Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

OSLO, NORWAY - MARCH 3: Quentin Fillon Maillet of France wins the gold medal during the IBU Biathlon World Championships Mixed Relay on March 3, 2016 in Oslo, Norway. (Photo by Vianney Thibaut/Agence Zoom)

Quentin Fillon-Maillet : « Quelque chose de grandiose »

BIATHLON – Sacré champion du monde avec le relais mixte français, Quentin Fillon-Maillet est heureux mais ne veut pas en rester là. Confidences sur la route de la cérémonie des médailles.

Quentin Fillon-Maillet, intégrer le relais mixte, donc faire partie des deux meilleurs Français, était déjà une satisfaction, mais devenir champion du monde en est une tout autre !

Ho oui, c’est sûr que c’est quelque chose de grandiose. On avait une super équipe au départ qui figurait parmi les favoris. On avait donc une certaine pression de faire les choses bien. Au final, chacun de nous fait un super course avec un super résultat collectif à la clé… On est vraiment vraiment très content. Monter sur un podium sur une coupe du monde est quelque chose de fort, mais là, sur des mondiaux, c’est démultiplié, qui plus est à Oslo.

Avant d’avoir l’or autour du cou, vous êtes passés par toutes les émotions sur et à côté de la piste…

Oui, le début de course a été animé. Je n’ai pas trop vu la course des filles car je m’échauffais. Au final, je stressais autant avant le départ qu’après mon arrivée. Le plus dur ça reste sur la piste quand même mais le plus stressant, c’est clairement au bord en attendant le résultat des copains.

L'article continue sous la publicité
pub

D’un point de vue personnel, vous signez un énorme temps de ski, 10 sec devant la référence Johannes Boe !

Oui, j’avais une super forme en ski dont je suis vraiment content. Après, il y a un petit bémol avec trois pioches au tir. C’est sûr que cette médaille d’or donne des ambitions pour les courses individuelles. Il y a de belles choses à aller chercher jusqu’à fin des mondiaux. Je ne vais pas me reposer sur cette médaille. il faut maintenant mettre les balles et ça devrait sourire.

Photo : Agence Zoom –

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Biathlon

Benjamin Weger, sur le podium de la mass-start d'Oberhof (Allemagne) cette saison, est le seul biathlète suisse à être conservé en équipe nationale pour...

Ski nordique

Swiss-Ski a dévoilé ses cadres de saut à ski et de combiné nordique pour l'hiver 2021/2022. Le sauteur de la Vallée de Joux Killian...

Rollerski

Du Blinkfestivalen en Norvège au Martin Fourcade Nordic Festival, quels seront les événements de l'été ? Voici une première liste des temps forts.

Biathlon

La Suédoise Hanna Öberg n’a pas passé une saison tranquille et a souffert d'un manque d'énergie entre les compétitions. Son entraîneur Johannes Lukas, donne...

Planète Blanche

Toutes les semaines, retrouvez l’actualité – qui se veut la plus exhaustive possible – des sports blancs sur Nordic Magazine.

Biathlon

Les biathlètes en stage dans le Kamtchatka ont pris le départ du dernier marathon de ski de fond de l'hiver en Russie.

Biathlon

Dans un entretien accordé à Nordic Magazine, Siegfried Mazet, l'entraîneur tricolore du tir norvégien, revient sur les soucis de carabine ayant escorté l'hiver de...

Combiné nordique

La Fédération internationale de ski a annoncé cinq premières étapes de la prochaine coupe du monde de combiné nordique.