Pourquoi Fourcade est déjà dans l’Histoire

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

Sochi_Biathlon
En décrochant l’argent sur la mass-start, Martin Fourcade est devenu l’athlète français le plus médaillé de l’histoire des Jeux olympiques d’hiver avec quatre médailles (deux argent et deux or). Et il reste encore deux compétitions…

 

Trois centimètres. Il aura manqué trois centimètres après 1 500 000 cm d’une course folle à Martin Fourcade pour égaler le mythique record de Jean-CLaude Killy et ses trois médailles d’or décrochées sur une même olympiade, à Grenoble en 1968. Trois petits centimètres, soit deux pointures de chaussures pour accrocher une troisième breloque dorée après l’or de la poursuite et de l’individuel…

Pour autant, sa fabuleuse performance sur le 15 km en départ groupé, concrétisée par une médaille d’argent, lui ouvre d’ores et déjà les portes de l’Histoire du sport. Après l’argent sur la mass-start de Vancouver et ses trois trophées russes, Martin Fourcade devient le sportif français le plus médaillé de l’histoire des Jeux olympiques d’hiver !

 

Clin d’oeil de l’histoire

 

« Mon histoire a commencé avec l’argent au Canada, c’est un joli clin d’oeil de l’histoire », salue le biathlète tricolore qui domine le circuit de la coupe du monde depuis bientôt trois hivers. Déçu de manquer le triplé doré d’un rien, ce compétiteur hors pair a composé aujourd’hui avec une forme moyenne, la faute à une sinusite : « J’ai donné 120 % de ce que j’avais aujourd’hui et le final ne se joue pas à grand chose… Avec 10 mètres de plus, je pense que la médaille change de pays mais la course est faite.» « Il est déçu mais il s’est battu avec ses armes dans des conditions difficiles. Ça reste une superbe performance », commente Sandrine Bailly, consultante pour Nordic Magazine.

 

25 ans, quatre médailles olympiques…

 

A seulement 25 ans et avec encore deux relais (mixte et hommes) inscrits au programme olympique (sous réserve), Martin Fourcade est déjà un monument de sa discipline. Certes, il est loin des 12 médailles olympiques d’Ole Einar Bjoerndalen, légende vivante de son sport, mais le biathlète de Font-Romeu a toutes les cartes en main pour ajouter une récompense collective à sa fabuleuse moisson russe. « On parle d’entrer dans l’histoire mais à mes yeux il y était déjà avant ces JO ! Certes, on s’attache aux nombre de médailles, de titres mais ses Jeux ne sont pas finis », note l’ex-championne du monde de biathlon.

L’histoire cousue de fil d’or pourrait se poursuivre avec le relais mixte de ce mercredi : « Si son état de santé est limite, ce serait préférable qu’il fasse l’impasse sur cette épreuve car d’autres gars peuvent assurer cette prestation dans l’équipe : je pense à Jean-Guillaume Béatrix ou Simon Fourcade. L’important sera de bien récupérer avec le relais hommes.»

En tout état de cause et sauf désistement de dernière minute, voici la composition au conditionnel de ce relais mixte : Marie Dorin-Habert (remise de sa grippe), Anaïs Bescond, Jean-Guillaume Béatrix et Martin Fourcade.

Photo : Agence Zoom –

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski, tremplin des Tuffes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.