Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Julie Marciniak, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Julie Marciniak (FRA) - Leo Authamayou/NordicFocus

Ski nordique

Pourquoi Julie Marciniak a décidé de passer du biathlon au ski de fond

Pour Nordic Magazine, la Mégevanne Julie Marciniak, 18 ans, explique pourquoi elle a décidé de passer du biathlon au ski de fond.

Julie Marciniak : du biathlon au ski de fond

Lundi soir, sur Instagram, la Montblanaise Julie Marciniak, 18 ans, a annoncé qu’elle abandonnait le biathlon pour le ski de fond. « Comme on dit, je passe de l’autre côté », écrivait-elle notamment.

Pour Nordic Magazine, la skieuse de Megève (Haute-Savoie) a accepter de revenir plus en détails sur ce choix, qu’elle qualifie volontiers de « retour aux sources ».

« J’ai fait quelques courses de ski de fond à la fin de l’hiver [sur la coupe de France de Champagny-le-Haut et les championnats de France, remportant notamment le bronze national sur le sprint U20, NDLR], et je me suis rendue compte que j’y avais pris beaucoup plus de plaisir que sur toute ma saison de biathlon », explique-t-elle.

La raison principale de ce mal-être dans son ancien sport trouve sa source sur le pas de tir : « Pour moi, le tir n’était pas une phobie, mais j’en avais tout le temps peur. Je doutais en course où je ne prenais même pas de plaisir tellement j’appréhendais ce moment », avoue-t-elle.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

« Je ne me voyais pas continuer à courir après un déclic qui ne pouvais jamais arriver »

Depuis quelques jours, donc, Julie Marciniak se questionnait sur la suite à donner, ou non, à sa carrière de biathlète. Jusqu’à faire ce choix de se porter sur le ski de fond, alors qu’elle entrera en études supérieures à la fin de l’été.

« Chaque saison, je me suis toujours un peu posée la question de changer, mais, comme j’étais au lycée en comité biathlon, je ne me voyais pas bouger. Je savais aussi que, petit à petit, le tir pouvait venir. Finalement, j’ai pris la décision maintenant parce que j’estime avoir tout mis en place pour que cela fonctionne et cela n’a pas marché. »

Julie Marciniak, Julie Pierrel, Liv Coupat, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Julie Marciniak (FRA), Liv Coupat (FRA), Julie Pierrel (FRA) – Leo Authamayou/NordicFocus

C’est que, malgré de la préparation mentale, de la visualisation ou du travail de position, la Haut-Savoyarde n’est jamais parvenue à dompter le tir, ce qui lui donne « un petit peu de frustration ». « Je ne me voyais donc pas continuer à courir après un déclic qui ne pouvais jamais arriver et passer à côté de quelque chose dans le ski de fond », continue-t-elle.

Dans le ski de fond justement, sans l’impondérable du tir, Julie Marciniak est plus épanouie et libérée : « Quand on est au départ d’une course, on n’a pas à réfléchir. On donne tout ce que l’on a, indique la Montblanaise. Pour moi, c’est synonyme de beaucoup moins de prises de tête. C’est moins aléatoire, je trouve cela plus juste. » Surmotivée par cette nouveauté, la Mégevanne a postulé pour entrer au Haute-Savoie Nordic Team, qui devrait lui ouvrir ses portes.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski nordique

10:05. À peine les championnats du monde de ski nordique 2027 attribués à Falun (Suède), ce mercredi, les candidatures commencent à voir le jour...

Ski nordique

Ce mercredi et ce jeudi a eu lieu le 53e Congrès de la FIS. Voici tout ce qu'il faut savoir sur ce qu'il s'est...

Ski nordique

11:30. Cela ne faisait aucun doute, puisqu’il était le seul en lice. Intérimaire jusqu’à ce jeudi, à l’occasion du Congrès de la FIS, le...

Ski nordique

10:46. Le Congrès de la FIS a statué ce jeudi, à Milan (Italie), sur son changement de nom. L’International Ski Federation se nomme désormais...

Ski nordique

Dans quelques jours, la brigade des sapeurs-pompiers de Paris va accueillir l'équipe de France militaire de ski.

Ski nordique

Sans beaucoup de suspense, les Mondiaux de ski nordique auront lieu à Falun (Suède), en 2027, seul candidat en lice.

Ski nordique

Le Congrès de la FIS prend place ce mercredi, dès 19 heures. Suivez en direct, sur YouTube, les annonces faites pour le nordique.

Ski nordique

Ce mercredi débute le 53e Congrès de la FIS à Milan. Voici les principaux enjeux de cet événement tant attendu.