Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

Biathlon

Que sont-elles devenues ? Déborah Laffont

Tout au long de l’été, Nordic Magazine donne la parole à un nordique retraité. C’est au tour de l’ancienne biathlète dauphinoise Déborah Laffont de se prêter au jeu du « Que sont-elles devenues ? ».

Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Déborah Laffont : « Si j’ai pu réaliser mon rêve, c’est clairement grâce au biathlon »

C’est en 2020, au moment où la crise sanitaire causée par le coronavirus a mis le monde sur stop, que la biathlète dauphinoise Déborah Laffont a décidé d’arrêter sa carrière de sportive de haut niveau. Durant ses années biathlon, la Vertacomicorienne a pris le départ, durant les saisons 2016/2017 et 2017/2018, de plusieurs étapes de la Junior Cup, décrochant au passage la cinquième place de l’individuel des Mondiaux juniors 2017 disputés à Brezno-Osrblie (Slovaquie). Meilleure que Julia Simon, Ingrid Landmark Tandrevold, Janina Hettich-Walz, Caroline Colombo ou Marketa Davidova ce jour-là, elle ne sera, ensuite, pas parvenue à passer le cap.

Pour Nordic Magazine, Déborah Laffont, qui va débuter en septembre sa troisième année d’étudiante vétérinaire, a accepté de se prêter au jeu du « Que sont-elles devenues ? ».

  • Quand avez-vous mis fin à votre carrière d’athlète de haut niveau et quel était votre état d’esprit à ce moment-là ?

J’ai décidé d’arrêter le biathlon à la fin de la saison 2019/2020k donc en plein début de Covid. Mon arrêt a été précipité par le premier confinement ! Avant même d’attaquer cette dernière saison, je savais que si je n’arrivais pas à remplir mes objectifs, c’était le moment pour moi d’arrêter, je l’avait dit à mes proches. J’ai finalement eu le déclic lors d’un week-end de coupe de France à La Féclaz. J’étais bien évidement triste de quitter la compétition, mais aussi très impatiente de pouvoir enfin me lancer dans mon projet que j’avais longuement mûri 😇 ! Je suis juste déçue d’avoir arrêté dans ces conditions spéciales car j’aurais vraiment aimé remercier et partager une dernière compétition avec tous ceux qui m’ont permis de faire mon bout de chemin dans le monde du biathlon.

JYB
Déborah Laffont (FRA) – Nordic Magazine
  • Qu’est-ce qui a été le plus dur pour vous juste après ? Qu’est-ce qui vous a manqué ?

Je crois que je suis un peu hyperactive donc le plus difficile pour moi a été, dans un premier temps, de trouver un nouveau rythme ! J’avais encore besoin de faire du sport et, en même temps, j’avais tellement envie de faire plein de choses que je n’avais pas pu faire avant. Ce qui m’a vraiment aidé, c’est que j’avais un but (rentrer en école vétérinaire) et, bizarrement, c’est plutôt après avoir atteint cet objectif que j’ai eu un petit coup de mou. Je dirais que ce qui me manque encore maintenant le plus; ce sont les séances de tir (j’ai d’ailleurs toujours ma carabine et je ne suis pas prête de m’en séparer !!).

Déborah Laffont (FRA) – Nordic Magazine
  • Si vous aviez la possibilité de participer à une compétition, quelle serait-elle ? Avec quel athlète actuel aimeriez-vous concourir ?

C’est difficile de choisir ! Il y a tellement de courses que j’aimerais revivre pour plein de raisons différentes. Si je devais choisir, cependant, je crois que j’aurais vraiment envie de pouvoir courir une finale nationale pour l’ambiance et, surtout, parce que c’est un grand regret pour moi de ne pas avoir pu terminer sur cette compétition… J’aimerais bien recourir avec toutes mes coéquipières comme avant !

  • Au contraire, qu’est-ce qui vous a le moins manqué ?

Sans hésiter : les séances sous la pluie !! D’ailleurs, la seule chose qui m’a fait revenir dans le Jura, c’est un stage véto parce que, ok, je dois l’avouer : c’est le rêve d’être vétérinaire rural là-bas grâce à la filière du Comté.

Déborah Laffont, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Sortie ski – Déborah Laffont
  • Quel a été votre parcours après la fin de votre carrière ?

Directement après mon arrêt, je me suis lancée à 100 % dans mes études que je n’avait bien sûr pas arrêtées ! J’ai mis la vitesse supérieure pour pouvoir terminer rapidement ma licence de biologie à l’UGA et, un an après mon arrêt, je me suis présentée au concours d’entrée des écoles nationales vétérinaires. C’était mon rêve depuis mes 8 ans. C’était une année vraiment difficile et stressante car le concours est très sélectif et, surtout, on ne peut le présenter que deux fois. Finalement, ma vie a vraiment pris un tournant le 30 juin 2021 quand j’ai découvert les résultats du concours sur mon téléphone. Il m’a fallu quelques minutes pour réaliser que, oui, c’était bien écrit 26e en face de mon nom et que cela signifiait que mon rêve de petite fille allait enfin devenir réalité…

Déborah Laffont, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Dans son quotidien d’étudiante véto et d’assistante véto – Déborah Laffont
  • Quelle est votre nouvelle vie ?

Je suis donc toujours étudiante véto (oui oui c’est long !!). En septembre, je rentrerai en troisième année ! Ma vie actuelle, c’est donc du 200 à l’heure. En plus de mes études qui sont quand même bien prenantes, j’essaie de faire du sport régulièrement avec ma coéquipière tachetée à quatre pattes qui est inépuisable, contrairement à moi qui subit ma baisse de forme ! Avec des pointes de vitesse a plus de 40 km/h j’avoue que, pour la fatiguer, je suis parfois obligée de piquer le vélo électrique de ma maman ! Sinon, je travaille aussi en tant qu’assistante vétérinaire en attendant d’être diplômée.

Déborah Laffont, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Sortie en course à pied avec sa coéquipière tachetée à 4 pattes – Déborah Laffont

On ne va pas se mentir, je languis quand même de partir de Lyon, les montagnes me manquent et j’ai pour projet de travailler en tant que vétérinaire pour les animaux de rentes (animaux de ferme) et un peu en canine (chien et chat). Je suis à un stade de ma vie ou j’ai hâte d’être enfin diplômée et de pouvoir construire ma famille.

  • Quand une personne découvre votre passé sur les skis, quelle est sa réaction ?

Les gens sont souvent curieux et posent pas mal de questions. Mais ce n’est jamais moi qui en parle en premier, je n’aime pas ! Il y a une réaction qui m’a marqué : c’était mon premier jour sur le campus de l’école véto de Lyon et les deux filles de troisième année qui m’ont accueillie étaient fan de biathlon !! Elles n’en revenaient pas que je connaisse Emilien Jacquelin 😂 !!!

Déborah Laffont, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Gala de fin d’année à l’école véto de Lyon – Déborah Laffont
  • En quoi diriez-vous justement que votre passé de sportif vous a le plus aidé ?

Mon passé m’a énormément aidé pour passer mon concours, notamment mon esprit de compétition ainsi que le goût de l’effort et la recherche de la perfection. Alors, oui, j’ai quelques années de retard, mais je ne regrette pas du tout parce que, si j’ai pu réaliser mon rêve, c’est clairement grâce au biathlon ! Quand on fait du sport de haut niveau, on ne se rend pas toujours compte de ce que cela pourra nous apporter plus tard et je comprends maintenant pourquoi on dit que c’est l’école de la vie. Je sais ce que je suis capable de faire ou non et je connais bien plus mes limites grâce au sport.

Déborah Laffont, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Dans son quotidien d’étudiante véto et d’assistante véto – Déborah Laffont
  • Quelle place a le nordique dans votre vie actuelle ?

Ma vie actuelle est tellement remplie que je n’ai plus beaucoup de temps pour le nordique. Cependant, je prends toujours un moment pour aller faire un petit tour de ski l’hiver quand je rentre dans le Vercors. J’essaie aussi de terminer mon DE et je donne quelques cours à l’ESF quand j’ai le temps ! Le manque de temps et la distance font que, malheureusement, j’ai moins de contacts avec mes anciens coéquipiers et coéquipières. Mais je suis bien évidement les résultats de mes anciennes coéquipières, cela fait quelque chose de les voir à la télé !!


Tous les « Que sont-ils devenus ? » de Nordic Magazine


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Retrouvez quelques clichés du stage de préparation des fondeurs tricolores qui font étape dans le Jura en vue de la prochaine saison de ski...

Biathlon

Le président de la République va se rendre au conseil du CIO ce mercredi pour appuyer la candidature tricolore pour les Jeux olympiques 2030.

Biathlon

14:05. Alors que les biathlètes masculins du groupe de Simon Fourcade et Jean-Pierre Amat ont récemment annoncé qu’ils prendraient le départ de la terrible...

Biathlon

Les deux icônes du biathlon et du ski de fond sont allés à la rencontre des cyclistes qui ont marqué cette édition du Tour...

Combiné nordique

La semaine dernière, l'équipe de France de combiné nordique était en stage dans le Tyrol autrichien.

Ski de fond

En hiver le ski de fond, en été la course à pied, Sophia Laukli a trouvé son fonctionnement et elle ne compte pas le...

Biathlon

La préparation de la prochaine saison de biathlon de l'Italien a fait étape dans les montagnes transalpines pour une course en duo.

Biathlon

En pleine préparation pour la prochaine saison de biathlon, Franziska Preuss a évoqué son quotidien, pas toujours simple, de sportive professionnelle.