Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Planète Blanche

Planète Blanche #78 : Jade Grillet-Aubert revient sur les aventures géorgiennes de l’équipe de France de ski cross

Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine. 

Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Jade Grillet-Aubert raconte la semaine géorgienne de l’équipe de France de ski cross : « C’est incroyable d’avoir pu y aller ! »

Ces semaines dernières, les spécialistes de ski cross ont vu du pays. Après la Suède au milieu du mois pour y disputer les championnats du monde et l’Autriche la semaine suivante dans le cadre de la coupe du monde, la caravane se déplaçait pour la première fois en Géorgie. Un périple de plusieurs longues heures passant par la Turquie et Istanbul. La suite est racontée par Jade Grillet-Aubert, membre de l’équipe de France, pour la Planète Blanche de Nordic Magazine : « À notre arrivée à Tbilissi [capitale de la Géorgie, ndlr.], c’était super bien organisé. On était sur une liste, on a pu un peu passer devant tout le monde pour la douane, sourit-elle. On avait peut-être un peu d’appréhension mais ils étaient très prévenants avec nous et on a pris un bus pour rouler jusqu’à la station de Bakuriani où on est arrivé aux alentours de 4h30 du matin. »

« J’aurais adoré découvrir les spécialités locales »Jade Grillet-Aubert, membre de l’équipe de France de ski cross, à la Planète Blanche de Nordic Magazine

Coutumes actuelles et sanitaires obligent, les athlètes, malgré l’heure avancée, ont été obligés de passer par la case test PCR. « On était enfermés dans nos chambres, où l’organisation nous a offert un bouquet de fleurs avec un petit mot sympa à notre nom, jusqu’à recevoir les résultats », complète la skieuse de Châtel (Haute-Savoie) qui trouve « incroyable » d’avoir pu se rendre en Géorgie en ses temps covidés. Heureusement, tout le groupe tricolore était négatif, comme depuis le début de l’hiver, ce qui leur a permis de participer aux compétitions du week-end mais aussi de sortir dans la ville où un marché typiquement géorgien était annoncé…

Jade Grillet-Aubert, Géorgie, ski cross
Le paysage géorgien – Jade Grillet-Aubert

« On a voulu y aller le samedi, raconte Jade Grillet-Aubert. On voulait vraiment découvrir cela, mais on a marché un petit moment et nous n’avons rien trouvé. On nous a dit plus tard que c’était à plus de 40 minutes de marche, à notre plus grand regret. J’aurais adoré découvrir des spécialités locales. »

Puisque les skieurs étaient à Bakuriani principalement pour faire du ski cross, passons au sportif. Et… tout a mal débuté pour la Haut-Savoyarde de 23 ans qui a retrouvé son casque brisé dès le deuxième jour. « Il a fallu que ça m’arrive en Géorgie, en plein Covid-19 où tous les magasins sont fermés. Après avoir essayé 45 casques, compte-t-elle ironiquement, j’ai enfin réussi à trouver le bon pour mes courses. »

« Je prends cette saison comme un apprentissage »Jade Grillet-Aubert, membre de l’équipe de France de ski cross, à la Planète Blanche de Nordic Magazine

Après des entraînements et une qualification disputés sur une piste très lente, les conditions étaient complètement différentes le jour de la course. « C’était bien plus rapide, on a découvert le tracé sous un nouveau jour. C’était beaucoup plus sympa avec plus de vitesse », précise Jade Grillet-Aubert, éliminée en quart de finale. « Je prends cette saison comme un apprentissage où j’essaye de mettre les choses dans l’ordre. Sur la course, j’étais beaucoup là-dedans et j’en ai un peu oublié le jeu, l’instinct et le fait de vouloir faire la course en m’amusant », explique-t-elle avant de féliciter sa coéquipière Marielle Berger-Sabbatel troisième d’une course remportée par Fanny Smith, qui s’assure un troisième globe de cristal, devant Sandra Naeslund.

