Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Que puis-je faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Planète Blanche

Planète Blanche #77 : un troisième gros globe de cristal pour Arthur Bauchet

PLANÈTE BLANCHE – Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine. 

Arthur Bauchet termine son hiver de coupe du monde par trois succès en quatre courses : « J’espère qu’ils vont accepter de décerner les globes… »

La semaine dernière, la dernière étape de la coupe du monde de para ski alpin été organisée du côté de Leogang (Autriche). Réservée à la technique, avec deux géants et autant de slaloms au programme, elle a été le théâtre du triomphe d’Arthur Bauchet. Le Briançonnais de 20 ans, roi de la catégorie debout, y a effectivement remporté trois courses, laissant le premier géant à son rival russe Aleksei Bugaev.

« Après Saalbach [l’étape de coupe du monde de vitesse organisée début février, ndlr.], il y a eu des cas positifs de déclarés à l’international et on a tous été considérés cas contacts pendant une semaine… On ne savait pas si on allait pouvoir repartir et, finalement, on y est allés avec une équipe très réduite. Nous sommes arrivés à Leogang seulement la veille des courses. Sur une piste glacée, j’ai été surpris le premier jour avant de me reprendre », retrace-t-il pour la Planète Blanche de Nordic Magazine.

Arthur Bauchet, Leogang, ski alpin, handisport

Arthur Bauchet (FRA) – Arthur Bauchet

Auteur de douze podiums en douze coupes du monde, en plus de cinq victoires en coupe d’Europe, Arthur Bauchet termine l’hiver en tête de tous les classements, y compris le général qu’il remporte pour la troisième année de suite, ce qui devrait logiquement lui offrir un nouveau gros globe de cristal. « Je suis un peu dégoûté parce que, pour l’instant, ils ne savent pas s’ils vont décerner les globes, regrette le jeune champion. J’espère vraiment qu’ils vont accepter de les faire… Ce serait une grosse déception mais, maintenant, ce n’est plus entre nos mains. »

À la fin de cet hiver tronqué, avec des Mondiaux reportés à l’hiver prochain, le skieur de Serre-Chevalier (Hautes-Alpes) est fatigué : « Ça a été une saison courte, intense et stimulante mais je n’ai plus de jambes, avoue-t-il. J’ai réussi à tenir bon grâce au staff a fait un travail de malade en m’aidant énormément. Je leur dois beaucoup. »

Arthur Bauchet, Leogang, ski alpin, handisport

Arthur Bauchet (FRA) – Arthur Bauchet

S’il est aussi à bout physiquement, c’est aussi parce qu’Arthur Bauchet n’a pas pu se faire injecter du botox dans les jambes comme d’accoutumée : « Je ne voulais pas aller me mettre dans les hôpitaux avec la Covid-19, livre-t-il avec franchise. Habituellement, ces injections servent à me paralyser certains muscules du mollet pour éviter que mes jambes ne tirent trop. Là, les matins à Leogang, je n’arrivais plus à poser les talons. Je finissais les manches presque en pleurs, à la limite des crampes dans les deux chaussures. Je n’avais plus d’énergie. »

Malgré tout, donc, le multiple médaillé paralympique a écrasé la saison de coupe du monde, qui s’est terminée en beauté pour lui et Hyacinthe Deleplace (& Maxime Jourdan), en tête du général déficients visuels après une grosse fin de saison : « Ils se sont donnés les moyens pour sortir du bon ski, félicite-t-il. J’étais vraiment content de partager ses dernières courses avec eux, c’était top. »

L'article continue sous la publicité
pub
Arthur Bauchet, Leogang, ski alpin, handisport

Arthur Bauchet (FRA) – Arthur Bauchet

Avec eux seulement puisque la Covid-19 était passée par là, touchant notamment Marie Bochet, obligée de rester à la maison, « bloquée sur le canapé », comme l’écrit sur Instagram. Sa saison pourrait se terminer à Malbun (Liechtenstein) où les finales de la coupe d’Europe sont prévues les 9 et 10 mars. Arthur Bauchet, qui dit se nourrir de la concurrence de ses adversaires, ne devrait pas y aller, trop fatigué. L’objectif se trouve dans un an à Pékin. Le reste n’est qu’une étape supplémentaire sur le chemin de la gloire paralympique.

