Revue de presse : Fourcade, héros catalan

presseLe héros, c’est Martin Fourcade. « Vainqueur du 20 km d’ouverture mercredi, Fourcade a dominé la poursuite en réalisant un sans-faute sur le pas de tir (20/20) pour s’imposer en 32′ 56″ et signer sa huitième victoire en Coupe du monde » résume La Dépêche. Le journal régional s’enthousiasme, n’hésitant pas donner une filiation sportive au Catalan : « À seulement 23 ans, le biathlète révélé par sa magnifique médaille d’argent olympique à Vancouver, sur la mass-start, se pose plus que jamais comme le successeur de l’immense Raphaël Poirée, octuple champion du monde, vainqueur à quatre reprises du gros globe de cristal et de 44 épreuves de coupe du monde. » « Victoire carabinée » pour Libération. L’Equipe titre : « Fourcade sans rival ». Ni étranger, ni Français : « Pour les autres Tricolores, l’étape suédoise s’est plutôt mal terminée. Simon Fourcade a par exemple terminé à plus de trois minutes de son frère cadet (2 pénalités). »

Un vétéran heureux”

Et l’âge n’est pour rien dans cette histoire. Le Républicain Lorrain a sa tête d’affiche. Il s’agit d’un « vieillard » : « Un vétéran fatigué, mais un vétéran heu-reux ! A 33 ans, le Suédois Carl Johan Bergman a créé la surprise en remportant le premier sprint de biathlon de la saison hier à Ostersund (Suède), au nez et à la barbe des ténors norvégiens Tarje Boe et Emil Hegle Svendsen. Bergman a parcouru les 10 km en 24’22’’5, sans commettre la moindre faute lors des deux séances de tir. Le Français Martin Fourcade, quatrième de l’épreuve, reste quant à lui leader de la coupe du monde. »

500 mètres sur une piste à Montreux”

La seconde tête d’affiche du week-end est Jurassienne : Jason Lamy Chappuis. La presse, sceptique ces dernières semaines , elle qui a fait monter la pression à force d’articles élogieux, est rassurée. « Après avoir manqué de peu la veille son premier podium de la saison en coupe du monde, Jason Lamy-Chappuis y est parvenu dimanche à l’occasion de la toute première “penalty race”. A Lillehammer, le champion olympique et champion du monde a fini entre deux Allemands, Eric Frenzel et Björn Kircheisen », raconte L’Equipe. Ouest France précise : « Le Français, cinquième après le saut, a grignoté son retard en fond (…)  tandis que Sébastien Lacroix a encore terminé à une belle place d’honneur, au septième rang. »

« Avec ce podium dominical, Jason Lamy-Chappuis remonte à la 4e place au classement général de la coupe du monde », calcule France 3. L’intéressé est lucide dans Le Parisien, mais également optimiste : « Mon début de saison n’a pas été bon mais j’ai effectué mes meilleurs sauts aujourd’hui et montré que j’étais en forme sur les skis. Espérons que cela va continuer ainsi ».

Le dernier homme à l’affiche s’appelle Luca Ruch. Il a skié 500 mètres… à Montreux sur la piste aménagée pour le marché de Noël. « Je n’ai fait du ski qu’une seule fois quand j’étais petit, je ne pratique aucun sport d’hiver. J’espère que je ne vais pas me casser la figure ! », a redouté Mister Suisse 2011 dans 24 Heures. Il a réussi… et est arrivé en tête.

Noël avant l’heure”

La dame du week-end n’est pas Miss France, ni Miss Geneviève de Fontenay. Son nom sonne comme une marque de jouets. Normal, elle nous a offert un cadeau que rapporte Le Figaro : « Coline Mattel a pris la deuxième place du premier concours dames de l’histoire de la Coupe du monde de saut à skis samedi à Lillehammer. Retombée à 92 m puis à 87 m (247,7 points), la jeune Française de 16 ans n’a été devancée que par l’Américaine Sarah Hendrickson (100,5 m et 95,5 m, 277 pts), âgée elle de 17 ans ! » Au Contamines-Montjoie, en Haute-Savoie, c’était Noël avant l’heure, si l’on ajoute à la performance de Coline Mattel celle de Marie-Marchand Arvier, qui a terminé deuxième de la descente de la coupe du monde de ski, à Lake Louise, au Canada.