Quentin Fillon-Maillet : « c’est un bilan positif »

Le biathlète de Saint Laurent en Grandvaux poursuit sa préparation. Si la forme était là à Arçon, pour l’étape franc-comtoise du Biathlon Summer Tour, Quentin Fillon-Maillet souhaite encore progresser en tir.

 

Comment se sont déroulées vos compétitions du week-end ?

La course de samedi s’est plutôt bien passée [Quentin se classe quatrième du sprint], à part le tir debout où je fais trois fautes, ça allait plutôt bien en ski. Dimanche, sur la poursuite, c’était très moyen. Je suis parti motivé, mais il y avait beaucoup de fatigue du stage des deux semaines dernières en Allemagne. Donc ce fut une course très difficile, notamment en tir [Quentin réalise 8 fautes et se classe treizième]. Comme j’ai beaucoup tourné, c’était trop dur d’aller jouer devant.

 

Le week-end à Arçon vous a permis de voir où vous en étiez dans votre préparation

A part dimanche (voir la vidéo de la poursuite), où j’ai un peu lâché l’affaire, je pense que cela va assez bien physiquement. La préparation s’est bien passée, c’est donc un bilan positif. Après, au niveau du tir, le bilan est plus mitigé. J’ai fait d’assez bonnes choses à l’entrainement, mais il faut que je les complète sur les courses. Et c’est là le plus dur. Je vais tout faire pour y arriver et reproduire ce que je fais à l’entrainement sur les premières Coupes du Monde.

Quentin Fillon-Maillet-1

 

Par rapport à l’an dernier, vous  avez changé des choses dans votre préparation estivale ?

Non, il y a peu de changements. Il y a un peu plus de volume, un peu plus d’implication sur les séances. Mais, ma préparation étant bonne l’année passée, je suis reparti sur les mêmes bases. Les changements, ce sont des petits détails que l’on ajoute, plus d’implications sur les séances, une meilleure récupération entre les courses ou les entrainements, mais il n’y a pas énormément de choses nouvelles.

 

Et quels seront vos objectifs la prochaine saison ?

Dans un premier temps, l’objectif ce sera d’abord de rester sur la Coupe du Monde. Il y a du monde qui est derrière et il faut garder sa place. Ensuite, il faut que je régularise mon niveau en Coupe du Monde, que je sois plus régulièrement dans les 30. Ensuite, pourquoi pas essayer de faire un top 10 en Coupe du Monde, ou même mieux. Mais je ne peux pas plus me prononcer pour l’instant, on verra cet hiver.

Poursuite-QuentinFillonMaillet544dfecebf5c0.jpg

 

Quelles seront les prochaines échéances d’ici la première épreuve de Coupe du Monde, qui se disputera début décembre en Suède, à Ostersund ?

D’ici là, nous partirons en stage pendant deux semaines en Scandinavie. Là bas, nous participerons aux sélections norvégiennes. Nous allons y retrouver les meilleurs Norvégiens, pour ne pas dire les meilleurs de la planète, il y aura aussi beaucoup d’étrangers. Ce sera comme de petites coupes du monde … et ensuite, nous attaquerons directement sur la Coupe du Monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.