Shipulin et Ustiugov ne seront pas à Pyeongchang

JO – Coup de tonnerre en ce mardi matin, le CIO a annoncé qu’Anton Shipulin et Sergey Ustiugov étaient bannis des prochains Jeux olympiques.

 

Anton Shipulin et Sergey Ustiugov ne seront pas du voyage en Corée. Le biathlète et le fondeur viennent d’être bannis des prochains JO par le CIO pour soupçons de dopage. Cette suspension intervient après la bien connue affaire MacLaren qui a déjà provoqué le bannissement des athlètes russes des Jeux olympiques d’été de Rio 2016 et le retrait de plusieurs médailles olympiques des JO d’hiver de Sochi 2014.

Depuis la révélation d’un dopage d’état en Russie, tous les athlètes étaient plus ou moins soupçonnés de ne pas être propres. Si aucune preuve n’a été trouvée contre le biathlète et le fondeur, le comité olympique russe a tout de même dû se soumettre aux pressions internationales en retirant ses deux têtes d’affiches de leurs sélections pour Pyeongchang. Le vice-président du comité olympique russe, Stanislas Pozdniakov, tient encore une fois à souligner qu’ils ont retiré de la liste des sélectionnés Shipulin comme Ustiugov qui sont pourtant des athlètes “propres”. Pozdniakov a aussi souligné que ces informations restaient en l’état “préliminaires” et qu’une décision définitive serait prise à l’issue de discussions mardi avec le CIO et les fédérations.

La Russie perd ainsi de grandes chances de titres et de médailles olympiques puisqu’Anton Shipulin est champion en titre du relais olympique mais aussi du relais mondial à Hochfilzen l’hiver dernier. Sergey Ustiugov, quant à lui, est champion en titre du skiathlon et du team sprint à Lahti en février 2017.

Les effectifs russes pour ces JO s’amenuisent de jour en jour puisqu’hier, c’était le patineur de vitesse Viktor Ahn qui se voyait aussi interdire le voyage en Corée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.