Relais d’Oberhof : les Françaises 2e derrière l’Ukraine

L’équipe d’Ukraine a remporté le relais féminin disputé dans la nuit allemande et arrosée d’Oberhof. Magnifiques au tir et sur les skis, les Françaises s’emparent d’une belle médaille d’argent. Pourtant tout n’avait pas commencé idéalement…

downloader-15.php.jpeg

L’exploit des filles dans une course haletante. (© Christophe Pallot/Agence Zoom)

Pas au mieux en ce premier tiers de saison de coupe du monde, Marie-Laure Brunet passait un peu à côté de son relais. Au bouclage, la Pyrénéenne passait le flambeau à la 11e place à plus d’une minute de la tête de course emmenée par les surprenantes Tchèques. Pologne, Allemagne, Italie et Norvège complétaient alors le top 5.

Bescond remet de l’ordre dans la maison bleue…

Devant leur public en délire, les Allemandes passaient à l’offensive avec la fusée Gössner qui refaisait son retard en un demi-tour de piste sur les deux leaders. Impressionnante de facilité, la copie de l’icône Lena Neuner signait un 5/5 supersonique tandis que Tchèque et Polonaise visitait l’anneau de pénalité. De son côté, Anaïs Bescond sortait un tir couché parfait et remontait ses adversaires sur la piste, passant en 8e position à 1’10.
Mais au tir suivant, l’Allemande passait au travers. La Polonaise Gwizdon et la Norvégienne Solemdal en profitaient, tout comme Anaïs Bescond, parfaite, qui gagnait deux places. La Jurassienne remettait le relais tricolore dans le bon sens en passant le témoin à la 6e place, seulement 26 secondes derrière la Pologne, l’Allemagne, l’Ukraine, la Russie, la Norvège.

… Boilley met la France sur le podium…

Sophie Boilley entrait alors en piste et gardait le contact avec le groupe des poursuivantes, à 15 secondes de la tête de course. Dans une ambiance comme seul le stade d’Oberhof peut en offrir, le tir debout souriait à l’Ukrainienne qui sortait devant la Polonaise, la Norvégienne, la Russie et la Française qui perdait ensuite quelques longueurs sur une piste de plus en plus difficile à skier au fil des tours…
et où les gamelles se multipliaient !
Après le tir debout, l’Ukraine sortait devant l’Allemagne et la France de Boilley, parfaite ! Elle rentrait aussitôt sur l’Allemande, grâce à une glisse bien supérieure…

… et Dorin-Habert transforme l’essai

Marie Dorin-Habert partait donc juste devant l’Allemande, à 43 secondes des Ukrainiennes solidement installées en tête. Mieux sur les skis, la numéro un française distançait Horchler pourtant portée par l’espoir d’une nation. Sous les averses de pluie, Semerenko ne tremblait pas au tir couché et enquillait un 5/5. Marie Dorin l’imitait tandis que l’Allemande Horchler piochait une fois, et pointait alors à 20 secondes de la Française. Le podium semblait dessiné…

Semerenko piochait une fois sur le dernier tir alors que Dorin-Habert faisait le job en signant un 5/5 réduisant au silence les supporters allemands. Elle s’envolait rejoindre ses copines du relais, pour fêter cette belle 2e place.

1- Ukraine
2- France
3- Allemagne

> Tous les résultats en cliquant ici.