> Antonin Guigonnat et Julia Simon champions du monde du relais mixte simple : notre article ICI

Les snowboardeurs sont rentrés de Finlande : « Je suis fatiguée d’être restée enfermée », explique Cécile Hernandez

Il y a une semaine, nous vous révélions cette histoire invraisemblable : les snowboardeurs de l’équipe de France de para snowboard devait observer une quarantaine stricte en Finlande où un membre du staff avait été testé positif à la Covid-19 à quelques jours de la coupe du monde de snowboard cross de Pyhä, la seule du programme hivernal. En fin de semaine dernière, après un enfermement de quinze jours, toute l’équipe a été libérée, rentrant en France le week-end dernier.

Pour la Perpignanaise Cécile Hernandez, arrivée à son domicile à 1h30 du matin dans la nuit de samedi à dimanche, cet isolement était fatigant : « C’est marrant à dire mais, même en ayant passé quinze jours à ne pas faire grand-chose, je suis fatiguée, fatiguée d’être restée enfermée », avoue-t-elle à la Planète Blanche de Nordic Magazine.

Cécile Hernandez, para snowboard, snowboard, Pyhä

Cécile Hernandez (FRA) – Cécile Hernandez

« Quand la sanction est tombée, on trouvait ça tellement injuste parce qu’on était vraiment tous négatifs sauf le membre du staff qui a été testé positif », explique encore la triple médaillée paralympique qui visera un premier sacre l’hiver prochain à Pékin (Chine).

« De superstars de la course, on est devenus des pestiférés »

Et de nous raconter les conditions de sa quarantaine : « On était dans un très bel hôtel mais ils nous posaient la nourriture par terre, à la porte, avant de frapper pour nous prévenir… Au bout d’un moment, j’ai mis ma table de chevet pour pas que ma nourriture ne soit à même le sol. On s’est fait notre propre ménage pendant quinze jours, on était obligés de sortir jeter nos poubelles… De superstars de la course quand tu arrives, parce qu’ils sont vraiment fans de ce que l’on fait, on est devenus des pestiférés. Ça a vraiment été dur mais j’ai continué à m’entraîner, notamment mentalement en faisant de la visualisation. »

Cécile Hernandez, para snowboard, snowboard, Pyhä

Cécile Hernandez (FRA) – Cécile Hernandez

Tout de même autorisés à sortir se balader pendant la journée en respectant les règles de distanciation sociale, les membres de l’équipe de France ont pu s’aérer l’esprit et… assister, de loin, aux compétitions. « On n’avait pas envie de se contaminer entre nous et se reprendre une période de quarantaine. Surtout qu’avec mon handicap [une sclérose en plaques, ndlr.], je suis une personne à risque donc j’étais stressée d’attraper le virus », glisse-t-elle.

Très active sur les réseaux sociaux, la Pyrénéenne de 46 ans y a partagé ses aventures de confinée. Un moyen pour elle de montrer que les épreuves ne font que la renforcer : « J’ai essayé de montrer que les choses peuvent t’abattre mais que ça ne dure pas. C’est ce que j’ai fais et j’en suis vraiment contente », développe-t-elle en gardant, tout de même, le goût amer d’une grosse préparation jetée à la poubelle. « On était chaud bouillant », rappelle la triple championne du monde.

