Revue de presse : Fourcade, Lamy Chappuis et Ivanou à la Transjurassienne

presseSur www.nordicmagazine.info, il a beaucoup été question de La Transjurassienne, sans victoire française au compteur chez les hommes. Dans l’épreuve reine, c’est en effet un Bielo-russe, Aliaksei Ivanou, déja vainqueur en 2009, qui s’est imposé en 3h 25mn 13s, au sprint devant l’Italien Sergio Bonaldi et le Tchèque Martin Koukal. 

Fourcade number one”

Pour assister à un exploit bleu-blanc-rouge, il fallait donc regarder ailleurs, plus exactement du côté de la Finlande. « Fourcade fait coup double », titre 20 Minutes. Explication du quotidien gratuit : « Ce week-end, le benjamin des frères Fourcade a en effet signé sur le circuit finlandais une performance de haut vol. Vainqueur du sprint samedi – son 3e succès en coupe du monde cette saison -, il a pris hier la 2e place de la poursuite, seulement devancé par le vétéran norvégien Ole Einar Bjoerndalen, 38 ans, légende vivante de la discipline. Cerise sur le gâteau, le Villardien d’adoption a repris samedi la tête du général à Emil Hegle Svendsen, avant d’accroître son avance sur son rival le lendemain. »

L’Equipe complète : «  C’est une nouvelle performance que le Français signe à Kontiolahti, là où il avait obtenu son premier podium et sa première victoire en Coupe du monde il y a deux ans. «Il y a là quelque chose d’un peu magique» se confiait-il à L’Equipe avant la course. »

Watabe, nouveau rival de Lamy Chappuis”

Le nouveau tremplin d’Almaty n’a pas souri à un autre leader tricolore de coupe du monde. « Jason Lamy-Chappuis repart de son week-end kazakh sans podium. 4e la veille, “Flying Jason” a connu à peu de choses près le même type de course dimanche. 6e à l’issue du saut, le skieur de Bois d’Amont a grignoté une place à skis (5e), sans pouvoir revenir sur la tête », rapporte Le Figaro. L’Equipe tire la sonnette d’alarme. La saison n’est pas gagnée, pour le Jurassien qui « voit ses principaux rivaux se rapprocher au classement de la Coupe du monde. Alors qu’il reste huit épreuves à disputer, le Français conserve toutefois une avance confortable : 170 points sur le Japonais Akito Watabe, deuxième dimanche après sa troisième place samedi, et 239 sur le Norvégien Mikko Kokslien, grand vainqueur de l’étape kazakhe et nouveau troisième au général après sa double victoire, celle de dimanche acquise dans un épais brouillard mais une température clémente au vu des standards européens du moment (0°C). » 

Froid en Europe de l’Est, froid en Finlande et froid dans le Jura. La Transjurassienne aura marqué les esprits et les corps. « Le grand show dans le grand froid », résume L’Alsace. L’AFP a surveillé le thermomètre : « Les quelques 2.300 participants se sont élancés dimanche matin de Lamoura (situé à 1.100 mètres d’altitude dans le Jura) par -17 degrés C°, pour -22 degrés C° ressentis. Ils sont arrivés à Mouthe (dans le Doubs à 950 m), surnommée la “petite Sibérie française”, le visage souvent recouvert de bandes de sparadrap pour se protéger du vent mordant baptisé “bise noire”. »
« Ivanou remet ça », indique L’Equipe qui revient sur l’exploit sportif. « Dans des conditions dantesques, le Biélorusse a une nouvelle inscrit son nom au palmarès. Trois ans après son premier succès en 2009. Mais au sprint cette fois », écrit Le Progrès qui fait un distingo entre les deux victoires. 


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade