Pour ses 125 ans, Julbo entre au musée

En 2013, Julbo a 125 ans. A cette occasion, le lunetier de Longchaumois entre au Musée de la Lunette à Morez (39). Ce qui ne l’empêche pas, de l’aveu même de ses dirigeants de regarder toujours plus loin.

downloader.php.jpeg

Martin Fourcade, l’un des ambassadeurs de Julbo (ici à Nove Mesto)
Photo : Vianney Thibaut/Agence Zoom

 

L’histoire commence en 1888, à Morez justement. Un Jurassien lance une marque qui ne s’appelle pas encore Julbo, mais presque… grâce au nom de son créateur : Jules Baud. Déjà, l’innovation est au cœur du projet. C’est lui qui conçoit au début du XXe siècle, les premières lunettes pour les cristalliers chamoniards. Un modèle est exposé au 3e étage du Musée de la lunette à Morez, où une exposition temporaire dédiée à l’entreprise a été inaugurée hier soir (elle dure jusqu’au 2 juin). « Notre ambition est de revisiter la grande histoire des griffes jurassiennes », a expliqué Philippe Veaux, adjoint à la culture et au sport de la cité lunetière.

Vermont-mythic.jpg

 

 

La mythique Vermont


 

 

 

La Vermont rééditée”

1950 est une autre date importante de cette « aventure ». Cette année-là, la Vermont commence à accompagner les grimpeurs aux grandes heures de l’alpinisme. Aujourd’hui, ces lunettes de glacier, également portée par les Rolling Stones et autres rocks stars, sont rééditées. Inimitables avec leurs verres ronds et leurs caches en cuir, elles sont vendues en magasins, mais également sur la page Facebook de Julbo. Une partie du profit de la vente ira à l’association “Des yeux pour le monde”, qui soutient les projets humanitaires destinés à protéger les plus défavorisés des méfaits du soleil. C’est ainsi que 1 000 paires de lunettes viennent de partir en Ethiopie.


Capture-d-ecran-2013-02-14-a-08.08.48.png

 

Christophe Beaud, lors de l’inauguration
de l’exposition au Musée de la lunette 

 

Julbo, c’est en effet un état d’esprit. Christophe Beaud, avec son frère Mathieu aux commandes de l’entreprise au chiffre d’affaires de 25 millions d’euros, dont 40 % proviennent du marché international, n’évoque qu’avec humilité les performances de Julbo. Pourtant, il pourrait s’enorgueillir d’une croissance positive depuis plus de dix ans, de l’ouverture réussie de la succursale aux Etats-Unis en 2002 (2 millions d’euros de CA) ou dire ses ambitions pour le bureau de Winterthur en Suisse qui, depuis l’an dernier, gère directement ses deux autres plus gros marchés : la Suisse et l’Allemagne, mais aussi l’Autriche et le Bénélux.

Il préfère souligner les « valeurs de simplicité, de proximité avec les salariés, les clients et les athlètes ». La marque emploie 90 personnes au siège — « Chez Julbo, on travaille beaucoup », glisse-t-il — et sa force de vente en France et à l’étranger se compose de 250 commerciaux, présents dans plus de 80 pays. « Julbo est un leader pour les adeptes de la performance et du confort », insiste l’élu local dans son discours inaugural.

De prestigieux ambassadeurs”

La présence du pilote vététiste François Bailly-Maître symbolise ce rôle joué dans le sport de haut-niveau. Evoluer aux côtés des plus grands athlètes commande une expertise optimale de la part des équipes de la PME. Celles-ci doivent imaginer des verres toujours plus techniques et des montures qui participent à l’accomplissement d’exploits.

Capture d’écran 2013-02-14 à 08.09.05


François Bailly-Maître,
aux côtés de
Christophe Beaud,
au Musée de Morez 

 

Armel le Cléac’h, deuxième du Vendée Globe avec son monocoque 60 pieds Banque populaire, est ainsi l’un des ambassadeurs de la société chaumerande. Le biathlète Martin Fourcade en est un autre, tout comme Franck Cammas, le pionnier du ski-cross en France Enak Gavaggio, l’escaladeur Loïc Gaidioz, le trailer Dawa Sherpa… Sans oublier Mike Horn qui a mené des épopées dans les milieux les plus hostiles de la planète.

La recherche & développement profite in fine au grand public, à qui l’on propose des solutions solaires 100 % adaptées à la vue (programme RX Trem primé par un Silmo d’or) ou encore des masques et des casques performants. Ces différentes gammes sont présentées au Musée de la lunette.

Hier, à Morez, Christophe Beaud a tenu à rendre hommage à son père qu’il a remercié pour lui avoir transmis, à son frère et lui, cette entreprise qu’il a qualifiée de « pépite ».

 


> Exposition ouverture jusqu’au 2 juin, Musée de la lunette, à Morez.


Ouverture
Du 16/02 au 17/03 : tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h Du 13/02 au 15/02 et du 18/03 au 2/06 : tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h sauf les mardis, 
jours fériés et week-ends suivants : 30-31/03, 6-7/04. 
Modalités de visite : L’espace d’exposition se situe au 3ème étage, la visite est compris dans le billet d’entrée du musée.

– 15% sur les lunettes Julbo 
Sur présentation de votre billet d’entrée du musée, l’Atelier d’Optique (114, rue de la République, Morez / 03.84.33.14.75) offre une remise de 15% pour l’achat de paires de lunettes Julbo.

Animations

Dans le cadre de cette exposition, des ateliers pédagogiques sont programmés.

Atelier 1 : Dessine des lunettes de champion (1h30, cycle 2-3)

Atelier 2 : Découvre l’histoire des lunettes de sport (1h30, collège)

Atelier 3 : Apprends à te protéger du soleil avec des lunettes (1h30, CM-collège)