Primoz Roglic : un sauteur à ski va-t-il gagner le Tour de France ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SAUT À SKI | CYCLISME – En 2015, jeune athlète reconverti au cyclisme, Primoz Roglic, a annoncé à son équipe qu’il allait gagner le Tour de France en 2020. Prédiction ? Un ancien sauteur a-t-il peut-il remporter la plus grande course du monde ?

 

Du saut à ski au vélo

Dimanche matin, le quotidien belge Dernière Heure s’interroge : à quoi joue Primoz Roglic ? « Le Slovène ne voulait visiblement pas du maillot jaune », peut-on lire au lendemain de la première étape pyrénéenne du Tour de France. Une course remportée par le Français Nans Peters.

« Primoz Roglic est-il prêt à assumer le costume de favori ? », questionne à son tour L’Equipe.

Le cycliste de la Jumbo-Visma intrigue. Sa personnalité déconcerte. Alors, on le décortique. Récemment, le quotidien sportif a d’ailleurs demandé au champion olympique de combiné nordique Fabrice Guy de se pencher sur le cas Roglic.

C’est que le parcours du vainqueur  du Tour d’Espagne 2019 est inhabituel. Le coureur à l’aise aussi bien en contre-la-montre que dans les ascensions est un ancien sauteur à ski.

Jusqu’en 2012, il s’envoyait en l’air depuis les tremplins de la planète. Avec l’équipe nationale de Slovénie, il a même remporté des médailles d’or et d’argent aux championnats du monde juniors. Grand fan d’Adam Małysz, il a aussi décroché deux victoires en coupe continentale à Planica (7 janvier 2006) et à Westby (10 février 2007).

 

 

En 2006, il a participé à trois reprises au Grand Prix d’été, prenant la 31e place à Kranj et les 21e et 25e rang à Hakuba.

Mais en mars 2007, il a subi une lourde chute sur le célèbre tremplin de Planica. Il s’est cassé le nez et a souffert d’une commotion cérébrale. Pendant encore quatre ans, il a toutefois continuer à pratiquer le saut à ski. Jusqu’à se retrouver face à une évidence, comme il le confiait récemment à nos confrères de Velonews.com. « Comme sauteur à ski, je voulais être le meilleur du monde, mais il y a eu des problèmes et des blessures. J’ai dû admettre à l’âge de 22 ans que je ne pouvais plus devenir champion olympique. C’était une triste constat. J’ai alors pensé que je devais faire mes preuves dans autre chose », expliquait-il.

 

La prédiction de Primoz Roglic

Il a alors opté pour le cyclisme, a acheté son vélo avec l’argent de la vente de sa moto, et envoyé moult SMS et e-mails à Andrej Hauptman, sélectionneur de l’équipe nationale masculine de Slovénie, pour qu’il l’accepte.

L’enfant de Kisovec a finalement rejoint l’équipe Adria Mobile, Bogdan Fink, son manager, lui accordant six mois à l’essai.

En 2016, il signe chez l’équipe World Tour Lotto NL-Jumbo, aujourd’hui Jumbo-Visma. Lors du premier stage, il annonce son objectif : gagner le tour de France en 2020.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

We did it! @letourdefrance. #blackandyellow #samenwinnen #tdf2020 #merci

Une publication partagée par Primoz Roglic (@primozroglic) le

 

C’est sous les couleurs du team néerlandais qu’il dispute depuis une semaine une édition inédite de la Grande Boucle. Vainqueur à Orcières-Merlette et serein sur la route de Loudenvielle, il fait bien figure de grand favori à la victoire finale. A condition qu’il se méfie notamment d’Egan Bernal.

« Je n’avais pas eu de vélo avant mes 22 ans, et maintenant, à 30 ans, je suis l’un des meilleurs au monde. C’est fou. Je suis fier d’être là où je suis », confiait Primoz Roglic avant le départ.

En 2018, lorsque le cycliste est venu reconnaître à Innsbruck reconnaître les routes des  championnats du monde, il a fait un détour par le Bergisel. Nostalgie du saut à ski.

 

Photo : Bram Berkien/Team Jumbo Visma

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.