Quand Alexandre Rousselet s’essaye au Roc d’Azur

1010496 74901061 L’ancien fondeur de l’équipe de France reste actif. Le jeune retraité devenu directeur adjoint de l’équipe de France de ski militaire l’an passé garde la condition sur… son VTT. Il a découvert ce week-end l’ambiance d’un des plus grands rassemblements au monde de vététistes à l’occasion du Roc d’Azur. « Le vendredi j’étais inscrit au Roc pro, raconte-t-il sur son site Internet. Une tempête de vent à devasté la moitié du salon , en arrachant beaucoup de stands d’exposants. J’ai pris le départ de cette course de 42 km, bien placé dans le groupe de tête dans la première partie de course, j’ai déraillé dans une bosse et perdu le contact. Je suis ensuite revenu sur un autre concurent, nous nous sommes relayés la « tête dans le guidon » pour revenir sur le podium mais nous nous sommes malheureusement fait mal aiguillé… nous nous sommes donc retrouver sur une autre piste pendant plusiuers kilomètres avant de revenir sur la bonne boucle. J’ai donc terminé la course tranquillement avec tous les autres.» Après la course tandem vécue en supporter, Alex a de nouveau enfourché son vélo pour la course du dimanche en compagnie de 5 000 cyclistes sur les pistes en sable et pierres de Roquebrune ! « Je me suis vraiment fait plaisir. J’ai mis le même temps que vendredi mais pour faire 56 km. J’ai trouvé de bonnes sensations, je suis content de la façon dont j’ai gèré ma course, et surtout dont je me suis fait plaisir. Cette fois c’est l’aube de l’hiver… le vélo au garage, les skis au fartage ! »