Fanny Smith, ski cross, Sandra Naeslund, Marielle Berger-Sabbatel, Bakuriani
Sandra Naeslund (SWE), Fanny Smith (SUI), Marielle Berger Sabbatel (FRA) – GEPA Pictures/ Daniel Goetzhaber

Sur un parcours où l’aspiration était prépondérante dans la rapide ligne droite de la fin du tracé, « Alizée [Baron], Bastien [Midol] et François [Place] se sont fait avoir alors qu’ils avaient fait un bon run », décrypte encore Jade Grillet-Aubert. Chez les hommes, c’est donc l’Allemand Florian Wilmsmann qui s’est imposé, après être monté sur trois podiums en coupe du monde par le passé. Le Canadien Reece Howden, de son côté, remporte le général de la coupe du monde à deux épreuves de la fin.

Le dimanche était réservé à la toute première épreuve par équipes mixtes de l’histoire du ski cross. Si la Suisse a brillé lors de cette compétition grâce au duo Fanny Smith/Jonas Lenherr, la France, qui présentait trois paires au départ, n’est pas parvenu à se qualifier pour la finale. Pour Jade Grillet-Aubert, associée à Terence Tchiknavorian, l’aventure s’est stoppée dès les quarts puisqu’elle… a déchaussé ! « Terence me lance en tête pour quelques centièmes en faisant le job sur son run mais j’ai déchaussé dès le deuxième négatif, relate l’ancienne skieuse alpine. J’ai dû faire quinze secondes de course et c’était fini.  »

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

« C’était tellement chouette de pouvoir faire quelque chose en équipe, l’ambiance était complètement différente. C’était fun, il y avait un peu de jeu entre tout le monde. Ce serait vraiment super que ce genre de courses puisse continuer à se faire », espère-t-elle. En tous les cas, l’équipe de France, depuis 18 heures ce dimanche soir, heure française, est en voyage pour rentrer dans l’Hexagone. « On est trois équipes à prendre le même avion, la compagnie aérienne a été obligée d’ouvrir les guichets plus longtemps comme on a énormément de sacs », expliquait Jade Grillet-Aubert quelques heures avant de débuter ce long périple. Si vous lisez ses lignes avant ce lundi 1er mars aux alentours de la mi-journée, Jade Grillet-Aubert n’est toujours pas arrivée chez elle.


L’équipe de France de ski de bosses a préparé les Mondiaux à l’Alpe d’Huez : « Tout le monde est en forme », se réjouit Camille Cabrol

Comme avant la coupe du monde de Deer Valley (États-Unis) du mois dernier, l’équipe de France de ski de bosses, qui s’envole ce mercredi pour le Kazakhstan et la doublette championnats du monde/finales de la coupe du monde, s’est préparée sur le champ de bosses du WAD Moguls Stadium de l’Alpe d’Huez (Savoie). « On avait une super piste, longue, avec des bosses assez serrées et petites, ce qu’on devrait retrouver au Kazakhstan », explique Camille Cabrol à la Planète Blanche de Nordic Magazine.

Camille Cabrol, ski de bosses, Deer Valley
Camille Cabrol (FRA) – FIS Freestyle

Même si la neige était molle tout au long de la semaine à cause de la chaleur tandis qu’elle est habituellement « très dure » à Shymbulak, les Bleus, emmenés par Perrine Laffont et Benjamin Cavet, ont pu travailler à la maison. « Ça fait du bien, glisse la skieuse de Megève (Haute-Savoie). Tout le monde est en forme, il n’y a pas eu de bobos. On est tous prêts à en découdre ! » Une semaine d’entraînement lors de laquelle la récupération était primordiale : « Nous étions logés à l’hôtel Les Grandes Rousses, qui est en partenariat avec l’équipe. Un grand merci à tout le personnel qui nous a accueilli comme des princes, gratifie pour terminer Camille Cabrol. Les à-côtés sont importants pour bien se reposer et recharger les batteries. »


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Les frères Belloir terminent leur saison sur glace à Inzell

Le week-end dernier, la patinoire de la Max Aicher Arena d’Inzell (Allemagne) accueillait ses dernières courses internationales de patinage de vitesse de l’hiver. L’occasion pour Martin Belloir, 19 ans, et Mathieu Belloir, 21 ans en avril, de sortir les patins une ultime fois cette saison. Pour le premier, tout s’est très bien passé puisqu’il a disputé trois courses et battu ses records à chaque fois.

« Sur le 500 mètres, je passe de 39 sec 1 à 38 sec 7 et sur le 3000 mètres de 4 min 10 sec à 4 min 4 sec. Enfin, la dernière journée, je réalise le record France junior sur le 1000 mètres [en 1 min 15 sec 79, ndlr.] et termine troisième de la mass-start junior. C’est très encourageant pour la saison prochaine qui sera ma dernière année junior », se satisfait le plus jeune des frangins malouins qui reprendront la direction de leur Bretagne natale ce mardi matin après plus de quatre mois passés en Bavière.

Mathieu, de son côté, a vécu un week-end « un peu plus compliqué que prévu ». Celui qui, rappelons-le, était passé par la case hôpital après une lourde chute survenue en plein milieu de l’hiver, s’est fait disqualifier lors du 5 000 mètres : « J’ai touché un plot sur l’extérieur du virage, je ne l’ai pas senti, le coach [Tristan Loy, ndlr.] n’a pas vu de plots bouger mais c’est comme ça… Je ne remets pas en cause la décision des juges, ce sera à moi d’être plus vigilant les prochaines fois », développe-t-il à la Planète Blanche de Nordic Magazine. S’il a ensuite battu son record lors du 1 500 mètres [1 min 52 sec 49, ndlr.], Mathieu Belloir a chuté à trois tours de l’arrivée de la mass-start alors qu’il tentait de s’échapper.

Mathieu Belloir, patinage de vitesse, Inzell
Mathieu Belloir (FRA) – Instagram @uptothetop

« Cette fin de saison n’a pas été à la hauteur de mes espérances mais je suis super content du travail fourni depuis mon retour de chute, reprend-il. Cela a été très compliqué pour moi de reprendre le rythme d’avant sur les compétitions mais je me suis entraîné dans les meilleures conditions pour préparer l’année prochaine. » Un hiver 2021/2022 qui pourrait être olympique pour Mathieu Belloir, qui visera la qualification sur la mass-start. En attendant, les deux fous du patin ont déjà une compétition de prévue les 21 et 22 mars en rollers et espèrent retourner à Inzell en juillet pour la glace d’été avant d’y débuter leur saison hivernale dès septembre. Le rêve olympique est à ce prix.


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Les relais français finalement repêchés pour les Mondiaux de short track de Dordrecht prévus cette semaine

Il y a quelques semaines, au moment de se confier à la Planète Blanche de Nordic Magazine après le sacre européen de l’équipe de France féminine de short track en relais, la Belfortaine Tifany Huot-Marchand regrettait que ce même relais n’était pas qualifié pour les championnats du monde de Dordrecht (Pays-Bas). Prévus en cette fin de semaine, ils accueilleront finalement les relais français.

Short track, Gdansk, Tifany Huot-Marchand, Aurélie Monvoisin, Aurélie Lévêque, Gwendoline Daudet, Cloé Ollivier
L’équipe de France féminine de short track sacrée championne d’Europe de relais à Gdansk (Pologne) – FFSG

Est-ce un changement de règlement de dernière minute de la part de l’ISU qui a permis cela ? « Nous sommes qualifiés simplement parce que certains pays ne viennent pas sur cette compétition », répondait Huot-Marchand ce dimanche soir à la Planète Blanche de Nordic Magazine quelques heures après son arrivée sur le sol néerlandais. C’est que les délégations sud-coréennes, chinoises ou japonaises ne font pas le déplacement sur le Vieux Continent.

