. Le Nantais Antoine Adelisse sera donc le seul représentant français au rendez-vous du fin du mois de janvier.

 

> Ces problèmes respiratoires qui tracassent Anaïs Bescond : notre article ICI

 

> Jennifer Piot arrête, Jan Farrell aussi

La skieuse de l’Alpe d’Huez (Savoie), Jennifer Piot, à 28 ans, a décidé de mettre un terme à sa carrière de skieuse de haut niveau. Spécialiste de vitesse, elle avait participé aux Jeux olympiques de PyeongChang, terminant seizième de la descente et vingtième du super-G. Championne du monde juniors de descente début 2013 au Canada, elle a pris 117 départs en coupe du monde. Sa dernière course restera la descente de coupe d’Europe de Crans Montana (Suisse) disputée le 16 janvier dernier. En ski de vitesse, le Britannique Jan Farrell, 37 ans, met également la flèche.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Akito Watabe gagne le gundersen de Lahti (Finlande) devant Jarl Magnus Riiber : notre article ICI

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Le Mondial 2021 de hockey sur glace retiré à la Biélorussie

La Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), sous la pression de sportifs et sponsors dénonçant la répression de l’opposition biélorusse, a retiré, en début de semaine dernière, l’organisation du Mondial 2021 (21 mai-6 juin) au pays. Comme Minsk devait organiser conjointement l’événement avec Riga (Lettonie), l’IIHF doit consulter les parties prenantes pour envisager une compétition disputée dans une seule ville. Ce qui serait judicieux en ses temps troublés par la Covid-19.

 

> Johannes Thingnes Boe gagne la mass-start d’Antholz (Italie) devant Quentin Fillon-Maillet : notre article ICI

 

> George Armstrong est décédé

Une légende de la NHL a quitté ce bas monde ce dimanche. George Armstrong, vingt-et-un ans passés sous les couleurs des Toronto Maple Leafs, est décédé à 90 ans. Tout au long d’une carrière marquée par 296 buts et 417 assistances, il a remporté la Coupe Stanley à quatre reprises (1962, 1963, 1964, 1967) avant d’entrée au Hall of Fame en 1975.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Première victoire en coupe du monde pour la Norvégien Eirin Maria Kvandal : notre article ICI

 

> Le calendrier de l’Ice Cross est tombé !

 

> Robert Johansson s’impose à Lahti (Finlande) : notre article ICI

 

> Quand Renaud Jay boit une bouteille de vin… en honneur de son podium d’Åre !

 

> Découvrez en cliquant ICI la totale du week-end nordique !

 

> Le nouveau Vlog de Perrine Laffont est sorti !

 

L'article continue sous la publicité
pub

Photos/Vidéos : IBSF, ISU, Sandie Clair, Carla Sénéchal, FIS Télémark, YouTube, Twitter, Facebook et Instagram.

Cliquez pour commenter cet article

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski nordique, saut à ski, Vu de Norge, Norvège, Biathlon, Ski de fond, Combiné nordique
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, vol à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

A LIRE AUSSI

Saut à ski

La Fédération française de ski a décidé de ne pas emmener de sauteurs masculins aux Mondiaux d'Oberstdorf (Allemagne). Explications avec Jérôme Laheurte, boss du...

Ski de fond

07:20. Nous vous avons raconté jeudi la mésaventure qui avait concerné deux sœurs norvégiennes lors du sprint des Mondiaux d’Oberstdorf. En demi-finale,  Lotta Udnes...

Ski de fond

En cette première semaine des championnats du monde d'Oberstdorf (Allemagne), la jeune fondeuse libanaise Huguette Fakhry, 21 ans, prend la plume pour Nordic Magazine...

Combiné nordique

Blessé au bras en début de saison, le combiné jurassien Laurent Muhlethaler, revenu à la compétition avant Noël, réalise le meilleur hiver de sa...

Combiné nordique

Ce vendredi, les combinés entrent en piste à Oberstdorf (Allemagne) à l'occasion de la compétition individuelle disputée sur le petit tremplin. Jérôme Laheurte, patron...

Biathlon

La semaine prochaine, Lou Jeanmonnot va découvrir la coupe du monde de biathlon à Nove Mesto (République Tchèque), où elle sera alignée sur les...

Ski de fond

La star norvégienne Johannes Hoesflot Klaebo est devenue, ce mercredi, le premier fondeur de l'histoire à conserver son titre mondial du sprint. Une deuxième...

Saut à ski

Ema Klinec remporte l’or sur le petit tremplin d’Oberstdorf devant Maren Lundby et Sara Takanashi. Les Bleues Joséphine Pagnier et Julia Clair sont 16e...