Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Planète Blanche

Planète Blanche #75 : la bosseuse Camille Cabrol raconte son Deer Valley

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine

 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Un premier top 10 pour Camille Cabrol en coupe du monde : « Je suis contente de ce résultat », avoue-t-elle

La semaine dernière, après deux mois de pause, le circuit mondial du ski de bosses a repris du service sur le légendaire champ de Deer Valley (États-Unis) situé dans l’Utah. « C’était un vrai kif de revenir sur cette piste mythique de notre circuit. C’est vraiment la Mecque du ski de bosses, explique Camille Cabrol, membre de l’équipe de France, à la Planète Blanche de Nordic Magazine. Pourvoir reskier cette piste exigeante, longue, difficile et technique, est une vraie satisfaction après deux ans d’absence. Rien que ça, j’étais vraiment contente. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

Une publication partagée par CABROL Camille (@camkabrol)

 

Rien n’a été facile aux États-Unis pour la skieuse de Megève (Haute-Savoie) entre des compétitions disputées en diurne au lieu du nocturne et du show habituel à cause de la Covid-19 et une « météo un peu capricieuse avec de la neige, du beau temps, du brouillard ». Il a également fallu appréhender le décalage horaire en mode express, comme ce séjour outre-Atlantique. C’est donc dans la nuit américaine suivant le second concours disputé plus tôt dans la journée et après avoir « avancé sa valise » que Camille Cabrol se livre.

« Ça a été un peu les montagnes russes pour moi, résume-t-elle. Le jour du single, j’ai été déçue du résultat [26e]. J’ai fait le run que j’avais à faire mais il me manque encore des points techniques à améliorer. J’ai aussi manqué de vitesse, ce qui me coûte assez cher et me place loin du classement que j’espérais. Ce résultat m’a un peu plombé le mental, je me remettais en question, je n’avais pas envie de repartir… » Finalement, la Haut-Savoyarde de 23 ans, reboostée par une bonne nuit de sommeil, se réveillait dans un tout autre état d’esprit pour se lancer dans la compétition de bosses parallèles. « Tout peut arriver dans les duels, précise-t-elle. C’est, entre guillemets, plus ouvert et accessible que les single. »

L'article continue sous la publicité
pub

 

Camille Cabrol, ski de bosses, Deer Valley

Camille Cabrol (FRA) – FIS Freestyle

 

Ce que Camille Cabrol ne savait pas en se levant, c’est qu’elle allait connaître sa meilleure journée en coupe du monde. Jusque-là treizième au mieux lors d’un concours de bosses parallèles disputé à la maison en mars 2018, elle a terminé au huitième rang vendredi dernier sur le capricieux parcours américain. Sous la neige et le brouillard de l’Utah, elle a su profiter des circonstances pour se qualifier en quarts.

Sur ce tour, elle joue l’Américaine Hannah Soar, qui l’avait battu en Suède en décembre : « Je savais qu’elle skiait vite et qu’il fallait monter un cran au-dessus pour la battre. Je décide donc de partir tranquille pour assurer le saut du haut sans me mettre trop la pression. Mais elle a ensuite pris de l’avance dans les bosses et, en voulant la rattraper, je me mélange les pinceaux et je sors du tracé… C’est le jeu mais ça me place huitième pour mon premier top 10 en coupe du monde, je suis plutôt contente de ce résultat », se contente Cabrol, heureuse du travail accompli et du chemin parcouru depuis sa grave blessure au genou qui l’a laissé sur le côté du chemin pendant de longs mois.

 

ski de bosses, France, Deer Valley, Perrine Laffont, Camille Cabrol, Benjamin Cavet

La joie des Français sur le podium – Photo : Camille Cabrol

 

Mais la Haut-Savoyarde en veut dorénavant plus : « Ça fait du bien à la tête, ça montre que c’est accessible, possible. Maintenant, je n’ai qu’une envie : recommencer ! Je pars donc avec un petit goût amer pour le single et un grand sourire pour les duels », tranche Camille Cabrol, rentrée en France avec le reste de l’équipe ce dimanche. Avant les championnats du monde prévus au Kazakhstan début mars, ils doivent tous rester en quarantaine cette semaine. Puis ils retourneront probablement se préparer sur le WAD Moguls Stadium de l’Alpe d’Huez. Où Jules Escobar, recalé à l’embarquement pour les USA à cause de problèmes administratifs, pourra de nouveau dévaler les bosses.

L'article continue sous la publicité
pub

 

> La Chine de Bjoerndalen ne pourra pas participer aux Mondiaux de biathlon de Pokljuka : notre article ICI

 

Un quatrième globe pour Perrine Laffont, deux podiums pour Benjamin Cavet

Outre par les performances de Camille Cabrol, la France a brillé sur les très réputées bosses de Deer Valley (États-Unis) grâce à ses leaders Perrine Laffont et Benjamin Cavet. L’Ariégeoise, vainqueure en single puis cinquième en parallèle (remportée par la talentueuse Kai Owens) après une défaite devant Tess Johnson en quart de finale, s’assure d’ailleurs un quatrième globe de cristal de suite. Cavet, deuxième puis troisième chez les hommes, est, de son côté, toujours en course pour remporter le précieux trophée à l’issue de l’hiver : il pointe à seulement 18 points de l’Australien Matt Graham avant la dernière épreuve programmée au Kazakhstan dans un peu plus d’un mois.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

Le Canadien Mikael Kingsbury, absent du début d’hiver à cause de soucis aux cervicales, a réalisé un retour tonitruant en gagnant les deux compétitions de la semaine. Il sera, encore une fois, le grand favori des Mondiaux en mars prochain.

 

> La sélection norvégienne pour les Mondiaux de ski de fond d’Oberstdorf : notre article ICI

 

> Fantine Degroote brille en coupe d’Europe

Auteure du doublé à Åre-Duved (Suède) la semaine d’avant, Fantine Degroote, sélectionnée en coupe du monde en décembre, n’est pas passée loin de récidiver le week-end passé sur les bosses finlandaises de Taivalkoski. Vainqueure du premier concours, elle termine sixième le lendemain, à plus de cinq points de la locale Riika Voutilainen. Chez les hommes, Johannes Suikkari réalise le doublé à la maison tandis qu’Arthur Offel de Villaucourt et Thibaud Mouille prennent la cinquième et la sixième place.

L'article continue sous la publicité
pub

 

> La Mara est annulée : notre article ICI

 

> Lou Barin retrouve la compétition, Antoine Adelisse et Bérénice Dode en imposent

Fraîchement intégré à l’équipe de France militaire de ski et médaillé aux X Games d’Aspen (États-Unis), le Plagnard Antoine Adelisse a dominé la coupe d’Europe de freeski big air des Arcs (Savoie) devant son compatriote Timothé Sivignon. Chez les féminines, Lou Barin, quatrième, signait son retour à la compétition après sa grosse blessure contractée à un genou il y a plus d’un an. C’est Bérénice Dode, en plaquant son premier cork 1000 en compétition, qui gagne devant Kim Dumont-Zanella, deux freeskieuses âgées de 15 ans.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

Une publication partagée par Bérénice*Dode (@berenicedode)

 

> Moins d’un an avant le début des XXIVes Jeux olympiques d’hiver : notre article ICI


 

bobsleigh/skeleton, Planète Blanche

Une quinzième place pour Margot Boch et Carla Sénéchal aux Mondiaux seniors de bobsleigh : « On s’est battues jusqu’au bout sans baisser les bras »

En fin de semaine dernière, les Savoyardes Margot Boch, la pilote, et Carla Sénéchal, la pousseuse, participaient à leurs premiers championnats du monde seniors de bobsleigh sur la piste technique d’Altenberg (Allemagne). Pour l’occasion, Boch, médaillée d’or en U23 ave Madison Stringer il y a quelques semaines à St. Moritz, reformait donc son duo avec Sénéchal, positive à la Covid-19 au début de l’année, pour la première fois depuis le milieu du mois de décembre. « Je manquais d’entraînement sur glace. Je n’avais pas couru à fond sur ce revêtement depuis un mois et demi, avoue la jeune femme de 24 ans à la Planète Blanche de Nordic Magazine. J’aurais peut-être dû reprendre un peu plus tôt mais, maintenant, on ne peut pas revenir en arrière. »

L'article continue sous la publicité
pub

 

Margot Boch, bobsleigh, Altenberg, Carla Sénéchal

Margot Boch (FRA), Carla Sénéchal (FRA) – IBSF

 

On ne peut pas revenir en arrière et la doublette restera pour toujours quinzième de cette édition des Mondiaux de bob à deux féminin. S’il s’agit d’une belle performance pour une première participation même si le top 10, à quelques centièmes avant la quatrième et dernière manche, s’est échappé après un ultime passage manqué. « La poussée n’était pas bonne et, dans le pilotage, je fais quelques petites erreurs qui nous coûtent beaucoup, décrypte Margot Boch, âgée de seulement 21 ans. Il y a un peu de déception de ne pas avoir réussi à faire quatre grosses manches mais on en a fait deux très belles, ce qui est encourageant pour la suite. Il reste du travail et du chemin à faire, on le sait. On s’est battues jusqu’au bout sans baisser les bras, c’est le plus important. On apprend encore, on est jeunes. »

 

« Le corps suit le mental quand il le faut »

 

« C’était une belle expérience, on en ressortira forcément meilleures », estime, dans la même veine, Carla Sénéchal. D’autant que, pour la première fois de leur carrière, les deux comparses participaient à une compétition se déroulant en quatre runs. « Il faut prendre de l’expérience sur ce format qu’on retrouvera l’année prochaine aux Jeux, explique Boch. L’erreur n’est pas autorisée, il faut de la régularité. » « C’est plus difficile nerveusement », complète sa pousseuse.

L'article continue sous la publicité
pub

 

Margot Boch, bobsleigh, Altenberg, Carla Sénéchal

Margot Boch (FRA), Carla Sénéchal (FRA) – IBSF

 

Une compétition qui a d’ailleurs réveillé les douleurs dorsales de Margot Boch, obligée au forfait à cause de soucis similaires en décembre dernier. « Je suis actuellement dans un pic de sciatique aiguë, avoue-t-elle. Après la première journée, ça a vraiment été très compliqué avec beaucoup de douleurs au point de me demander si ça allait être possible de concourir le deuxième jour. J’ai tout fait au mental. C’est dans ces moments-là, qu’on se dit que le corps suit le mental quand il le faut. »

Malheureusement, concernant la compétition de monobob prévue le week-end prochain, le couperet est tombé ce dimanche soir : « Je dois malheureusement déclarer forfait, ce fut une décision difficile à prendre et à accepter mais la fédération, mes entraîneurs et le staff médicale préfèrent me préserver… », écrit la championne venue de La Plagne sur Instagram.

 

> Emilien Jacquelin « veut aller chercher des médailles » aux Mondiaux de Pokljuka : notre article ICI

 

L'article continue sous la publicité
pub

Les larmes de Lolo Jones, Francesco Friedrich écrase la concurrence

Dans la compétition de bob à deux terminée à quinzième place par les Françaises Margot Boch et Carla Sénéchal, ce sont les Américaines Kaillie Humphries et Lolo Jones, ancienne championne d’athlétisme, qui se sont parées d’or. Ce qui a mis les larmes à la seconde tandis que la première, Canadienne dans une première vie, remportait son quatrième sacre mondial, une première. Les duos allemands Kim Kalicki/Ann-Christin Strack et Laura Nolte/Deborah Levi complètent le podium.

 

Lolo Jones, bobsleigh, Altenberg

Lolo Jones (USA) – IBSF

 

Chez les hommes, c’est l’inévitable Francesco Friedrich, poussé par Alexander Schueller, qui a gagné. Premiers des quatre descentes, ils relèguent leurs compatriotes Johannes Lochner et Eric Franke à plus de deux secondes. Hans Peter Hannighofer et Christian Roeder sont bronzés. Friedrich est sacré champion du monde de bobsleigh pour la dixième fois au total tandis qu’il s’agit de son septième titre en B2, record de l’Italien Eugenio Monti égalé. Les Français Romain Heinrich et Dorian Hauterville, huitièmes malgré un dernier run en dedans, signent leur meilleur résultat dans un Mondial de bob à deux.

 

> Fin de parcours pour Lars Helge Birkeland : notre article ICI

 

L'article continue sous la publicité
pub

Agathe Bessard septième en coupe d’Europe avant les Mondiaux de skeleton : « Les choses se mettent place »

À moins d’une semaine de la course des championnats du monde d’Altenberg (Allemagne), une coupe d’Europe de skeleton était organisée sur la piste de Königssee (Allemagne) le week-end passé. L’occasion pour la Française Agathe Bessard de signer une belle septième place à 2 sec 53 de l’Allemande Stefanie Votz. Chez les hommes, le Français Lucas Defayet a terminé quatorzième d’une compétition gagné par le local Cedric Renner.

« Les choses se mettent en place ! Je suis contente de mon résultat parce que, sans faire des descentes parfaites, je fais des temps corrects, avoue Bessard à la Planète Blanche de Nordic Magazine. C’était ma première semaine à Königssee cette saison, je n’avais pas beaucoup de repères. Malgré cela, je fais le cinquième temps du second run ! Je dois encore travailler la sortie des virages pour ne pas taper sur les bords de la piste dans les lignes droites qui suivent, ce qui me fait perdre beaucoup de vitesse. »

 

Agathe Bessard, skeleton, St. Moritz

Agathe Bessard (FRA) – IBSF

 

Quid de ses ambitions pour les Mondiaux, qui auront lieu, pour elle, jeudi et vendredi ? « J’ai hâte d’y être. J’étais en entraînement à Altenberg la semaine d’avant où j’ai pu effectuer des tests de matériel qui se sont avérés être très concluants. J’aimerais bien faire un top 12, pose-t-elle, ambitieuse. C’est une piste très technique en pilotage, ce qui me convient le mieux. Si j’arrive à faire de belles descentes, c’est à ma portée. »

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Helene Marie Fossesholm intégrée à l’équipe nationale de Norvège de VTT : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Margot Ravinel monte sur deux podiums sur la coupe du monde de Flaine (Haute-Savoie) : « Je ne pensais pas faire ce résultat »

Le week-end passé, la coupe du monde de ski alpinisme faisait étape du côté de Flaine, en Haute-Savoie. La jeune Française Margot Ravinel, médaillée lors Jeux olympiques de la jeunesse l’hiver dernier, est montée sur la troisième place du podium des deux courses du programme : l’individuel et le sprint. « Je suis très contente parce que je ne pensais pas faire ce résultat, avoue-t-elle à la Planète Blanche de Nordic Magazine. Sur le sprint, Lisa [Moreschini] est tombée dans la descente, ce qui m’a permis de monter sur le podium alors que sur l’individuel, Caroline [Ulrich], qui était quatrième, me rattrapait dans les descentes, donc j’essayais d’accélérer dans les montées pour prendre un peu d’avance. Ce qui a fonctionné ! »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gomar (@margot_ravinel)

L'article continue sous la publicité
pub

 

Rentrée dès samedi soir à Lyon où elle reprend les cours à l’INSA dès ce lundi, Margot Ravinel explique avoir apprécié les parcours proposés à Flaine par les militaires de la 27e Brigade des chasseurs alpins. Lors du sprint, la jeune et prometteuse skieuse alpiniste haut-savoyarde a même été « portée et encouragée » par les personnes présentes sur le parcours : « C’était la première fois que ça m’arrivait, ça m’a fait bien plaisir et m’a bien boosté. Quand je courrais, j’entendais mon prénom, décrit-elle, ça me mettait presque une pression. » D’autant que, ce jour-là, le sirocco avait amené du sable du Sahara sur toute une partie de la France, dont Flaine. « On avait plein de sable sur nos vêtements et nos lunettes mais ça ne m’a pas gêné », rassure la championne qui progresse de course en course. « J’essaye d’apprendre de mes erreurs et de ne pas les reproduire », termine Margot Ravinel.

 

> Feu vert pour les biathlètes russes : notre article ICI

 

L'article continue sous la publicité
pub

Axelle Gachet-Mollaret gagne encore, deux podiums pour Thibault Anselmet

Chez les seniors, le duo Axelle Gachet-Mollaret/Thibault Anselmet a de nouveau brillé sur les pentes haut-savoyardes de Flaine. La première s’est imposée lors de l’individuel quand le second terminait troisième d’une course gagnée par l’Italie Matteo Eydallin. Le lendemain, Anselmet montait encore une fois sur la troisième marche du podium à l’occasion du sprint remporté par l’Espagnol Oriol Cardona Coll. Chez les dames, c’est la Suissesse Marianne Fatton qui s’est imposée, la Française Léna Bonnel terminant quatrième.

 

 

Dans la catégorie des U23, enfin, Marie Pollet-Villard monte sur deux boîtes en prenant la troisième place de l’individuel puis la deuxième du sprint. Baptiste Ellmenreich, de son côté, est troisième du sprint U23. La coupe du monde se poursuivra les 20 et 21 février à Martell (Italie) où un individuel et un sprint seront au programme.

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Le dossard doré débarque aux Mondiaux de biathlon : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Nils Allègre quatrième avant les Mondiaux de Cortina d’Ampezzo

La semaine passée était la dernière avant le lancement des championnats du monde de ski alpin de Cortina d’Ampezzo, qui débutent dès ce lundi dans les Dolomites. Si les féminines, le lundi, ont bouclé leur programme par le super-G de Garmisch-Partenkirchen (Allemagne) écrasé par la Suissesse Lara Gut-Behrami, les hommes leur ont succédé en Bavière pour un ultime banc d’essai avant la grand-messe transalpine. Sur le Kandahar, c’est l’Italien Dominik Paris, un an après une grave blessure au genou, qui s’est imposé en descente, Johan Clarey terminant dixième. Le lendemain, en super-G, l’Autrichien Vincent Kirechmayr, déjà vainqueur à Kitzbühel sur la spécialité, a réitéré en Allemagne tandis que le Français Nils Allègre prenait la quatrième place, signant son meilleur résultat en coupe du monde.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

Une publication partagée par Nils Allègre (@_nilsallegre_)

 

« J’ai fais mon meilleur ski, c’est vraiment bien. Il y a une faute à mi-parcours mais c’est de l’engagement. J’étais dans le bon état d’esprit. Ça m’apporte du positif après ma chute à Kitzbühel », indiquait le Haut-Alpin en zone mixte après sa belle performance.

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Joséphine Pagnier aux portes du top 5 à Hinzenbach : notre article ICI

 

Dix-sept Français pour les Mondiaux de Cortina d’Ampezzo (Italie/8-21 février)

Le week-end passé, la Fédération française de ski a dévoilé sa sélection complète pour les championnats du monde de ski alpin prévus ces quinze prochains jours à Cortina d’Ampezzo (Italie). Si Brice Roger, blessé au genou droit à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne) vendredi dernier, et Adrien Théaux sont absents, Nils Allègre, Matthieu Bailet, Johan Clarey et Maxence Muzaton sont les quatre heureux élus en vitesse. Tout en sachant que ce dernier laissera sa place à Alexis Pinturault lors du super-G. Matthieu Faivre, Thibaut Favrot, Jean-Baptiste Grange, Victor Muffat-Jeandet et Clément Noël seront également de la partie.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laura Gauché (@laura_gauche)

L'article continue sous la publicité
pub

 

Chez les dames, Tessa Worley, qui fera le super-G et le géant, sera la leader du groupe avec, en soutien, Coraline Frasse Sombet, Doriane Escané, Laura Gauché, Tiffany Gauthier, Tifany Roux et Nastasia Noens. Pour le combiné alpin féminin d’ouverture, qui devait être disputé ce lundi avant d’être annulé à cause des chutes de neige, seules Roux et Gauché sont alignées.

 

> Des championnats du monde à huis clos pour le biathlon : notre article ICI

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Cyprien Sarrazin sur le podium en coupe d’Europe

Pas sélectionné pour les championnats du monde, le géantiste Cyprien Sarrazin a terminé troisième du géant de la coupe d’Europe de Folgaria (Italie) en début de semaine dernière. Le Suisse Semyel Bissig et le Norvégien Timon Haugan s’imposent. En fin de semaine, c’est Berchtesgaden (Allemagne) qui accueillait deux géants : les Autrichiens Dominik Raschner et Stefan Brennsteiner ont été les plus forts. À noter la cinquième place de Victor Guillot le premier jour et la sixième de Thibaut Favrot le lendemain. Enfin, la prodige Croate Zrinka Ljutic gagne le géant féminin de coupe d’Europe à Krvavec (Slovénie) terminé à quinzième place par Doriane Escané.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @carlovitis

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Premier top 10 en coupe du monde pour Laurent Muhlethaler : notre article ICI


 

Arthur Bauchet chahuté en vitesse à Saalbach, Marie Bochet enchaîne les podiums, Hyacinthe Deleplace les victoires

La semaine passée, l’équipe de France de para ski alpin se trouvait du côté de Saalbach (Autriche) où les premières coupes du monde de vitesse de l’hiver étaient programmées. La bonne surprise est venue du déficient visuel Hyacinthe Deleplace qui, avec son guide Maxime Jourdan, gagne les deux descentes avant de terminer troisième et deuxième des super-G. En catégorie debout, Arthur Bauchet, qui avait fait le grand chelem en technique à Veysonnax (Suisse) il y a quelques semaines, a été battu par le Suisse Théo Gmur et le local Markus Salcher en descente avant de gagner en super-G puis termine deuxième à huit petits centièmes du Russe Aleksei Bugaev.

 

 

Chez les féminines, Marie Bochet, qui avoue être actuellement en reconstruction, n’a pas gagné, battue par la Russe Varvara Voronchikhina, notamment de trois centièmes le deuxième jour, en descente. Sur les super-G, c’est la jeune Suédoise Ebba Aarsjoe qui s’impose, Bochet terminant troisième à deux reprises. La station de Leogang (Autriche), dans quelques jours, organisera une coupe du monde de technique.

 

> Du repos avant les Mondiaux pour Antoine Gérard : notre article ICI


 

L'article continue sous la publicité
pub

Arthur Richalet-Chaudeur débute l’hiver par une victoire à Judenburg (Autriche) : « Tout le monde était content de remonter sur les patins »

Samedi dernier, une semaine après la division russe, les Européens lançaient leur hiver d’Ice Cross sur le parcours de Judenburg, en Autriche. Si les locaux Marco Dallago et Veronika Windisch, devant la Française Amandine Condroyer, se sont imposés chez les seniors, Arthur Richalet-Chaudeur a dominé la course junior, s’imposant sur le circuit mondial pour la troisième fois après Pra-Loup et Igora (Russie) l’hiver passé.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ATSX Ice Cross (@atsxicecross)

L'article continue sous la publicité
pub

 

« Tout le monde était content de remonter sur les patins, explique-t-il à la Planète Blanche de Nordic Magazine. On était trois Français en finale mais Théo, mon frère, s’est fait faucher par l’Autrichien Julius Baecher et n’a pas pu revenir, il termine quatrième. » Le triplé français n’est pas passé loin puisque Léo Kelekis est deuxième. Pour la suite de la saison, une deuxième course va être organisée dès ce week-end à Judenburg ! « L’objectif est que chacun fasse sa saison de son côté et que, si les conditions sanitaires le permettent, on se retrouve tous pour une grande finale avec les meilleurs de chaque continent à Moscou », professe le jeune patineur de 19 ans.

 

> Mattéo Baud quatrième en coupe continentale à Lahti : notre article ICI


 

Charlotte Roche quinzième des championnats d’Europe juniors de luge sur piste naturelle : « J’ai un peu de mal avec cette piste de Jaufental… »

Lundi dernier, les 36es championnats d’Europe juniors de luge sur piste naturelle étaient organisés à Jaufental (Italie). L’Allemande Lisa Walch, qui devance l’Autrichienne Riccarda Ruetz de vingt centièmes, est sacrée tandis que Charlotte Roche, la seule Française engagée, termine quinzième, à un peu moins de trois secondes du top 10.

L'article continue sous la publicité
pub

 

Charlotte Roche, Jaufental, luge, luge sur piste naturelle

Charlotte Roche (FRA) – Miriam Jennewein

 

« J’ai vraiment un peu de mal avec cette petite piste de Jaufental… Elle est particulière parce que très courte. Je ne freine qu’une fois sur ce tracé tandis que les plus forts ne le font pas du tout, explique-t-elle à la Planète Blanche de Nordic Magazine. Il n’y a d’ailleurs que des compétitions juniors à Jaufental parce que la piste n’est pas intéressante pour les seniors disent les entraîneurs. Certains disent aussi que le poids a une importance sur cette piste contrairement aux autres. » En ce début de semaine, Charlotte Roche est à Laas (Italie) pour participer aux finales de la coupe du monde seniors.

 

> La déception des fondeurs tricolores, éjectés du podium sur le sprint d’Ulricehamn : notre article ICI

 

La coupe du monde de luge olympique est… terminée !

La piste de St. Moritz (Suisse) accueillait, le week-end passé, les finales de la coupe du monde de luge. Sur le tracé helvète, la Lettone Elina Ieva Vitola a décroché son premier succès sur le circuit mondial quand Natalie Geisenberger, qui remporte le gros globe de cristal du général pour la huitième fois alors qu’elle effectue son retour après avoir mis au monde Leo, son premier enfant, terminait seulement treizième sur la glace naturelle suisse. Chez les hommes, l’Autrichien Nico Gleirscher a été le plus rapide tandis que Felix Loch, le roi de l’hiver, est troisième. Enfin, les Lettons Martins Bots et Roberts Plume s’imposent en double alors que les Autrichiens Thomas Steu et Lorenz Koller, vainqueurs de la coupe du monde, sont septièmes. Le globe du relais est gagné par l’Allemagne alors que la dernière course, à cause des chutes de neige, a été annulée ce dimanche après-midi.

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Quentin Fillon-Maillet et Julia Simon rempotent un individuel d’entraînement à Prémanon : notre article ICI


 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> Dmitry Loginov fait le doublé à domicile en snowboard alpin

Le circuit du snowboard alpin faisait étape, le week-end passé, à Bannoye (Russie), dans le sud de l’Oural. Le double champion du monde juniors en titre Dmitry Loginov, qui ridait à domicile, réalise le doublé géant parallèle et slalom parallèle. Sylvain Dufour termine 33e et 37e. Chez les féminines, l’Allemande Ramona Teresia Hofmeister et la Suissesse Julia Zogg s’imposent. La prochaine fois que tout ce beau monde se retrouvera, ce sera au tout début du mois de mars pour les Mondiaux de Rogla (Slovénie)/1-2 mars).

 

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Oskar Svensson, le nouveau patron du ski de fond suédois : notre article ICI

 

> Le retour tonitruant de Danielle Scott, Noé Roth renoue avec la victoire

Absente de la coupe du monde de saut acrobatique depuis les Jeux olympiques de PyeongChang (Corée du Sud), l’Australienne Danielle Scott, trois ans plus tard, a réalisé un retour tonitruant sur le tremplin de Deer Valley (États-Unis). Vainqueure devant les Américaines Winter Vinecki et Kalia Kuhn, elle ne pouvait tout simplement pas rêver mieux. Chez les hommes, en l’absence des Russes et donc de Maxim Burov, déjà assuré du globe de cristal, c’est le Suisse Noé Roth qui s’impose. La dernière étape de la coupe du monde aura lieu à Almaty (Kazakhstan) en mars quelques jours après le concours des championnats du monde, disputés au même endroit.

 

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Dixième victoire en coupe du monde pour Halvor Egner Granerud : notre article ICI

 

> Quatrième titre national pour le patineur isérois Kevin Aymoz

Le week-end passé, les championnats de France de patinage artistique étaient organisés à Vaujany (Isère). Kevin Aymoz, en local de l’étape, remporte un quatrième titre national après ceux de 2017, 2019 et 2020. Blessé aux adducteurs il y a une quinzaine de jours, il avait allégé son contenu technique, ce qui lui a tout de même permis de largement devancer Adam Siao Him Fa. « Je vise le top 5 aux championnats du monde », a-t-il déclaré au site de la FFSG. Chez les dames, Léa Serna, plus forte que Maia Mazzara de sept points, est sacrée pour la première fois comme les danseurs Adelina Galyavieva et Louis Thauron. Comme l’année dernière, Cléo Hamon et Denys Strekalin gagnent chez les couples.

 

Kevin Aymoz, patinage artistique, Vaujany

Kevin Aymoz (FRA) – Photo : Patinage Magazine/Olivier Brajon

 

> Ils vont faire les Mondiaux de Pokljuka selon Florence Baverel : notre article ICI

 

> Mathieu Belloir a retrouvé la piste

Cela avait échappé aux radars de la Planète Blanche de Nordic Magazine la semaine passée mais, le 30 janvier dernier, le patineur de vitesse malouin Mathieu Belloir, après une absence causée par une lourde chute, a retrouvé la compétition à l’occasion du 3 000 mètres de la Frillensee Cup d’Inzell (Allemagne). Troisième en 4 min 03 sec 31, il devance son petit frère Martin, auteur de son record personnel en 4 min 10 sec 97.

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Elles vont faire les Mondiaux de Pokljuka selon Florence Baverel : notre article ICI

 

> Joséphine Forni arrête sa carrière à 26 ans

En milieu de semaine dernière, la skieuse de Méribel (Savoie) Joséphine Forni a posté un message sur ses réseaux sociaux annonçant la fin de sa carrière de sportive de haut niveau. « Dans le start pour de nouvelles aventures, écrit-elle. Je décide aujourd’hui de ranger mes skis pour différentes raisons. L’une d’elles et que je ne suis plus en accord avec les discours et les décisions me concernant. Ces décisions ne me permettent plus d’avancer vers mes objectifs et de skier sereinement. […] J’ai aujourd’hui le sentiment d’être allée au bout de mon projet sans aucun regret ! » À 26 ans, Forni, spécialiste du slalom, a pris le départ de 28 coupes du monde avec une vingt-et-unième place décrochée à Killington (États-Unis) en novembre 2018 comme meilleur résultat. Elle avait aussi, en mars 2018, gagné une coupe d’Europe à Soldeu (Andorre) devant Nastasia Noens.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité
pub

Une publication partagée par Joséphine Forni (@josephineforni)

 

> Les sélectionnés pour les Mondiaux de Pokljuka, nation par nation : notre article ICI

 

> Wadeck Gorak invité sur le Freeride World Tour

Le skieur américain Tanner Hall étant blessé et forfait pour la saison du Freeride World Tour 2021, les organisateurs ont accordé une wild card injury au freerideur sud-alpin Wadeck Gorak. L’hiver débutera à la fin du mois en Andorre avec d’autres Français au départ comme Juliette Willmann, Marion Haerty ou Victor De Le Rue.

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

> Alexis Jeannerod gagne la Marcia Gran Paradiso : notre article ICI

 

L'article continue sous la publicité
pub

> Le Mondial de hockey sur glace organisé intégralement à Riga (Lettonie)

Quelques jours après avoir retiré à Minsk (Biélorussie) la co-organisation du Mondial 2021 de hockey sur glace, le Conseil de l’IIHF a décidé de confier à Riga (Lettonie) la totalité des rencontres. « C’est le moyen le plus sûr pour mener à bien l’organisation de la rencontre », écrit l’instance dans un communiqué. Deux patinoires, la Riga Arena et le Centre sportif olympique, seront utilisées du 21 mai au 6 juin.

 

> Les fondeuses slovènes dans l’histoire : notre article ICI

 

> Une coupe du monde de télémark reprise cette semaine en France !

Alors que Saint-Gervais (Haute-Savoie), qui devait organiser une étape de la coupe du monde de télémark début mars, avait été obligé de renoncer, la station de Passy -Pleine Joux (Haute-Savoie) accueillera les meilleurs spécialistes de la planète cette semaine à l’occasion de deux sprints et de deux Classic.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Les résultats des sprints de sélection de Prémanon : notre article ICI

 

> Reiteralm organisera une coupe du monde de snowboard et de ski cross

Après les championnats du monde d’Idre Fjäll (Suède), qui auront lieu cette semaine, les spécialistes du snowboard et du ski cross se rendront à Reiteralm (Autriche) où une coupe du monde sera organisée les 18 et 19 février. Cet ajout permet de muscler quelque peu l’hiver de ses sportifs au calendrier plutôt léger jusque-là. Samedi dernier, il est à noter que Mylène Ballet-Baz a remporté la coupe d’Europe de ski cross de Crans-Montana (Suisse).

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Sara Takanashi fait le doublé à Hinzenbach : notre article ICI

 

> La glace de la patinoire de Meudon, qui avait accueilli les premiers championnats du monde de short track en 1981, a été détruite

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Vinzenz Geiger domine le week-end de combiné nordique de Klingenthal : notre article ICI

 

> Anna Veith est enceinte

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anna Veith (@anna.veith)

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Découvrez en cliquant ICI la totale du week-end nordique !

 

> Pour la première fois depuis trois ans, Clémence Grimal est retournée dans un halfpipe

 

Photos/Vidéos : IBSF, FIS Freestyle, Camille Cabrol, Miriam Jennewein, YouTube, Twitter, Facebook et Instagram.

L'article continue sous la publicité
pub

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Fiodor Svoboda a signé un contrat d'une année renouvelable. Il réunira ses troupes le 24 mai à Otepää.

Ski de fond

A 19 ans, Alexander Stahlberg représente l'un des plus grands espoirs du ski de fond finlandais. Mais le jeune homme vient de se blesser....

Biathlon

Depuis le mois de février 2020, la Pyrénéenne Myrtille Bègue, 24 ans, est retraitée des pas de tir de biathlon. Pour Nordic Magazine, elle...

Ski de fond

La fondeuse canadienne Cendrine Browne veut « offrir aux filles un environnement où s’entraider, où elles peuvent tisser des liens ».

Combiné nordique

À 17 ans seulement, la combinée doubiste Emma Tréand a décidé de mettre un terme à sa carrière de sportive de haut niveau. En...

Saut à ski

Gregor Schlierenzauer a écrit plusieurs des plus belles pages du saut à ski. Mais l'Autriche ne l'a pas retenu pour son équipe nationale. Quel...

Ski de fond

Anna Shevchenko a été absente lors de trois contrôles antidopage.

Biathlon

L'Union russe de biathlon vient d'officialiser la composition de ses groupes nationaux formés en vue de l'hiver olympique.