Ainsi, les féminines, neuvièmes du ranking mondial, entrent dans le fameux top 8, à l’instar des hommes, dixièmes. « On a donc été repêchés », se réjouit la meilleure short trackeuse française.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Mathieu Faivre sur sa lancée à Bansko, Alexis Pinturault vers le gros globe

Une semaine après être devenu double champion du monde à Cortina d’Ampezzo (Italie), le Niçois Mathieu Faivre était encore sur son petit nuage le week-end dernier sur la piste de géant Banderiza de Bansko (Bulgarie). Deuxième derrière une impressionnant Filip Zubcic le premier jour puis large vainqueur le dimanche, Faivre a fait honneur à son nouveau statut. « Ça confirme le bon état d’esprit du moment, la bonne forme », réagissait-il sobrement après sa victoire.

Quatrième, en ayant perdu un bâton en début de seconde manche, puis troisième, Alexis Pinturault, de son côté, a marqué de gros points en vue de l’obtention du gros globe de cristal en fin d’hiver : ce lundi matin, il compte la bagatelle de 210 points d’avance sur le Suisse Marco Odermatt, revenu à 25 points au classement du géant à deux épreuves de la fin.

La fin de saison s’annonce donc très chaude en ski alpin masculin avec un week-end de vitesse cette fin de semaine à Saalbach (Autriche), où Pinturault disputera le super-G, puis de la technique à Kranjska Gora (Slovénie) avant les finales de Lenzerheide (Suisse). Thibaut Favrot, sixième puis quatrième en Bulgarie, y sera en géant.


Lara Gut-Behrami, reine de la vitesse dans le Val di Fassa, vole vers le gros globe

Ce dimanche, le super-G de Val di Fassa (Italie) de la coupe du monde féminine de ski alpin a été marqué par deux lourdes chutes. La Norvégienne Kajsa Vickhoff Lie et l’Autrichienne Rosina Schneeberger sont sorties du tracé. Résultat ? Fracture du tibia et du péroné pour la première et tibia brisé pour la seconde. Entre les évacuations aériennes, c’est finalement l’Italienne Federica Brignone qui s’est imposée, mettant fin à une série de mauvais résultats.

La Suissesse Lara Gut-Behrami, double championne du monde à Cortina au milieu du mois de février, termine deuxième et passe proche de la semaine parfaite. Vainqueure des deux descentes programmées vendredi et samedi, elle a pris les commandes du classement général de la coupe du monde à la Slovaque Petra Vlhova, qui y trônait depuis novembre dernier.

Avec 187 points d’avance, rien n’est cependant fait avant les finales puisqu’il reste trois slaloms et un géant à disputer en amont. Ce qui est déjà sûr, c’est que la Tessinoise soulèvera un troisième globe du super-G à Lenzerheide (Suisse) lors des finales. Pour celui de la descente, il lui faudra absolument l’emporter et espérer un hypothétique zéro pointé de sa compatriote Corinne Suter, sur le podium des trois courses le week-end dernier, pour l’emporter… alors que l’Italienne Sofia Goggia, qui soigne actuellement son genou, est toujours leader du classement !

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

Du coté des Françaises, la belle performance de la semaine est à mettre au crédit de Tessa Worley, neuvième du super-G. « Je suis contente de la manière dont j’ai abordé cette course, à l’attaque. J’ai de bonnes intentions et du bon ski mais je fais encore des erreurs, comme sur le haut ici », expliquait-elle en zone mixte. Tiffany Gauthier, sortie des deux descentes puis dix-septième du super-G, avouait, de son côté, avoir réalisé qu’elle avait un grand « besoin de repos » avant de s’atteler à refaire « un peu de préparation physique avant les finales ».


> Victor Schuller s’impose en coupe d’Europe à Sella Nevea

La vitesse française a brillé sur le circuit de la coupe d’Europe de ski alpin la semaine dernière. Un petit mois après avoir gagné sur les pentes d’Orcières-Merlette (Hautes-Alpes), Victor Schuller a récidivé à Sella Nevea (Italie) en remportant la première descente organisée dans les Alpes juliennes. Le lendemain, il terminait troisième devant ses compatriotes Blaise Giezendanner et Sam Alphand, quand l’Américain Erik Arvidsson s’imposait.

