Plus de 90 équipes vont se mesurer à la GTJ 200

A trois semaines de la seconde édition de la GTJ 200, l’enneigement sur le parcours est pour l’instant optimal. L’organisateur Patrick Bohard s’en réjouit et fait le point sur cette traversée du massif jurassien sur laquelle s’aligneront plus de 90 équipes.

 

“L’hiver est bien installé et nous avons donc bon espoir de proposer autre chose qu’une simple bouclette histoire d’amuser les coureurs, l’intégrale 200 kilomètres est possible et même si les catastrophes de tout ordre s’enchainent, l’espoir de voir du blanc même aux Verrières de Joux le 7 mars prochain demeure intact”, annonce d’emblée Patrick Bohard. L’organisateur en chef de la GTJ 200, plus longue course de ski de fond au monde avec 200 km au programme à travers le massif jurassien, est confiant et heureux.

A trois semaines de l’événement, 93 équipes composées de deux skieurs et un d’un assistant sont inscrites à l’édition 2015 qui se déroulera entre Giron dans l’Ain et Villers-le-Lac dans le Doubs. “On trouve de tout mais surtout une grosse base de skieurs de fond. On a pas mal de gens qui viennent du raid multisports, du vélo ou encore de la natation dans le haut-niveau. Ce sont des sportifs performants qui veulent se frotter à cette aventure. A 80%, ils ont fait la Transjurassienne, ce qui nous permet d’avoir une idée précise de leur niveau sportif”, développe Bohard (qui se lance cette semaine dans un défi fou).

Quatre équipes sont clairement favorites, les vainqueurs de l’an passé Yannick Jeannerod / Cyril Michaud-Fidey, Xavier Thévenard / Didier Roy, les Vosgiens Guillaume Lalevée / Adrien Mougel, François d’Haene / Sacha Devillaz, seconds l’an passé, et deux ou trois tandems peuvent vraiment jouer devant comme Alexandre Rognon / Cédric Verguet. Il y aura de la bagarre sur la traversée. Florence Geymond-Golay et Christelle Jouille sont favorites chez les dames après leur superbe Traversée du Jura suisse.

 

De nombreuses nouveautés

 

Les nouveautés sont légion sur cette édition 2015 à commencer par le tracé Sud-Nord après une première édition dans l’autre sens. Du coup, la montée du Mont d’Or s’annonce comme la très grosse difficulté du parcours…

Ensuite, au niveau du chronométrage, livetrail assurera un suivi complet de l’épreuve, on retrouvera au PC course le cartographe Renaud Colin et sur le parcours, des animations sont également prévues. Chez Liadet, un repas minute chaud sera servi pour les coureurs. Le tour d’honneur se fera cette fois à Métabief : les deux coureurs arrivent ensemble, l’un est interviewé, l’autre part sur une petite boucle de 400 m.

Aux Verrières de Joux, il y aura un déchaussage obligatoire au niveau d’un passage très étroit et très raide avec deux virages dangereux sur 300 m, juste après le restaurant du Tillau. “C’est une question de sécurité, précise l’organisateur. C’est un des endroits les plus chauds du tracé”.

La veille, les coureurs auront disputé un prologue de 14 km avec départ et arrivée sur le parking du haut. Le samedi 7 mars, le départ à l’intérieur du bâtiment en cas de mauvais temps, départ dehors à pied ou à ski ou départ sur le parking du haut pour éviter la grosse bosse du départ. “Ce choix sera fait au dernier moment. Le temps du prologue sera ajouté au temps de la GTJ 185, ce qui nous permettra de partir sur un départ en ligne. Ça rendra la course intéressante”, se réjouit Patrick Bohard.

Le programme

  • Vendredi 6 mars : prologue de 15 km sur une boucle avec un départ toutes les 30 s. Premier départ 15h (Giron-Giron) par équipe de deux (départ et arrivée à 2). Le temps du prologue s’ajoutera à celui de la GTJ 185 pour établir un classement général final.
  • Samedi 7 mars : départ en ligne à 4h du matin de Giron (Ain 01) pour une traversée du Massif du Jura sur l’itinéraire balisé de la GTJ pour une distance de 185 km, avec un dénivelé de 4400 D+ et une arrivée au village du Chauffaud (Doubs 25).

L’édition 2014 en vidéo :


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.