Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine

Rollerski

Que sont-ils devenus ? Ludovic Moya

Tout au long de l’été, Nordic Magazine donne la parole à un nordique retraité. C’est au tour du Haut-Alpin Ludovic Moya de se prêter au jeu du « Que sont-ils devenus ? ».


Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Ludovic Moya : « Le cursus pour finir secouriste et guide est encore long et je n’en suis qu’au commencement, mais je suis déterminé pour évoluer dans ce projet »

C’est à la fin de la saison 2014/2015 que le Haut-Alpin Ludovic Moya, alors âgé de 19 ans, a décidé de mettre un terme à ses années ski de fond. Au cours de ses hivers passés sur le circuit national, il n’est jamais parvenu à monter en équipe de France et a donc décidé de s’arrêter.

Pour Nordic Magazine, Ludovic Moya, qui souhaite devenir secouriste et guide en haute montagne, a accepté de se prêter au jeu du « Que sont-ils devenus ? ».

  • Quand avez-vous mis fin à votre carrière d’athlète de haut niveau et quel était votre état d’esprit à ce moment-là ?

Carrière ? Je ne considère pas avoir eu une réelle carrière à part entière, mais disons que j’ai arrêté mon expérimentation du haut niveau en ski de fond après la saison de juniors 1, l’année du baccalauréat que je passais à Villard-de-Lans. Quant à mon état d’esprit, j’avais l’impression d’avoir pris la bonne décision ! Dès le début de ma dernière saison, l’idée était claire : soit j’étais pris en équipe de France, soit j’arrêtais. La motivation aurait été dure à aller chercher en continuant un peu seul dans ma tranche d’âge au comité Alpes Provence. Mes lièvres plus forts que moi sur qui je pouvais prendre exemple avaient soit arrêtés le haut niveau, soit étaient déjà en équipe de France, à savoir principalement François Dupont et Richard Jouve.

Ludovic Moya, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Ludovic Moya (FRA) – Ludovic Moya
  • Qu’est-ce qui a été le plus dur pour vous juste après ? Qu’est-ce qui vous a manqué ?

C’est vrai que l’ambiance du comité manquait un peu. Elle était bonne et on se tirait vers le haut, on rigolait bien et on se motivait entre nous.

  • Si vous aviez la possibilité de participer à une compétition, quelle serait-elle ? Avec quel athlète actuel aimeriez-vous concourir ?

Si mes articulations quelque peu douteuses me laissaient un peu tranquille, je voudrais faire un triathlon Ironman, l’Embrunman plus particulièrement parce que je m’épanouis davantage sur de la longue distance. Quand j’étais petit, je voyais mon père le faire quasiment chaque année, et je me suis toujours dit qu’un jour je le ferai aussi, et si je peux exploser son temps histoire de le taquiner ce serait cool aussi 😇 😂 !!

  • Au contraire, qu’est-ce qui vous a le moins manqué ?

Ce qui m’a le moins manqué, c’est le stress et les petits bobos qui persistent. Je développais un stress excessif tout le long de l’hiver et cela me bouffait un peu. Et je commençais aussi à avoir une tendinite au coude qui traînait et qui devenait de plus en plus dure à gérer.

Ludovic Moya, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Ludovic Moya (FRA) – Ludovic Moya
  • Quel a été votre parcours après la fin de votre carrière ?

Je me suis découvert un petit côté studieux 🤓 et j’ai fait un IUT en commerce à Gap, une année Erasmus en Ecosse (j’ai pu y développer un lever de coude prodigieux !!!) et un Master 1 en gestion des territoires de montagne.

  • Quelle est votre nouvelle vie ?

Après le Master, je suis parti en Gendarmerie pour essayer de réaliser mon rêve que j’avais depuis toujours dans un coin de ma tête : être secouriste en haute montagne, en PGHM, et guide de haute montagne. J’ai donc pu tomber amoureux de la cascade de glace, du ski de montagne et de la grimpe. Le cursus pour finir secouriste et guide est encore long et je n’en suis qu’au commencement, mais je suis déterminé pour évoluer dans ce projet.

  • Quand une personne découvre votre passé sur les skis, quelle est sa réaction ?

Cela dépend du public ! Si c’est [Johannes Hoesflot] Klæbo ou Momo [Maurice Manificat], ils se diraient : « Bon ben c’est bien il a fait 1 % de ce que j’ai fait, c’est mieux que rien ! » Sinon, en montagne, on remarque quand même que j’aime pas quand ça traîne ! C’est rigolo de faire tirer la langue aux compagnons de cordées 😜.

Ludovic Moya, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2023, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Ludovic Moya (FRA) – Ludovic Moya
  • En quoi diriez-vous justement que votre passé de sportif vous a le plus aidé ?

Mon passé de sportif m’a beaucoup aidé à savoir se donner les moyens de réussir dans mes nouveaux projets. Le goût de l’effort se transmet dans la vie de tous les jours, notamment pour se donner les moyens de réussir.

  • Quelle place a le nordique dans votre vie actuelle ?

Maintenant, j’aime bien skier en fond de temps en temps, quand j’ai un petit créneaux, pour faire ce que je sais le mieux faire. Je n’ai malheureusement plus le temps d’y consacrer beaucoup de temps, la préparation du guide de haute montagne et le boulot au PGHM de Chamonix prennent trop de place pour pouvoir borner en ski de fond. J’ai malheureusement peu a peu perdu les liens avec mes anciens potes du ski de fond, c’est le risque en sortant du circuit et en s’investissant ailleurs. J’aime cependant encore suivre les compétitions et les résultats, en coupe du monde principalement, de ski de fond et de biathlon.


Tous les « Que sont-ils devenus ? » de Nordic Magazine


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Rollerski

La coupe du monde d'été de rollerski est de retour à partir de ce mercredi à Madona (Lettonie).

Ski de fond

Ce lundi, les fondeurs de l'équipe de France masculine ont débuté leur deuxième stage de l'été à Prémanon (Jura). Pour Nordic Magazine, leur coach,...

Saut à ski

16:47. Les 21 et 22 septembre prochains, Rasnov (Roumanie) accueillera la troisième étape de l’édition 2024 du Grand Prix d’été de saut à ski....

Ski nordique

Devenue maman l'hiver dernier, Paulina Batovska Fialkova espère bien revenir rapidement sur le devant de la scène sur la coupe du monde de biathlon.

Ski nordique

11:30. Dimanche 14 juillet, dans les rues de Chamonix, en Haute-Savoie, les athlètes nordiques de l’Armée de Champions ont pu participer au traditionnel défilé...

Ski nordique

Marie Dorin-Habert a remporté avec la manière le trail de la Fleur du Roy disputé à Corrençon-en-Vercors (Isère) dimanche 14 juillet.

Biathlon

Retrouvez tous les résultats de la deuxième journée du Dauphiné Nordique Festival qui a eu lieu le dimanche 14 juillet.

Ski nordique

Le ski nordique n'est jamais loin du relais olympique. Vendredi dernier, c'est Benjamin Daviet qui a porté la flamme en Côte-d'Or.