Ce dimanche, en slalom, le Norvégien Jonathan Nordbotten a remporté la coupe d’Europe organisé à Oberjoch (Allemagne) tandis que Jessica Hilzinger et Marte Monson s’imposent sur les géants féminins de Livigno (Italie).


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Marion Haerty double la mise à Ordino Arcalis, Maël Ollivier et Juliette Willmann numéros uns mondiaux

Lundi dernier, la Planète Blanche de Nordic Magazine a fauté en annonçant que la deuxième étape du Freeride World Tour 2021 aurait lieu à Fieberbrunn (Autriche) début mars. C’est que mercredi dernier, une seconde épreuve était organisée à Ordino Arcalis (Andorre), quelques jours après la première. En snowboard, la Française Marion Haerty, irrésistible avec une ligne technique sur le haut du parcours et un impressionnant saut en bas, enchaîne une deuxième victoire de rang pour faire l’écart au classement général. Chez les hommes, c’est l’Américain Blake Moller qui s’impose, Victor De Le Rue s’offrant un podium à la troisième place.

En ski, les Français passent tout simplement numéros uns mondiaux ! Juliette Willmann, deuxième derrière la Suissesse Elisabeth Gerritzen prend les commandes du classement mondial à la manière de Maël Ollivier, quatrième d’une compétition gagnée par Andrew Pollard.


Ski de fond, Alpin, Ski Alpinisme, Sports de glace, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

> Brice Roger a été opéré de son genou droit

Blessé au genou droit à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne) à quelques jours des championnats du monde de Cortina d’Ampezzo (Italie), le descendeur Brice Roger a été opéré avec succès de sa rupture de la plastie du ligament antérieur de son articulation la semaine passée. « Dans six mois, je serais de retour », promet-il, combatif, sur Instagram.

> Sylvain Dufour participe cette semaine à ses neuvièmes Mondiaux de snowboard alpin

Ce lundi et ce mardi, la station slovène de Rogla organise les championnats du monde de snowboard alpin. Ce sera l’occasion pour Sylvain Dufour, 38 ans, de prendre part à ses neuvièmes Mondiaux. Double médaillé d’argent en 2009 à Gangwon (Corée du Sud), le seul spécialiste français de la discipline tentera d’aller chercher les finales, qu’il n’est pas encore parvenu à atteindre cet hiver en coupe du monde.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

> La famille Herpin brille sur la coupe d’Europe de snowboard cross de Reiteralm

Alors que les riders de la coupe du monde de snowboard cross sont actuellement en Géorgie pour succéder aux spécialistes de ski cross sur le parcours de Bakuriani, la relève du sport se trouvait à Reiteralm (Autriche) le week-end dernier pour deux courses de coupe d’Europe. La France, avec le doublé de Margaux Herpin et la victoire de Guillaume Herpin, y a brillé d’autant que Chloé Passerat termine deuxième le dimanche et Julien Tomas quatrième.

> Noé Roth et Danielle Scott préparent les Mondiaux par une victoire

Alors que les championnats du monde de saut acrobatique de Shymbulak (Kazakhstan) approchent à grands pas, l’Helvète Noé Roth et l’Australienne Danielle Scott, lauréats de la coupe d’Europe d’Airolo (Suisse), font le plein de confiance face à une modeste concurrence. D’autres concours sont prévus en ce début de semaine.

> Jonas Frei champion du monde de para bobsleigh

La semaine passée, les championnats du monde de para bobsleigh étaient organisés sur la piste de St. Moritz (Suisse). Le local Jonas Frei, 23 ans, a largement dominé la compétition, devenant le plus jeune médaillé d’or de l’histoire de cette discipline apparue au programme de l’IBSF en 2016. Le Canadien Lonnie Bissonnette, sacré en 2016 et 2019, prend l’argent et le Suédois Sebastian Westin l’or. En cette fin de semaine, les championnats d’Europe sont organisés à La Plagne (Savoie).

para bobsleigh, championnats du monde, St. Moritz, Jonas Frei, Lonnie Bissonnette, Sebastian Wetsin
Lonnie Bissonnette (CAN), Jonas Frei (SUI) et Sebastian Wetsin (SWE) lors de la cérémonie des médailles des Mondiaux de para bobsleigh – IBSF/Girts Kehris

> Des podiums pour les patineurs français lors de la Challenge Cup de La Haye

La semaine passée, une partie de l’équipe de France de patinage artistique a fait le déplacement jusqu’à La Haye (Pays-Bas) pour participer à la Challenge Cup. Sur la glace néerlandaise, les danseurs Evgenia Lopareva et Geoffrey Brissaud ont brillé en s’imposant tandis que Romain Ponsart et Adam Siao Him Fa sont seulement battus par le Russe Mikhail Kolyada, double médaillé de bronze européen. Maé-Bérénice Méité, pour sa première compétition de la saison, prend la quatrième loin derrière la Belge Loana Hendrickx. Enfin, les Russes Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov, multiples médaillés internationaux, écrase la compétition des couples terminée à la cinquième place par Coline Keriven et Noël-Antoine Pierre.

> Les finales de la coupe du monde de slopestyle auront lieu à Silvaplana

Si on savait déjà que les finales de la coupe du monde de freeski slopestyle se dérouleraient à Silvaplana (Suisse) le dernier week-end de mars, on a appris il y a quelques jours que le snowboard viendrait s’accoler à cet événement. C’est que les Tchèques de Spindleruv Mlyn ont été contraints de jeter l’éponge à cause des restrictions liées à la Covid-19. Cette reprise permettra la remise d’un globe de cristal à l’issue de la compétition puisque trois événements auront pu être organisés au cours de l’hiver.

> Federica Brignone, Max Parrot et Mikaela Shiffrin nominés Laureus World Sports Awards 2021

La semaine passée, la liste des nominés pour la 22e cérémonie des prestigieux Laureus World Sports Awards, qui se tiendra cette année de manière virtuelle, a été rendue publique. Parmi les nominés, on retrouve trois sportifs hivernaux. Tout d’abord, l’alpine italienne Federica Brignone, vainqueure du gros globe de cristal l’hiver dernier, est engagée dans la catégorie de sportive de l’année notamment face à la footballeuse lyonnaise Wendie Renard. Pour le prix du « Comeback of the Year », l’Américaine Mikaela Shiffrin, revenue à la compétition après la mort de son père, et le snowboardeur Max Parrot, deux fois médaillé d’or aux X Games après avoir vaincu un cancer, sont dans la présélection. Les récompenses seront remises au début du mois de mai.

L'article continue sous la publicité
pub

 

pub

 

> Quand Kevin Rolland se fait plaisir dans les rues de La Plagne

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Rollerski

14:25. Ce dimanche matin, les athlètes engagés sur la coupe du monde de rollerski de Banska Bystrica, en Slovaquie, disputaient leur troisième et dernière...

Rollerski

20:01. Au lendemain des sprints de 200 mètres, c’est une mass-start skating qui était au programme, ce samedi après-midi, de la coupe du monde...

Ski de fond

10:17. Ce vendredi soir, le fondeur du Team Decathlon Experience Matis Leray participait à la 6D Verticale, une course de 5 kilomètres pour 1000...

Rollerski

19:06. Ce vendredi après-midi, la coupe du monde 2021 de rollerski s’ouvrait avec un sprint de 200 mètres skating organisé dans les rues de...

Rollerski

L'édition 2021 de la coupe du monde de rollerski se lance ce vendredi à Banska Bystrica, en Slovaquie. Elle passera ensuite par l'Estonie, la...

Biathlon

Révélation du tout début d'hiver l'année dernière, la Suédoise Johanna Skottheim avait ensuite vu sa forme s'écrouler.

Ski de fond

Les 14, 15 et 16 janvier 2022, la coupe du monde de ski de fond fera escale e France, dans la Station des Rousses...

Biathlon

Plusieurs stars du circuit mondial de biathlon ont rendu publique leur vaccination contre la Covid-19.