Relais féminin : la Norvège invincible à Lillehammer

 Dans le relais 4x 5 km, la Norvège a dominé de bout en bout. Récit d’une suprématie indiscutable.

 

C’est un relais de 4 x 5 km qui est programmé dimanche matin à Lillehammer. Une journée importante car ce format ne reviendra pas avant les Jeux olympiques de Sochi.

Pour la France, c’est Célia Aymonier qui débute la course, en même temps que la Norvégienne Heidi Weng et  Kikkan Randall. L’Américaine prend d’entrée de jeu l’ascendant sur les autres dames. Elle va conduire le relais de bout en bout, toutes les compétitrices suivant sa traces, tandis que la neige tombe sur la piste. Nous venant également des USA, Sophie Caldwell n’est pas très loin, de même que l’Allemande Denise Hermann qui s’accroche. Au passage de relais, les Norvégiennes sont les premières :  Ingvild Flugstad Oestberg (Norvège II) et Heidi Weng (Norvège I). Kikkan Randall, troisième, est remplacée par Sadie Bjornsen.

 

La dynamite Johaug

A son tour, Aurore Jean est engagée. La Rousselande doit subir le rythme effréné de Therese Johaug ; elle se situe à 20 secondes du groupe de la 2e place. Les écarts se creusent. Bjornsen s’accroche, de même que la Finlandaise Anne Kulloenen et la Russe Alija Iksanova.

A l’intermédiaire qui se situe dans le stade, Johaug a déjà avalé 18,3 secondes. 9e position pour la France.

 

Invincible Norvège ?

Comment la victoire pourrait-elle échapper à la Norvège ? Kristin Stoermer Steira, puis Marit Bjoergen doivent succéder à Johaug. La hiérarchie semble établie à la fin du relais classique. Derrière, Aurore Jean se révèle combative. Elle cède la place à Anouk Faivre-Picon avec 1,51 minute de retard.

A l’entame du 3e relais, la Norvège a donc capitalisé 38,5 secondes sur la Finlande et plus de 39 secondes pour les Etats-Unis 1. Russie I est à plus d’une minute.

 

Un podium disputé

En skating, Kerttu Niskanen et Elizabeth Stephen, dans le rôle des poursuivantes, s’efforcent de combler leur retard. Elles ne possèdent plus que 34 secondes, puis 32 secondes dans les premiers intermédiaires. Charlotte Kalla est en quatrième position à 57,4 secondes, devant l’Allemande Katrin Zeller. Le podium semble déjà établi, mais c’est sans compter avec la Suédoise.

Au dernier passage de relais, Marit Bjoergen a 35,1 secondes sur  Krista Lahteenmaki et 49 secondes sur Jessica Diggins. La Suédoise Britta Johansson Norgren profite du travail de se relayeuse, elle n’est plus qu’à 52,3 secondes et peut donc espérer monter sur la boîte. Coraline Hugue est loin, à 2,16 minutes.

 

La Suède, en vain

Mission impossible donc pour chiper la première place à Bjoergen and Co. Derrière, c’est plus serré. Avant le dernier tour, la Norvège a 53 secondes d’avance sur la Finlande et 54 secondes sur les Etats-Unis. La Suède est toujours à la quatrième place, mais ne parviendra pas à revenir, ni la Norvège II avec Falla (qui devancera la Suède). Dès lors, l’incertitude est toute concentrée dans le face à face Lahteenmaki/Diggins.

La première réussit à piéger la seconde. C’est donc seule que la Finlande passe la ligne d’arrivée, en deuxième position, à plus d’une minute. Les Etats-Unis complètent ce podium.

Devant leur public, les Norvégiennes ont pu savourer leur plaisir. Chapeau bas.

 

Le classement

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.