Rémi Borgeot : « Skier vite et tirer droit, qu’est ce que c’est dur ! »

Le jeune biathlète du club des Sports de Megève Rémi Borgeot, 24 ans, visera cet hiver le circuit IBU cup et rêve d’une place en coupe du monde. Pour ce faire, le sociétaire du team Haute-Savoie nordic s’entraîne entre les Alpes et le Vercors en trail, vélo, ski-roues, plage et pétanque. Il nous livre quelques-uns de ses bons plans…

 

Capture-d-ecran-2013-07-19-a-10.59.39.png

Rémi Borgeot est un fan inconditionnel de Georges Brassens (photo team HSN).

 

– L’été en trois mots pour vous, c’est ?

Tour De France !

 

– Période estivale rime souvent avec préparation physique. Où en êtes-vous sur ce point précis ?

Je suis dans un cycle de volume important à base de ski-roues, muscu, course à pieds, vélo, plage et pétanque !

 

– Ski-roues, musculation, trail, course à pied, vélo, VTT… Quelle activité préférez-vous et pourquoi ?

Ce que je préfère c’est le trail. Je trouve que ça dépayse un peu et ça me sors aussi des pistes de ski-roues et des routes. Et puis navigant entre la Haute-Savoie et le Vercors, il serait dommage de ne pas profiter des montagnes !

 

– Votre destination préférée pour l’entraînement estival ?

Ma destination préférée… j’hésite : l’île Maurice ou Prémanon ? Chose normale puisque ce sont deux destinations qui se ressemblent sur beaucoup de points ! Mais plus sérieusement, j’ai découvert Font Romeu et ses alentours et je dois avouer que c’est plutôt sympa !

 

Capture-d-ecran-2013-07-19-a-10.59.07-copie-1.png

« La Corse, c’est le top pour les vacances », selon Rémi.

 

– … et pour les vacances ?

Pour les vacances, la Corse c’est top !

 

– En matière de télé, vous êtes : L’amour est dans le pré, Secrets d’histoires ou Fort Boyard ?

Niveau télé, sans hésitation, aucun des trois ! A moins qu’un jour mon ancien collègue Mathieu Souchal participe à L’amour est dans le pré, et là, oui je regarderais !

 

– Etes-vous en mode solo à l’entraînement ou au sein d’un team ou d’un groupe de copains ?

Je suis plutôt en mode solo en dehors des stages avec le team mais plus par obligation que par choix. C’est pas toujours simple de se caler avec d’autres partenaires d’entraînements lorsqu’on n’a pas le même programme.

 

– A part vous entrainer, vous faites quoi l’été ?

Honnêtement, pas grand chose. L’entrainement me prend beaucoup de temps alors quand c’est journée récup j’en profite pour traîner un peu à la maison, rester tranquille, bouquiner, regarder la TV.

 

– Que n’oubliez-vous jamais dans la valise pour partir en stage ?

Rien en particulier, je n’oublie jamais les mêmes choses donc j’essaye de penser à tout sans liste précise.

 

– En parlant de stage, quel pire colocataire avez-vous eu à fréquenter ?

Je suis pas une balance ! Je ne citerais personne, mais Florent Claude se reconnaîtra ! Petite boutade bien évidemment !

 

– … et le meilleur ?

Le meilleur ?? Je dirais le moins pire plutôt ! Non, ils se valent tous, à partir du moment où l’on respecte un minimum le rythme de vie de l’autre y’en a pas de meilleur ou de pire coloc’.

 

– L’exercice le plus difficile imposé par un coach ?

Skier vite et tirer droit, qu’est ce que c’est dur !

 

Capture d’écran 2013-07-19 à 11.08.39 – Quel livre de chevet lisez-vous en ce moment ?

“La construction de soi ” d’Alexandre Jollien. Je pensais pas pouvoir dire ça un jour !

 

– Connaissez-vous un gros mot en Norvégien ? et votre préféré en Français ?

Non pas du tout ! Pourquoi en Norvégien ?? En français par contre un peu…j’aime bien : malandrin, sacripant et Nabilla

 

– Vous écoutez quoi sur votre MP3 en ce moment ?

Georges Brassens, what else ?

 

– Et sur YouTube, c’est quoi le clip qui tourne en boucle ?

A part pour regarder “le cinéma de Jamel ” et “kaamelott” je vais pas sur Youtube !

 

 

 

– En été, vous êtes plutôt moules-frites ou poulet-frites ?

A choisir plutôt poulet-frites

 

– Quels vos objectifs de l’automne… et ceux de cet hiver ?

Mon objectif principal et unique de cet automne sera les sélections fin octobre à Vassieux pour intégrer le groupe IBU cup ou Coupe du monde.
Pour cet hiver, ça ne change pas des autres saisons, monter en coupe du monde et s’y installer ou performer en IBU cup et aux championnats d’Europe. Les JO bien sûr sont un gros challenge même si les places disponibles sont très limitées !

 

– Quelle question n’avez-vous pas aimé ?

Aucune, c’était sympa.

 

– Et celle à laquelle vous auriez souhaité répondre ?

Shakira a accouché il y a quelques temps, content d’être papa ?

 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade