Revue de presse : Jason, forcément Jason

presse« Lamy Chappuis au pouvoir ». Sous ce titre, Le Figaro évoque la première victoire de la saison du Jurassien. C’était ce dimanche à Ramsau au terme du 10 km ski de fond (22’07”4). Pour 20 Minutes, le Bois d’Amonier «  a dû ruser dans le final de la course » pour « s’emparer du même coup du maillot jaune de leader à Timo Edelmann ».

Jason sort du brouillard”

Du coup, insiste les DNA, « Jason Lamy-Chappuis a clôturé hier un difficile début de saison ». Le Républicain Lorrain choisit une autre image : pour lui, le combiné « sort du brouillard ». Or, du brouillard, il y en avait beaucoup dans la station autrichienne. « Enfin devant », titre plus sobrement le Journal de Saône-et-Loire.

« Ce premier succès est très important pour moi », confirme Flying Jason. « D’ailleurs, je ne sais pas si je suis vraiment meilleur en saut en ce moment », indique-t-il chez nos confrères lorrains.

Au Figaro, il déclare : « «Depuis le début de saison mes courses de fond sont bonnes. J’avais de bonnes sensations dans les jambes en ski de fond mais pas en saut. De week-end en week-end je prends confiance. Beaucoup de sauteurs en ont encore sous les skis. De mon côté, je monte en puissance. Je suis encore perfectible mais je suis déjà performant ».

Pendant ce temps, Maxime Laheurte s’est classé 24e, Sébastien Lacroix 30e, François Braud 34e et Wilfried Cailleau 45e.

Cologna largué”

Première place pour Jason Lamy Chappuis, deuxième place pour Maurice Manificat qui a réalisé une superbe performance, ce samedi, sur 30 kilomètres à Davos (Suisse). « Northug, qui consolide ainsi son avance en tête du classement général, l’a emporté avec 51,4 secondes d’avance sur Magnificat », indique la dépêche AFP qui a été reprise par la presse française.

Et Dario Cologna ? Réponse dans la Tribune de Genève : « J’ai essayé de donner des gaz, mais sans y parvenir », déclare-t-il. Nos confrères helvètes évoquent un problème de matériel, en citant le champion : « quand on voit que les Norvégiens peuvent s’appuyer sur une trentaine de techniciens, et nous seulement cinq ou six… Le fait que tous les Suisses soyons à ce point largués montre que quelque chose ne jouait pas à ce niveau-là. J’étais peut-être aussi encore un peu affaibli après mon refroidissement. En tout cas, c’était une mauvaise journée ».

La TSR acquiesce : « Cologna largué ! », titre-t-elle.

Benjamin Weger entre dans l’histoire”

Heureusement, un biathlète permettait aux passionnés de nordique de redresser la tête. La TSR s’enthousiasme : « Benjamin Weger est entré dans l’histoire du biathlon suisse. Il est le premier Suisse à monter une deuxième fois sur le podium en Coupe du monde. » Le Matin se rappelle : « Agé de 22 ans, Benjamin Weger avait réussi son premier exploit en décembre 2010. Il s’était alors classé deuxième lors des 20 km de Pokljuka, en Slovénie. Matthias Simmen (en 2006/2007 à Hochfilzen) et Thomas Frei (il y a deux ans à Pokljuka) sont les deux autres biathlètes à croix blanche à avoir signé un podium dans le cadre de la Coupe du monde. Ils avaient alors tous deux terminé au 3e rang. »

Biathlon encore, côté France, avec le relais à Hochfilzen : «  La France a pris la deuxième place à 13”6 après avoir fait toute la course aux deux premières positions », sourit L’Equipe. Et le journal sportif de noter : « Marie-Laure Brunet, Anaïs Bescond, Sophie Boilley et Marie Dorin Habert ont livré une performance homogène d’un très bon niveau, avec beaucoup d’engagement et de détermination, même si la première citée a accompli sans doute le relais le plus impressionnant. »


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade