Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

Biathlon

Que sont-ils devenus ? Félix Cottet-Puinel

Tout au long de l’été, Nordic Magazine donne la parole à un nordique retraité. C’est au tour de l’ancien biathlète haut-savoyard Félix Cottet-Puinel de se prêter au jeu du « Que sont-ils devenus ? ».

Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Félix Cottet-Puinel : « J’ai fait le grand saut outre-Atlantique : je suis donc encore et toujours étudiant ! »

C’est il y a maintenant deux ans que le biathlète montblanais Félix Cottet-Puinel a décidé de mettre un terme à sa carrière de sportif de haut niveau. Vainqueur du classement général de la coupe de France cette année-là et de deux médailles de bronze aux Universiades de Krasnoyarsk (Russie), il aura également glané une breloque mondiale juniors en relais à Minsk-Raubichi (Biélorussie). Elle était de bronze et décrochée en compagnie d’Emilien Jacquelin, Fabien Claude et Aristide Bègue. Egalement monté sur deux podiums en Junior Cup, le Haut-Savoyard s’est finalement arrêté à 25 ans.

Pour Nordic Magazine, Félix Cottet-Puinel, devenu étudiant dans le Michigan en kinésiologie et physiologie intégrative, a accepté de se prêter au jeu du « Que sont-ils devenus ? ».

  • Quand avez-vous mis fin à votre carrière d’athlète de haut niveau et quel était votre état d’esprit à ce moment-là ?

J’ai arrêté le biathlon il y a maintenant deux ans, après la mass-start des championnats de France des Contamines-Montjoie. Avec plus de précision que lors de mon dernier tir en carrière, cela nous renvoie au 26 mars 2021 aux alentours de 15h41 ! En fait, je n’étais pas totalement certain d’arrêter à ce moment-là puisque mon choix dépendait des options qui s’offriraient à moi au cours du printemps suivant. Je ne voulais fermer aucune porte mais, en étant réaliste, cette course était très probablement la dernière et je le savais. Le jour de cette course, mon état d’esprit était globalement très positif, bien qu’amalgamé de beaucoup d’émotions différentes. Avec le recul, le fait de ne pas tout à fait savoir si j’arrêtais m’évitait probablement une rupture forte avec la pratique qui avait été la mienne pendant dix années.

JYB
Félix Cottet-Puinel (FRA) – Nordic Magazine

Pour être honnête, je n’ai pas de souvenir très net de tout ce qu’il s’est passé après l’arrivée, mais je me souviens particulièrement bien de ce sentiment doux-amer que je savourais dans l’air de départ en attendant le coup de pistolet. Je me plaisais à l’idée que je vivais toutes ces routines et tous ces gestes une dernière fois. C’est finalement un ou deux mois après cette mass-start que j’ai pour de bon balayé l’idée de repartir pour une saison. J’ai vraiment pris le temps nécessaire pour me familiariser avec mon choix et définitivement tourner la page une fois sûr et certain que je ne voulais pas continuer.

  • Qu’est-ce qui a été le plus dur pour vous juste après ? Qu’est-ce qui vous a manqué ?

Cela aurait pu être bien différent si j’avais choisi d’arrêter un an plus tôt ou un an plus tard, mais, en clair, rien n’a été dur et rien ne me manque. Je n’ai pas vraiment d’explication, mais je crois que je le dois à une transition très souple. J’ai tranquillement remplacé le biathlon par d’autres choses, notamment une façon de pratiquer les activités que j’aime en fonction de mes sensations et de mes envies, dans le jeu et sans jamais de contrainte. D’autres motivations et défis ont aussi très vite remplacé ma vie de biathlète.

Félix Cottet-Puinel, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Félix Cottet-Puinel menant triomphalement le peloton lors d’un sprint avant de se faire déposer 100 mètres avant la ligne – Félix Cottet-Puinel

En fait, ce n’est pas vraiment du biathlon dont j’avais marre, mais plutôt du contexte dans lequel j’évoluais, à savoir sans vraiment d’équipe et plus vraiment à l’âge qui séduit les sélectionneurs. J’avais vraiment le sentiment d’être allé au bout de ce que je pouvais faire après quatre ans à galérer dans cette situation. Mes motivations au cours de mon parcours avaient elles aussi évoluées : ma tentative manquée d’atteindre le très haut niveau en sport était devenue davantage une quête du soi. J’avais peut-être fini en coupe de France à me faire parfois taper par des juniors (voire pire), mais j’étais devenu une personne beaucoup plus aboutie qu’à mes débuts. En somme, je n’avais plus de raison concrète de poursuivre : la boucle était bouclée.

Si je repartais une saison, cela devait être uniquement dans la construction d’une équipe privée, un projet différent et totalement neuf… mais le timing était trop court et d’autres projets plus importants pour mon avenir avaient finalement émergés. Je m’estime très heureux d’avoir pu en finir en sachant que j’avais utilisé toutes mes ressources, qu’ils s’agissent de mes possibilités de développement ou de mes motivations. Quand on ne veut plus, on ne peut plus.

  • Si vous aviez la possibilité de participer à une compétition, quelle serait-elle ? Avec quel athlète actuel aimeriez-vous concourir ?

Puisque vous demandez cela au grand enfant que je suis, je voudrais jouer la prochaine Coupe du monde de rugby avec le XV de France ! Si on veut en rester au ski, j’aimerais descendre le Lauberhorn [la mythique piste de descente de ski alpin de Wengen, en Suisse, NDLR] ou skier le 50 kilomètres d’Oslo-Holmenkollen. Si on veut en rester au biathlon, alors ce sera sans hésiter la mass-start du Grand-Bornand, si possible dans les skis de Johannes Thingnes Boe, tant qu’à faire. J’ai sans doute des amis en équipe de France qui n’aimeraient pas que cela dure, mais je ne me lasse pas de le regarder faire ce qu’il fait ; la façon qu’il a d’exprimer ses qualités sur les skis avec un tel relâchement, c’est la perfection ! C’est un peu comme regarder Rafael Nadal jouer à Roland-Garros, toute proportion gardée.

Félix Cottet-Puinel, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Le paysage autour de l’Université de Félix Cottet-Puinel – Félix Cottet-Puinel
  • Au contraire, qu’est-ce qui vous a le moins manqué ?

L’étrange propension de la FFS à confondre « protection des athlètes » et « faire du social » n’est pas ce qui me manque le plus, même si elle a de quoi fasciner. Etonnant quand on sait qu’un cadre plus serein est facilitateur de performance ! J’étais fatigué d’évoluer dans ce système de non-dits, où l’on ne découvre les règles du jeu qu’une fois les courses terminées. Le bon sens fait difficilement sa place lorsque l’on donne à un enfant à jouer une boîte d’allumettes et, croyez-moi, on est vite considéré comme l’une de celles qui ne s’est pas allumée. Néanmoins, la situation peut très bien avoir changé depuis, alors je ne vais pas m’épandre sur le sujet. J’aimerais également ajouter que je suis bien content de ne plus faire de ski-roues, ni de m’allonger en slip sur les tapis de tir par temps de pluie !

  • Quel a été votre parcours après la fin de votre carrière ?

Tout est allé très vite ! J’ai d’abord terminé ma licence en STAPS à Grenoble au printemps 2021 tout en commençant des démarches pour continuer mes études aux Etats-Unis dès janvier 2022.

Félix Cottet-Puinel, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
L’équipe universitaire de ski de Félix Cottet-Puinel – Félix Cottet-Puinel
  • Quelle est votre nouvelle vie ?

Puisque les démarches ont abouti, j’ai bien fait le grand saut outre-Atlantique : je suis donc encore et toujours étudiant ! Pour être plus précis que mes dernières balles, je poursuis actuellement un Master’s degree of Kinesiology and Integrative Physiology (en anglais ça claque plus : Master kinésiologie et physiologie intégrative en français) à la Michigan Technological University. Je suis également membre de leur équipe de ski de fond pour laquelle j’ai couru jusqu’à ce printemps 2023. Il me reste un an à faire pour compléter mon Master, continuer à m’investir auprès de mon équipe (désormais en tant qu’entraineur assistant) et parfaire mon anglais que je suis jusqu’ici parvenu à élever à un niveau médiocre.

Félix Cottet-Puinel, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Félix Cottet-Puinel venant de terminer sa première présentation de poster lors d’une conférence de physiologie du Midwest – Félix Cottet-Puinel
  • Quand une personne découvre votre passé sur les skis, quelle est sa réaction ?

De manière générale, je m’arrange toujours pour placer que j’ai fait du ski à « haut niveau » dès le début d’une conversation, alors cela ne fait jamais l’objet d’une grande découverte pour personne. Maintenant, pour être un peu plus franc, les gens qui me connaissent me donnent cette étiquette de « sportif », pas fausse, mais réductrice. Par exemple, une bonne part de mon entourage sait bien que le ski de fond a été mon passeport pour les Etats-Unis, puisque c’est grâce à cela que j’ai obtenu une bourse pour y étudier et faire de la compétition dans une équipe universitaire, mais je dois rappeler régulièrement que le ski n’est plus pour autant une priorité comme elle avait pu l’être par le passé. Je suis toujours passionné et investi, mais disons que ce n’est plus ce qui détermine mon avenir.

Félix Cottet-Puinel, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
La sculpture au centre de son campus représentant un huski, l’emblème de son Université – Félix Cottet-Puinel
  • En quoi diriez-vous justement que votre passé de sportif vous a le plus aidé ?

Mon passé de sportif aura de toute façon structuré ma vie pour de bon, que ce soit dans mes choix ou dans mes habitudes au quotidien. Mon passé de sportif m’a grandement aidé à construire des aptitudes transférables, comme la fixation d’objectifs appropriés, l’établissement d’un plan pour y parvenir, mais surtout la capacité à se plier sans rompre à des contraintes et à faire émotionnellement fi d’une réalité déplaisante pour mieux y réagir d’une façon constructive et efficace. Au moins aussi important, je connais mon corps comme ma poche et je sais comment il réagit à à peu près n’importe quoi. J’ai toujours perçu la citation de Juvénal ‘Mens sana in corpore sano‘ comme un précepte. Quoi que l’on fasse, on s’exprime toujours plus ou moins par le corps qui est notre rapport au monde physique et mon parcours de haut niveau m’a donné une bonne connaissance de celui-ci et de comment le traiter. Ceci étant dit, j’aime le vin et la bouffe.

Félix Cottet-Puinel, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Félix Cottet-Puinel apprenant la pêche sur glace – Félix Cottet-Puinel
  • Quelle place a le nordique dans votre vie actuelle ?

Déjà, comme vous le savez, j’ai mon équipe de ski de fond universitaire américaine. Pour ce qui est des coupes du monde à la télé, je les regarde systématiquement en commentant tout seul à voix haute, d’où la nécessité de m’enfermer dans ma chambre. Enfin, je continue de jeter un œil aux échelons inférieurs, notamment aux performances de mes deux favoris gêtois (mon club de cœur) : Jeanne Richard et Jacques Jefferies.

Félix Cottet-Puinel, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Un entraînement en ski-roues avec son équipe – Félix Cottet-Puinel

Pour ce qui est de mes anciens coéquipiers, même si je ne suis pas du genre à prendre souvent des nouvelles, rien n’a changé. C’est presque comme si on pouvait se revoir six ans après et reprendre la discussion là où on l’avait laissée. Certains resteront toujours des amis très proches, même si on n’est pas souvent en contact. Cela me fait d’ailleurs penser à la réflexion de Fabien Nivault lors d’un de vos récents « Que sont-ils devenus ? », dans lequel il s’imaginerait bien faire une course comme à l’époque. Même si Emilien Jacquelin nous pourrirait sûrement en quelques coups de cannes, cela serait assez génial de revoir tous ces visages dans une aire de départ.


Tous les « Que sont-ils devenus ? » de Nordic Magazine


A lire aussi


Les cinq dernières infos

L'article continue sous la publicité
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic






Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Biathlon

L'équipe de France de biathlon arrive sur le territoire norvégien pour deux grosses semaines de préparation.

Ski de fond

Retrouvez quelques clichés du stage de préparation des fondeurs tricolores qui font étape dans le Jura en vue de la prochaine saison de ski...

Biathlon

Le président de la République va se rendre au conseil du CIO ce mercredi pour appuyer la candidature tricolore pour les Jeux olympiques 2030.

Biathlon

14:05. Alors que les biathlètes masculins du groupe de Simon Fourcade et Jean-Pierre Amat ont récemment annoncé qu’ils prendraient le départ de la terrible...

Biathlon

Les deux icônes du biathlon et du ski de fond sont allés à la rencontre des cyclistes qui ont marqué cette édition du Tour...

Saut à ski

11:30 Dans les tuyaux depuis le mois de mai dernier, le changement de nationalité de la sauteuse Emely Torazza est désormais officiel. La Fédération...

Ski de fond

En hiver le ski de fond, en été la course à pied, Sophia Laukli a trouvé son fonctionnement et elle ne compte pas le...

Ski de fond

Après une carrière plus que réussie dans la ski de fond, Dario Cologna s'occupe désormais de la nouvelle génération suisse.