Raquettes : l’hiver de Stéphane Ricard

Stéphane Ricard, raquettes, Winter triathlon, pentathlon des Neiges
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

RAQUETTES – Le Haut-Alpin Stéphane Ricard, spécialiste des raquettes, a remporté la médaille de bronze aux Mondiaux disputés au Japon. Il a ensuite pris le départ du winter triathlon de Québec. Ce samedi, il sera au départ du pentathlon des neiges sur la plaine d’Abraham, toujours au Canada.

 

Stéphane Ricard est un homme qui ne ménage pas. Toujours en vadrouille, le triple champion du monde de course en raquettes a remporté une nouvelle médaille mondiale à Myoko (Japon), non loin de Nagano, ville devenue olympique en 1998. « J’ai vécu de belles émotions sur les championnats du monde de raquettes depuis 2012. Cette médaille de bronze a une saveur très particulière, si loin de la France, expliquait-il à Nordic Magazine. C’était une véritable bataille sur les pistes de Myoko. Les relances étaient nombreuses et la neige de plus en plus molle au fur et à mesure de la course. C’était vraiment dur physiquement. La tête a rapidement pris le relais. J’étais bien en descente et sur le plat mais en bosse c’était terrible. L’année commence bien ! »

 

Une participation du pentathlon des neiges

Une semaine après cette breloque planétaire en raquettes, le vainqueur de la Transju’Trail 2017, est passé au winter triathlon (raquettes, patinage de vitesse, ski de fond) lors de la coupe du monde disputée au Québec (Canada). « J’avais vraiment adoré l’ambiance et le concept l’année dernière. Les conditions étaient vraiment compliquées et le froid une difficulté supplémentaire qu’il fallait maîtriser. Je découvrais aussi le patinage de vitesse et surtout l’enchaînement des trois disciplines. L’année dernière nous avons eu droit à du -20 degrés ! J’ai bien progressé en patinage de vitesse, ce qui m’avait fait défaut. Pour le ski de fond, j’ai pu soigner ma technique sur les pistes d’Ancelle [chez lui, ndlr.] en essayant d’enchaîner en raquettes derrière », annonçait le Haut-Alpin avant la compétition.

Finalement, il termine à la neuvième place en 1 heure 20 minutes 47 secondes. « C’est toujours une aventure avec l’enchaînement. Le patin est toujours aussi dur musculairement mais je me suis régalé avec des conditions parfaites, 2 degrés, c’est l’été ici ! »

Le prochain rendez-vous de Stéphane Ricard ? Dès samedi, avec le pentathlon des neiges de la Plaine d’Abraham (Québec) : il faudra enchaîner vélo, course à pied, ski de fond, patin et raquette ! Un joli programme en perspective.

Photo : Stéphane Ricard.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.