Rétro Sochi – combiné : souvenirs amers pour les bleus

BIATHLON – Avant l’ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang, petit coup d’oeil dans le rétroviseur sur les Jeux de Sochi. Les combinés français prenaient une nouvelle fois la quatrième place.

 

Le complexe des tremplins de saut Russki Gorki ne restera pas dans la mémoire des combinés tricolores. A Sochi, les coéquipiers de Jason Lamy Chappuis y ont fait une overdose de chocolat. Quatrièmes du relais, Maxime Laheurte, Sébastien Lacroix, François Braud et Jason Lamy Chappuis, pourtant sacrés champions du monde à Val di Fiemme l’année précédant les Jeux, n’ont jamais pesé sur la course remportée par la Norvège de Jorgen Graabak, déjà sacré sur grand tremplin, devant l’Allemagne du champion olympique sur petit tremplin Eric Frenzel, et l’Autriche…

Norvège et Allemagne avaient d’ailleurs dominé les compétitions en se partageant huit des neuf médailles en jeu en Russie !

Le héros norvégien des Jeux Olympiques, c’était Jørgen Graabak le combiné double médaillé d’or.

Eric Frenzel.

 

Ces Jeux furent une grande déception aussi pour le porte-drapeau de la délégation tricolore, Jason Lamy Chappuis. Hors de forme, le Jurassien, sacré à Vancouver quatre ans plus tôt, a manqué cette olympiade russe. Qu’on pensait bien être sa dernière…

Mais le Bois d’Amonier, après deux ans d’arrêt, a relevé un pari incroyable : retrouver la compétition et se qualifier pour ses quatrièmes Jeux olympiques en Corée du Sud. Avec un objectif et un seul : décrocher la médaille qui manque à son incroyable palmarès avec François Braud, Antoine Gérard et Maxime Laheurte (ou Laurent Muhlethaler, remplaçant). Toute l’équipe est concentrée sur ce rendez-vous depuis bien longtemps déjà.

 

A Pyeongchang, Norvégiens et Allemands apparaissent comme les épouvantails de la discipline. En relais, la Finlande sera un outsider sérieux, tout comme les Français montés sur le podium à Lillehammer en début d’hiver.

Le tableau des podiums (source Wikipédia) :

 

 

Le règne de Kamil Stoch

 

En saut à ski, le Polonais a régné sur la compétition, comme l’avait fait le quadruple médaillé d’or Simon Ammann à Salt Lake et Vancouver. Kamil Stoch, dernier vainqueur de la Tournée des Quatre tremplins en signant un grand chelem rarissime, avait brillé devant Peter Prevc et Anders Bardal (petit tremplin) et l’inusable Noriaki Kasai et Peter Prevc (grand tremplin). L’Allemagne de Severin Freund s’était emparé de l’or collectif.

Côté tricolore, Vincent Descombes-Sevoie avait été privé du déplacement en Russie, contrairement au jeune Ronan Lamy-Chappuis.

Ronan Lamy-Chappuis a beaucoup appris à Sochi

Chez les dames, un petit bout de femme avait ravi des millions de téléspectateurs français en remportant la médaille de bronze du premier concours olympique de saut féminin. Coline Mattel entrait dans le cœur des Français par la grande porte. Mais la sauteuse médaillé à Sochi ne sera pas en Corée du sud. L’Allemande Carina Voigt entrait elle aussi dans l’histoire en devenant championne olympique.

Le tableau des podiums (Source : Wikipédia)

HOMMES

DAMES

 

Photo archives : Agence Zoom

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.