L'article continue sous la publicité
pub

Finalement, après la fin de leur isolement, les snowboardeurs ont pu monter à la station rider pendant deux heures « par moins 20 degrés », précise Cécile Hernandez. « Et pour finir le tout, lors de la dernière nuit finlandaise, je me lève pour aller aux toilettes et je tombe, en regardant par la fenêtre, nez à nez avec une aurore boréale. C’était vraiment magnifique », explique-t-elle dans un sourire. Ce mardi, elle va enfin pouvoir remonter sur sa planche, à la maison : « J’ai connu trop de choses beurk dans ma vie pour me laisser aller dans les abîmes de la dépression par quinze jours d’isolement dans une chambre d’hôtel. C’était dur mais voilà… » termine-t-elle d’une tirade touchante, comme son parcours et cette petite tranche de vie finlandaise. Comme pour la biathlète Julia Simon, les murs sont des tremplins pour Cécile Hernandez.

> Les fondeurs tricolores pour les Mondiaux d’Oberstdorf : notre article ICI


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Premier podium de la saison pour Chloé Trespeuch, troisième du snowboard cross de Reiteralm : « Je suis contente et soulagée du résultat »

Depuis le début de l’hiver, la Française Chloé Trespeuch ne parvenait pas à trouver la bonne carburation. Pas qualifiée pour les finales à Valmalenco (Italie) le premier jour avant d’échouer en demi-finale le lendemain, elle se présentait au départ des Mondiaux d’Idre Fjäll (Suède) avec pour seuls repères deux victoires obtenues en coupe d’Europe à Isola 2000 (Alpes-Maritimes). En Suède, que ce soit en individuel ou en équipe mixte, les choses ne se sont pas déroulées dans la meilleure des manières avec une septième et une neuvième place.

« Sur ce début de saison, avec un enchaînement de quatre mauvais résultats, j’avais beaucoup de doutes… Ça m’était rarement arrivé et ça m’a fait poser beaucoup de questions sur mon niveau général, avoue-t-elle à la Planète Blanche de Nordic Magazine. Pourtant, j’avais fait une super préparation, j’avais beaucoup de frustration. »

Chloé Trespeuch, Reiteralm, snowboard, snowboardcross

Chloé Trespeuch (FRA) – Chloé Trespeuch

Une frustration effacée par la semaine passée à Reiteralm (Autriche), station située non loin de la très réputée Schladming ayant repris une étape de la coupe du monde. Troisième derrière les taulières Michela Moioli, vainqueure, et Lindsey Jacobellis, Chloé Trespeuch monte sur son premier podium de l’hiver, son vingt-deuxième en carrière. « J’étais vraiment contente et soulagée du résultat mais surtout de mes sensations et de sentir que j’étais à nouveau capable d’aller vite et de concurrencer les meilleures. »

Sans une chute, elle aurait même pu aller chercher plus haut : « C’est forcément un peu décevant mais, dans tous les cas, c’est un positif. J’ai eu de superbes sensations des entraînements jusqu’aux finales. Ça motive pour la suite ! » Cette suite, ce sera un voyage jusqu’en Géorgie le 27 février : deux coupes du monde, inédites, y sont prévues début mars.

> Un globe de cristal partagé entre Lisa Theresa Hauser et Dorothea Wierer : notre article ICI

Alessandro Haemmerle gagne chez les hommes, Bastien Midol sur le podium en ski cross

Dans la compétition masculine, c’est l’Autrichien Alessandro Haemmerle, à domicile, qui s’est imposé à Reiteralm, devançant le champion du monde espagnol Lucas Eguibar et l’Américain Mick Dierdoff.

L'article continue sous la publicité
pub

Le lendemain, c’était au tour des spécialistes de ski cross d’entrer en lice sur le parcours autrichien : si c’est une nouvelle fois un local, en l’occurrence Johannes Rohrweck, qui s’impose, le Français Bastien Midol accroche la troisième place. Chez les dames, Sandra Naeslund gagne de nouveau son duel des reines avec Fanny Smith. Alizée Baron, toute fraîche médaillée de bronze mondiale, doit s’arrêter en demi-finale, terminant septième au final, deux places derrière Marielle Berger-Sabbatel, vainqueure de la consolante. Ce week-end, la coupe du monde de ski cross sera à Bakuriani (Géorgie).

> La machine se met en route pour Stina Nilsson : notre article ICI


bobsleigh/skeleton, Planète Blanche

La saison de bobsleigh et de skeleton est officiellement terminée : « Mentalement, ça m’a fait beaucoup de bien de voir que je pouvais faire deux vraies manches en compétition », explique Agathe Bessard

La semaine dernière, le skeleton et le bobsleigh tiraient le rideau de manière définitive quelques jours après la fin des championnats du monde seniors. Sur le tracé d’Igls, situé à Innsbruck (Autriche), une coupe d’Europe de skeleton était organisée. Sixième de la course, la Plagnarde Agathe Bessard se classe au même rang au classement de l’Euro juniors : « J’avais ce top 6 en tête parce qu’à Igls, la poussée est vraiment un gros élément de la piste. Je savais que rapport à mes adversaires qui poussent très vite j’avais peu de chance mais qu’en faisant deux belles descentes, je pouvais faire un beau résultat et ça s’est bien passé ! Mentalement, ça m’a fait beaucoup de bien de voir que je pouvais faire deux vraies manches en compétition », explique la skeletoneuse de 22 ans à la Planète Blanche de Nordic Magazine.

Agathe Bessard, skeleton

Agathe Bessard (FRA) – IBSF

Sur une piste qu’elle a beaucoup descendue cet hiver, notamment lors de la période de Noël, Agathe Bessard réalise la meilleure course de son hiver. « Je vais retenir que ce qui a été positif puisque c’était une saison d’apprentissage pour moi, avoue-t-elle. Je retiens que j’ai la capacité d’aller très vite quand tout se passe bien et que je peux faire de belles choses en coupe du monde. Il y a vraiment moyen que ma prochaine saison soit très bonne si on repart là où on s’est arrêtés cet hiver. » La suite ? Du repos puis un rassemblement équipe de France à La Plagne (Savoir) du 16 au 28 mars où la piste olympique sera dévalée à maintes repries.

> Noriaki Kasai veut sauter jusqu’à 60 ans : notre article ICI

Les bobeuses privées d’Euro juniors

Margot Boch et Carla Sénéchal n’ont pas pu ressentir le grand frisson caractéristique d’une descente de bobsleigh une dernière fois cet hiver. C’est qu’à cause de problèmes techniques, la journée du dimanche de la coupe d’Europe, servant de support à l’Euro juniors, de Königssee (Allemagne) a été annulée.

Margot Boch, bobsleigh, St. Moritz

Margot Boch (FRA) – IBSF

Avant cela, Camila Copain, présente aux Jeux olympiques de la jeunesse l’hiver passé, avait pris la dix-septième place pour sa première course des World Monobob Series, remportée ex æquo par les Suissesses Martina Fontanive et Melanie Hasler. En bob à deux masculin, Romain Heinrich et Dorian Hauterville terminent cinquièmes de la coupe d’Europe quand David Baechler et Thomas Drouillet se classent dix-septièmes. Pour le compte de l’Euro U20, Nathan Besnard, poussé par Edouard Deplagne, prend la neuvième place.

> L’armée slovène mobilisée lors des Mondiaux de Pokljuka : notre article ICI


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Mathieu Faivre double champion du monde à Cortina d’Ampezzo

Celle-là, personne ne l’avait vu venir. Si, une semaine en arrière, on nous avait dit que le Niçois Mathieu Faivre serait sacré champion du monde du parallèle et du slalom géant sur les pistes de Cortina d’Ampezzo (Italie), pas sûr qu’on n’aurait pris les paris. Pourtant, le tempétueux et ambitieux azuréen est bien, ce lundi, le roi du monde. D’abord, le mardi, il a dominé une épreuve parallèle boudée par les superstars mais dont il est devenu le tout premier champion du monde, battant le Croate Filip Zubcic en finale. Mais c’est le vendredi, lors du géant, une des épreuves reines du programme, qu’il offrit un récital.

L'article continue sous la publicité
pub
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mathieu Faivre (@mathfaivre)

Peu à son affaire cet hiver, Mathieu Faivre, quatrième d’une première manche dominée par Alexis Pinturault, par ailleurs argenté lors du combiné alpin du lundi à quatre centièmes de l’Autrichien Marco Schwarz, réalisait un deuxième passage remarquable pour signer la meilleure course de sa saison. Ce qu’il ne savait pas alors, c’est que ce run allait lui offrir un deuxième titre mondial. Le premier pour la France en géant depuis un certain Jean-Claude Killy en 1968. Une éternité. La semaine passée, Faivre est donc entré dans l’histoire par la grande porte. En slalom, enfin, Clément Noël, à la faute en seconde manche, n’est pas parvenu à remporter sa première médaille en grand championnat, laissant le titre à Sebastian Foss-Solevaag, également titré avec la Norvège lors d’un team event boudé par la France.

> Ryoyu Kobayashi s’impose à Rasnov après la disqualification d’Halvor Egner Granerud : notre article ICI

Le bronze en parallèle pour Tessa Worley, Katharina Liensberger reine des Mondiaux

Chez les dames, l’inévitable Tessa Worley a remporté une médaille en bronze. Pas en géant, qu’elle termine à 1 sec 64 de Lara Gut-Behrami, mais lors du parallèle, une discipline qu’elle pratique peu et n’apprécie pas énormément mais qu’elle est parvenue à dompter pour sa première apparition aux Mondiaux.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Tessa Worley (@tessaworley)

L’Italienne Marta Bassino et l’Autrichienne Katharina Liensberger se partagent l’or. Cette dernière, également bronzée en géant et sacrée en slalom devant Petra Vlhova et Mikaela Shiffrin, dorée en combiné alpin en début de semaine, a réalisé une incroyable deuxième semaine des Mondiaux.

L'article continue sous la publicité
pub

> Soixantième victoire pour Sara Takanashi, top 10 pour Julia Clair : notre article ICI

> Top 10 en coupe d’Europe de slalom pour Steven Amiez

Trois épreuves de coupe d’Europe ont été organisées durant la semaine écoulée. En géant dames, l’Italienne Roberta Midali s’impose en géant à Götschen (Allemagne) tandis que, chez les hommes, le Britannique Billy Major et l’Américain Benjamin Ritchie ont été les plus forts en slalom à Meiringen Hasliberg (Suisse). Le Français Steven Amiez termine septième puis dix-huitième.

En courses FIS de vitesse, les Bleus ont été prolifiques en Italie. À Sella Nevea, d’abord, Blaise Giezendanner remporte une descente disputée en deux runs tandis que Victor Schuller termine deuxième de la seconde derrière le Suisse Nils Mani. Le super-G est dominé par le Pyrénéen Adrien Fresquet. Du côté de Pila, Victor Gaydon-Curtillet, quatrième de la descente sèche puis troisième de celle du combiné alpin, terminé à la même place par Léo Ducros, a réalisé une belle semaine.

En France, plusieurs courses FIS étaient également organisées. Kenza Lacheb et Caitlin McFarlane remportent les slaloms de Chamonix (Haute-Savoie) tandis qu’Augustin Bianchini fait le doublé dans la spécialité à Pralognan-la-Vanoise (Savoie). Enfin, à Vaujany (Isère), les deux géants reviennent à Thomas Lardon alors que Marion Chevrier et l’Italienne Giulia Paventa, devant Adèle Tuaire, ont été les plus rapides des courses féminines.

> La Norvège remporte le concours mixte de saut à ski de Rasnov : notre article ICI


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Marion Haerty débute la défense de son titre mondial par une victoire, des podiums pour Maël Ollivier et Juliette Willmann

La saison a enfin débuté ! Après de longs mois d’attente et d’incertitude, les meilleurs freerideurs de la planète ont pu regoûté aux joies de la glisse sur les pentes d’Ordino Arcalis, en Andorre. Cette première levée du Freeride World Tour 2021 a souri à la Française Marion Haerty. Avec un run crédité du meilleur total des huit participantes, la triple championne du monde devance l’Américaine Erika Vikander et la Canadienne Katie Anderson. Le Britannique Cody Bramwell a été le plus costaud chez les hommes où les Français ne montent pas sur le podium : Victor De Le Rue est quatrième, Hugo Serra sixième et Camille Armand septième.

L'article continue sous la publicité
pub

En ski, la France repart de la principauté pyrénéenne avec deux médailles d’argent. D’abord, Juliette Willmann, en choisissant une ligne risquée, n’est devancée que par la Norvégien Hedvig Wessel. Ensuite, Maël Ollivier, rookie dans l’élite du freeride, a effectué des débuts fracassants, en terminant dauphin de l’Américain Ross Tester. Wadeck Gorak, wild card injury, se classe septième. La prochaine étape est programmé début mars à Fieberbrunn, en Autriche.

> Les nouvelles confidences de Max Hauke : notre article ICI


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> Tove Alexandersson reine du week-end de coupe du monde de ski alpinisme de Val Martello

Ces deux derniers jours, la coupe du monde de ski alpinisme se poursuivait du côté de Val Martello, en Italie. Avec des départs donnés depuis le stade de biathlon accueillant habituellement le circuit IBU Cup, il flottait comme un air de nordique sur cette manche du circuit mondial. Dans ce contexte, la Suédoise Tove Alexandersson, venue de la course d’orientation dans laquelle elle est dix championne du monde, a brillé en remportant le sprint, duquel Emily Harrop a pris la troisième place, avant de faire tomber la Française Axelle Gachet-Mollaret, deuxième largement battue, lors de l’individuel. Chez les hommes, Thibault Anselmet, sixième puis dix-neuvième, a perdu la tête du général : le Suisse Arno Lietha et l’Italien Matteo Eydallin s’imposent. Plusieurs podiums à signaler chez les jeunes : Marie Pollet-Villard gagne le sprint U23 avant de terminer troisième de l’individuel tandis que Margot Ravinel est bronzée sur l’individuel U20.

> La coupe du monde de ski de fond ira en Engadine : notre article ICI

> Timothé Sivignon s’impose en coupe d’Europe de big air à Davos

La station grisonne de Davos (Suisse) accueillait, il y a quelques jours, une manche de la coupe d’Europe de big air. Le Français Timothé Sivignon, avec un total de 173,0 points, s’impose et devance l’Italien Ralph Walponer ainsi qu’Alexis Ghisleni, un autre tricolore. Alex Remonnay termine au pied du podium. La Russe Ksenia Orlova gagne chez les féminines. En snowboard, la jeune britannique Mia Brookes et le Suisse Moritz Boll ont été crédités des meilleurs scores : Thalie Larochaix est sixième, Lucie Silvestre dixième, Sébastien Konijnenberg quatrième et Enzo Valax dixième.

L'article continue sous la publicité
pub
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ㄒ⼯⽖ (@tim_sivignon)

> Quentin Fillon-Maillet médaillé de bronze mondial sur la mass-start : notre article ICI

> Les frères Belloir s’affrontent sur la Frillensee Cup d’Inzell

Si la saison de la coupe du monde de patinage de vitesse est terminée, la patinoire d’Inzell continuait, le week-end passé, d’accueillir la Frillensee Cup. Les Malouins Mathieu et Martin Belloir y ont participé, s’affrontant notamment sur le 1 500 mètres : c’est logiquement Mathieu, le plus âgé des frangins, qui signe le meilleur chrono, terminant troisième de la course. Par ailleurs, il termine également troisième du 3 000 mètres tandis que Martin est cinquième du 1 000 mètres.

Mathieu Belloir, patinage de vitesse

Mathieu Belloir (FRA) – Instagram Mathieu Belloir

> Première victoire en OPA Cup pour le combiné Marco Heinis : notre article ICI

> Andreas Prommegger, champion d’Autriche de snowboard alpin à 40 ans !

Toujours au top physiquement, Andreas Prommegger a remporté un nouveau titre de champion d’Autriche de snowboard alpin ce samedi à Gerlitzen. En battant Sebastian Kislinger en finale du slalom géant parallèle, il s’offre un grand bonheur à une dizaine de jours des Mondiaux de Rogla (Slovénie). Sabine Schoeffmann est sacrée dans la spécialité tout comme Alexander Payer et Daniela Ulbing, bien que battue par la Canadienne Megan Farrell en finale, en slalom parallèle.

> Lisa Theresa Hauser reine de la mass-start : notre article ICI

> Le calendrier du ski de vitesse remanié

Alors que la coupe du monde de ski de vitesse aurait dû s’ouvrir le mois dernier à Gavarnie (Hautes-Pyrénées), les mauvaises conditions météorologiques n’avaient pas permis la tenue des compétitions. Les championnats du monde de Vars (Hautes-Alpes), programmés fin février-début mars, viennent d’être décalés du 18 au 21 mars avec une coupe du monde prévue dans la foulée. Les Speed Masters, tentative de record du monde sur la piste de Chabrières, est, de son côté, toujours programmée du 25 au 31 mars. Avant cela, une coupe du monde est toujours annoncée à Idre Fjäll (Suède) du 10 au 13 mars.

> La Lettone Baiba Bendika proche du coup parfait : notre article ICI

> Le prix Armando Trovati de photo alpine de l’année décerné à l’Italien Giovanni Auletta

L'article continue sous la publicité
pub

> Découvrez en cliquant ICI la totale du week-end nordique !

> Lou Barin a sorti son nouveau Vlog… elle nous emmène à Chamrousse !

Photos/Vidéos : Arthur Bauchet, Chloé Trespeuch, Cécile Hernandez, IBSF, YouTube, Twitter, Facebook et Instagram.

OU ENCORE
Cliquez pour commenter cet article

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski nordique, saut à ski, Vu de Norge, Norvège, Biathlon, Ski de fond, Combiné nordique
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, vol à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

A LIRE AUSSI

Saut à ski

La Fédération française de ski a décidé de ne pas emmener de sauteurs masculins aux Mondiaux d'Oberstdorf (Allemagne). Explications avec Jérôme Laheurte, boss du...

Ski de fond

En cette première semaine des championnats du monde d'Oberstdorf (Allemagne), la jeune fondeuse libanaise Huguette Fakhry, 21 ans, prend la plume pour Nordic Magazine...

Combiné nordique

Blessé au bras en début de saison, le combiné jurassien Laurent Muhlethaler, revenu à la compétition avant Noël, réalise le meilleur hiver de sa...

Combiné nordique

Ce vendredi, les combinés entrent en piste à Oberstdorf (Allemagne) à l'occasion de la compétition individuelle disputée sur le petit tremplin. Jérôme Laheurte, patron...

Biathlon

La semaine prochaine, Lou Jeanmonnot va découvrir la coupe du monde de biathlon à Nove Mesto (République Tchèque), où elle sera alignée sur les...

Ski de fond

La star norvégienne Johannes Hoesflot Klaebo est devenue, ce mercredi, le premier fondeur de l'histoire à conserver son titre mondial du sprint. Une deuxième...

Saut à ski

Ema Klinec remporte l’or sur le petit tremplin d’Oberstdorf devant Maren Lundby et Sara Takanashi. Les Bleues Joséphine Pagnier et Julia Clair sont 16e...

Ski de fond

Il était l'un des favoris du sprint des Mondiaux d'Oberstdorf. Mais la journée a été compliquée pour le Suédois Oskar Svensson.