Richard Jouve: «Un accrochage me coûte le podium»

SKI DE FOND –  Cinquième, le skieur de Montgenèvre a réussi le meilleur résultat français dans le sprint de Davos.

 

Richard Jouve a réalisé une très bonne performance dans le sprint de Davos. Mais en finale, il n’a rien pu faire contre le phénomène Klaebo et il a dû se contenter de la cinquième place.

  • Richard Jouve, on vous sent partagé entre deux sentiments au terme de cette finale…

C’est vrai, après un début de saison compliqué dans le nord, j’étais vraiment très content de me qualifier pour la finale. A plus forte raison que dans la qualification, à cause d’un bâton cassé, je n’ai obtenu que le 26e rang. Mais il est clair que j’espérais mieux que cette cinquième place. Si on dispute la finale, c’est dans le but d’arriver sur le podium. Or, je n’y suis pas parvenu.

  • Dans les premiers cent mètres, vous avez eu un accrochage avec Pellegrino. Que s’est-il passé?

Dès le départ, j’ai fait l’effort pour me placer dans le sillage immédiat de Klæbo. Pellegrino a tenté la même manœuvre et on s’est accroché. Puis j’ai été touché par un Russe. Alors, au lieu d’être dans les skis du Norvégien, je me suis retrouvé en sixième position. J’ai tenté de me replacer par la suite, mais cet accrochage du départ m’a coûte le podium.

 

Richard Jouve (FRA).

Alexander Bolshunov (RUS), Richard Jouve (FRA.

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR), Federico Pellegrino (ITA).

 

  • Vous dites avoir eu un début de saison compliqué. Pour quelle raison?

Les deux premiers sprints de la saison étaient en classique et ce style n’est pas trop mon truc. De plus dans le nord, les athlètes scandinaves sont vraiment très forts. A Kuusamo, j’ai raté la qualification alors qu’à Lillehammer, je l’ai obtenue de justesse. Ce résultat de Davos me remet donc bien en confiance.

  • Ce résultat vous assure-t-il une sélection pour les Jeux olympiques?

Non, car comme le sprint olympique se déroulera en classique, ce sont les résultats dans ce style qui sont pris en compte. Et chez nous, la concurrence est forte dans l’équipe. Comme je l’ai dit, ce résultat me donne de la confiance, mais pas encore de ticket olympique.

  • Quelle est la suite de votre programme?

Ce dimanche, je serai à Prémanon pour y disputer la course 15 km OPA.

 

Photo: NordicFocus


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.