Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

Ski de fond

Que sont-ils devenus ? Jean Tiberghien

Chaque mercredi, Nordic Magazine donne la parole à un nordique retraité. C’est au tour de l’ancien fondeur savoyard Jean Tiberghien de se prêter au jeu du « Que sont-ils devenus ? ».

Jean Tiberghien : « Le premier matin où je me suis réveillé sans ambition de performance, j’ai ressenti un immense vide »

C’est au printemps 2021 que le Féclazien Jean Tiberghien, alors âgé de 26 ans, a décidé de mettre un terme à sa carrière de skieur de fond. Vainqueur du classement général de l’OPA Cup en 2018 et 2020 ou champion du monde juniors du sprint en 2014 à Val di Fiemme (Italie), il n’est jamais parvenu à s’imposer sur le circuit de la coupe du monde.

Pour Nordic Magazine, Jean Tiberghien, qui s’est lancé dans la plomberie sitôt sa carrière terminée avant de bifurquer vers le coaching au comité Alpes Provence, a accepté de se prêter au jeu du « Que sont-ils devenus ? ».

  • Quand avez-vous mis fin à votre carrière d’athlète de haut niveau et quel était votre état d’esprit à ce moment-là ?

J’ai clôturé ma saison 2020/2021 dès janvier. Je ne prenais plus de plaisir ni à l’entraînement, ni en course. J’ai profité du temps qui s’offrait à moi pour faire d’autres choses et prendre du recul par rapport à mon goût pour la conquête du haut niveau. Après avoir travaillé comme plombier, et passé beaucoup de temps en montagne, je me suis vite aperçu que je pouvais m’épanouir dans autre chose que le sport de haut niveau. J’ai donc décidé d’arrêter ma carrière au printemps 2021.

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski
Jean Tiberghien (FRA) – Thibaut/NordicFocus
  • Qu’est-ce qui a été le plus dur pour vous juste après ? Qu’est-ce qui vous a manqué ?

Le premier matin où je me suis réveillé sans ambition de performance, j’ai ressenti un immense vide. Cela faisait dix ans que j’articulais toute ma vie autour de cet objectif de devenir le skieur le plus rapide possible. J’ai suivi une programmation détaillée pendant toute cette période, et j’adorais cela… Difficile alors de trouver quel sens donner à sa vie ! Mais, finalement, ce vide a été très vite comblé : le jour même, j’ai découvert les joies du dry tooling [escalade sur rocher avec piolet et crampons, NDLR]. C’est une activité très physique qui permet de dépenser tout son trop plein d’énergie ! Finalement, c’est l’activité physique qui aurait pu me manquer, mais j’ai trouvé l’alpinisme qui permet une belle débauche d’énergie.

  • Si vous aviez la possibilité de participer à une compétition, quelle serait-elle ? Avec quel athlète actuel aimeriez-vous concourir ?

J’aurais adoré participer au 50 kilomètres d’Oslo-Holmenkollen, et y disputer le final contre le grand Petter Northug Jr de l’époque. Maintenant que j’ai fermé la page du ski, ce sont plutôt des belles courses en montagne qui me font rêver.

SKI DE FOND - Vainqueur du général de la coupe d'Europe cet hiver, vice-champion de France du sprint et du relais hommes avec La Savoie lors des France de Prémanon, le skieur de La Féclaz Jean Tiberghien revient sur une saison riche. 
Jean Tiberghien (FRA) – Nordic Magazine
  • Au contraire, qu’est-ce qui vous a le moins manqué ?

Tout et rien… J’ai adoré cette période de ma vie, je m’y suis pleinement épanoui. Même les séances d’intensité, seul sous la pluie, j’en garde un bon souvenir ! Les contre-performances et la déception qui va avec, c’est finalement cela qui fait avancer. Le seul point qui ne me manque pas du tout, c’est la dépendance financière que j’avais auprès de mes parents.

  • Quel a été votre parcours après la fin de votre carrière ?

J’ai donc travaillé trois mois comme plombier. Cette transition m’a permis de me rendre compte que je voulais encore rester dans le milieu du nordique, mais comme entraîneur. Le comité Alpes Provence cherchait un nouveau coach et j’ai pris cette opportunité. Depuis le printemps 2021, j’entraîne donc l’équipe régional avec Bastien Trilles, Mathieu Fort et Guillaume Humbert. Je suis maintenant installé à Briançon.

Jean Tiberghien, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Jean Tiberghien (FRA) – Jean Tiberghien
  • Quelle est votre nouvelle vie ?

Je suis donc entraîneur. En parallèle, je me suis préparé pour les épreuves probatoires de guide de haute montagne. J’ai réussi le ski l’hiver passé, et les épreuves estivales en début d’été. Je rentre donc en formation en ce mois de septembre. Aujourd’hui, les entraînements et les courses avec les jeunes ainsi que le temps passé en montagne avec toutes la diversité de ses pratiques (je me suis également formé au parapente et je vole depuis le printemps 2021) rythment ma vie.

  • Quand une personne découvre votre passé sur les skis, quelle est sa réaction ?

On me dit souvent que je dois avoir la caisse… et que c’est bien pour la montagne !

  • En quoi diriez-vous justement que votre passé de sportif vous a le plus aidé ?

Réponse bateau, mais comme dirait le grand philosophe Maurice Manificat : « Le haut niveau, c’est le reflet de la vie. » Il nécessite une exigence envers soi-même, et invite à toujours se remettre en question.

Jean Tiberghien (FRA) – Nordic Magazine
  • Quelle place a le nordique dans votre vie actuelle ?

J’ai encore les pieds dans le milieu, et je prends toujours autant de plaisir à retrouver mes anciens entraîneurs ou partenaires d’entraînement et adversaires. Le nordique, en France, c’est un grande famille. La plupart du temps, on a toujours plaisir à se retrouver et partager.


Les « Que sont-ils devenus ? » de Nordic Magazine


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Gatineau Loppet, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski nordique

10:42. Samedi et dimanche, une semaine après les championnats de France U15 et saut spécial et de combiné nordique de La Bresse (Doubs), la...

Biathlon

La marque ODLO vient d'annoncer que son nouvel ambassadeur mondial était Martin Fourcade.

Ski nordique

A l'issue des trois premières sessions de formation de pisteur secouriste nordique 1er degré, réalisées cet hiver, 40 nouveaux professionnels ont obtenu leur diplôme.

Programme

Toblach, Obertilliach, Whistler, Oberstdorf, Névache, Willingen ou Skövde : découvrez le programme complet de la semaine nordique.

Ski nordique

Le Comité international olympique (CIO) en a commencé à ouvrir la porte à un retour des sportifs russes et biélorusses. Logiquement, les Ukrainiens n'ont...