Quentin Fillon-Maillet :« Je peux jouer parmi les meilleurs »

Quentin Fillon-Maillet, auteur d’une folle remontée sur la poursuite d’Hochfilzen ce dimanche, revient sur son début de saison très intéressant. 

 

Quentin Fillon-Maillet, un mot pour qualifier votre poursuite d’Hochfilzen ce dimanche ?

Le mot pour qualifier cette poursuite est “parfait” car tous les paramètres de la réussite étaient présents : un tir parfait, de bons skis et de bonnes jambes.

 

20/20, 30 places remontées (parti 45e, il termine 15e)… Imaginiez-vous réaliser une telle course sur une coupe du monde ?

Déjà l’année passée j’avais fait une grosse remontée sur la poursuite d’Anterselva, où je remonte 18 places avec un 19/20, je me suis surpris car mon objectif était de remonter quelques places pour aller chercher le plus de points possible pour le classement général mais de là à dire que j’allais remonter 30 places…

 

Certes, il s’agit d’un top 15 mais au-delà de cette honorable place, on a le sentiment qu’avec une course pareille, c’est un podium assuré en individuel !

Ce sont des courses comme celle-là qui me montrent que je suis capable d’aller jouer parmi les meilleurs, et c’est vrai que si j’avais fait la même course sur un sprint ou un individuel il y aurait eu de grandes chances pour que ça soit un podium.

 

Disputer la mass-start est l’objectif de cette semaine

 

D’ailleurs, vous avez entamé votre saison de fort belle manière avec une 10e place sur l’individuel d’Ostersund. De quoi parfaitement vous mettre en confiance… Comment vous sentez-vous après deux week-ends de coupe du monde ?

Je pense avoir pris de la confiance et je me rends compte petit à petit de mon potentiel mental et physique, et ce beau début de saison me montre que tout fonctionne très bien, aussi bien en tir que sur les skis, de même que dans ce groupe dans lequel je me suis fait une place.

Le Jurassien Quentin Fillon-Maillet a signé une course solide à Hochfilzen.

Le Jurassien Quentin Fillon-Maillet a signé une course solide à Hochfilzen.

 

Le week-end prochain aura lieu la première mass-start de l’hiver, une épreuve à laquelle vous pourrez participer à condition de bien figurer sur le sprint et la poursuite de Pokljuka. Y pensez-vous ?

Cette mass-start est bien entendu l’objectif de cette semaine. Pour la disputer, je dois réussir 2 belles courses avant pour essayer de remonter dans les 25 premiers du classement général (je suis actuellement 30e)…

 

Martin est un modèle à tout point de vue

 

Martin Fourcade a encore signé un fameux week-end à Hochfilzen. Comment vous en inspirez-vous en le côtoyant tous les jours à l’entraînement ?

Martin est un modèle à tout point de vue sur la gestion de sa vie de biathlète, il est très professionnel sur ses entraînements et également sur les à-cotés du biathlon. Il ne laisse pas la place à l’erreur dans la recherche de la victoire. C’est en cela qu’il m’inspire beaucoup.

 

Alexis Boeuf qui annonce brutalement la fin de sa carrière ce samedi, c’est pour vous une façon de relativiser sur la fragilité du sport de haut-niveau ou une incitation à viser toujours plus haut ?

Je dirais un peu des deux, car le haut-niveau est très dur, on s’entraîne beaucoup, on fait beaucoup de sacrifices et donc si après tout cela, on n’obtient pas un minimum de réussite, il est dur de se motiver. Mais c’est pour cela que la fin de carrière d’Alexis nous rappelle qu’il faut relativiser, mais à la fois aller chercher toujours plus haut nos rêves.

Alexis a pris une décision très importante sur la suite de sa vie, une décision très difficile à prendre. Je lui souhaite bonne chance et le meilleur.

 

Voici la vidéo de la poursuite d’Hochfilzen :

Photo : Agence Zoom –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.