Première victoire de Martin Fourcade à Östersund

2012-11-28_c37045f3da04301.jpg_image_scaler_300x0.jpg

A Östersund, il neigeait cet après-midi. 83 % d’humidité, – 6e C, léger vent : voilà pour les conditions. Au programme : 20 km à parcourir pour l’ouverture de la coupe du monde individuel.

17h38, lunettes jaunes Julbo sur le nez, dossard 15, Martin Fourcade prend le départ de la première des vingt-six courses individuelles.

Premier tir

Au tir couché, le Français exécute un 5/5 en 33 secondes.

Deux Russes se positionnent aux avants-postes dans ce début de course : Evgeny Ustyugov et Dmitry Malyshko. Mais le plus rapide sur le premier tour n’est autre que Emil Hegle Svendsen, en pointe après le premier tir. On se rappelle que les Norvégiens ont travaillé cet été avec l’équipe nationale de tir d’élite. Autre animateur du 20 km à ce moment-là : le Suédois Carl Johan Bergman.

Le Suisse Benjamin Weger réussit son passage au stand de tir. Vincent Jay, qui s’est élancé un peu plus tard, repart avec une pénalité. 5/5 également pour Alexis Bœuf, bien placé au temps intermédiaire, puisque dans l’ombre de Martin Fourcade. C’est un début prometteur.

Deux minutes de pénalité par contre pour Jean-Guillaume Béatrix. Mentalement, c’est compliqué pour le skieur d’Autrans qui se resaisira par la suite.

Deuxième tir

Au tir debout, c’est Alexis Boeuf qui crée la surprise. Avec 10/10, le biathlète français est leader virtuel, devant Bergman.

Martin Fourcade rate la troisième balle et se place en troisième position quand il quitte le stade, derrière deux premiers 10/10, Bergmann et le Tchèque Ondrej Moravec. Le Suédois Björn Ferry sera le troisième.

Une autre minute de pénalité pour Vincent Jay. Emil Svendsen ressort avec deux minutes de pénalité pour le quatrième tour.

Troisième tir

18h : les premiers biathlètes effectuent leur second tir couché. Le moustachu Bergman garde la pôle position, avec une pénalité tout de même. Ce n’est pas le cas de Moravec, 15/15, qui devient leader à cet instant.

Avec un carton plein, Martin Fourcade ne lâche rien ; il se glisse en deuxième position, à 12,2 secondes.

Alexis Bœuf, 50 secondes d’avance sur son coéquipier catalan, peut encore être l’homme du jour. Malheureusement, il rate deux balles et chute de la première à la treizième place.

Quatrième tir

Quand débute le tir debout, tout peut encore arriver. Avec 5/5, Martin Fourcade, qui souffre toujours du mollet, reprend toutefois la première place quand il s’élance. Le duel avec Emil Svendsen peut alors débuter. Evgeny Ustyugov est juste derrière.

Mais le Français sera le plus fort (50:44.7). Il franchit la ligne, le poing en l’air. Emil Svendsen est alors 3e, derrière l’Autrichien Dominik Landertinger. Alexis Boeuf encore dans le top 20 à 2‘28:8.

Tout semble acquis pour le chef de file mondial jusqu’au 20/20 exécuté par l’Allemand Erik Lesser. 3,9 secondes derrière le vainqueur virtuel quand il rejoint la ligne d’arrivée. Le suspens est à son comble. 65e du général en 2012, bien malin sera celui qui peut dire ce qui va se passer dans les 4 km restants. En fait, il ne tiendra pas la cadence, perdu temps, mais réussit à monter sur la boîte. Il finit troisième derrière Landertinger et devant Svendsen qui quitte le podium.

A noter que l’Autrichien Friedrich Pinter, 15/15, a également montré les dents jusqu’à sa minute de pénalité lors du quatrième tir. 19/20 tout de même.

Voilà un scénario idéal pour démarrer cette nouvelle année. Martin Fourcade, troisième victoire à östersund, n’a pas perdu de son panache. Le rêve continue…

Les autres Français : Alexis Boeuf (17/20), 23e, Vincent Jay 48e (17/20), Simon Desthieux 50e (17/20), Jean-Guillaume Béatrix 56e (15/20).

Les résultats en cliquant ici.

Photo : IBU


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade