Rollerski | Alliansloppet : Sömskar et Karlsson gagnent au sprint

Sömskar, Soemskar, Falk
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

ROLLERSKI – Les Suédois Anton Karlsson et Linn Sömskar sont les grands vainqueurs de la 12e édition de l’Alliansloppet, considérée comme la plus grande course de rollerski au monde. Des succès acquis à la force des jambes, au sprint.

 

Un tarmac trempé par une fine pluie, un circuit magnifique arboré de grandes étendues naturelles comme la Suède aime à en donner, un public présent en nombre sur la ligne d’arrivée. Tout était réuni en ce samedi après-midi pour que l’Alliansloppet 2019 soit une réussite. Visiblement, si l’on se place du côté des organisateurs suédois, c’en est une grande puisque ce sont deux locaux qui l’emportent au bout des 48 kilomètres, disputés en style classique, de cette course sise à Trollhätan.

 

Une course d’attente chez les féminines, Sömskar la plus forte dans l’emballage final

Longtemps, la course féminine a été… non pas ennuyeuse mais tactique. Le petit tempo assuré en tête de groupe allait visiblement bien a tout le monde. Ce n’est que dans le dernier tour que les plus fortes ont fait la différence. Astrid Oeyre Slind, vainqueur des deux premières étapes du Guide World Classic Tour lors du Blink Festival, et Linn Sömskar, reine des Mondiaux de rollerski la semaine dernière, se sont envolées, bientôt rejointes par Hanna Falk, double vainqueur de l’épreuve.

Finalement, aucune des trois filles ne parvint à faire la différence dans les dernières bornes de la compétition. Tout allait se jouer lors de l’emballage final, un sprint à trois pour le titre. Une place au paradis et deux accessits. Ce ménage à trois s’est résumé à un duel entre Suédoises puisque, en spécialistes du sprint, Falk et Sömskar se sont tirées la bourre dans les ultimes hectomètres. La seconde conserve une petite marge et conserve sa couronne de lauréate de l’Alliansloppet. Falk et Slind, qui garde la tête du Guide World Classic Tour avant la Toppidrettsveka, montent sur le podium.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Second victory for Linn Sömskar after 2018! What a day in Trollhättan on Alliansloppet! Hanna Falk 2nd, Astrid Øyre Slind 3rd. #alliansloppet #alliansloppetactionweek

Une publication partagée par Alliansloppet Action Week (@alliansloppetactionweek) le

 

Les grands noms de la Visma Ski Classics – cette épreuve fait partie du circuit Challenger – comme Lina Korsgren ou Britta Johansson Norgren ne se sont pas mêlées à la grande bataille pour la victoire finale.

 

Jespersen s’écroule, Karlsson règle le groupe de tête

Chez les hommes, la course fut plus débridée puisque, très vite, le Suédois Oskar Kardin s’est échappé avec le jeune norvégien Amund Riege. Il a pris jusqu’à une trentaine de secondes de marge sur le groupe des favoris à la fin du premier tour de circuit. Il est cependant très vite revenu à la raison et, à l’aune de l’ultime boucle, il n’est plus leader de la course.

Havard Taugboel, Andrew Musgrave, Chris Andre Jespersen ou Tore Bjoerseth Berdal prennent les choses en main en tête de paquet. Emil Persson puis, surtout, Jespersen placent ensuite chacun une attaque. La bonne est la seconde si bien qu’à moins de 6 kilomètres de l’arrivée, Chris Andre Jespersen, du Team Koteng, compte 21 secondes d’avance.

Mais cela n’a finalement pas tenu pour le Norvégien. La victoire, comme chez les dames, allait se jouer au sprint, avec les dernières forces disponibles. À ce petit jeu c’est le Suédois Anton Karlsson qui a été le plus fort, battant tout le monde, largement. Le tout en slalomant entre les plots placés sur la route. Une vraie belle petite prouesse d’équilibriste.

Le Norvégien Kasper Stadaas et son compatriote Emil Perssonn vu à l’avant pendant la course, complètent la boîte tandis que Musgrave, leader du Guide World Classic Tour, est 16e.

 


Une course difficile pour Jobstation

L’équipe française Jobstation, qui a perdu le soutien de son principal sponsor hier et qui recherche de nouvelles sources de financement en urgence, n’a pas réussi à briller sur la course. Bastien Poirrier termine 36e, Morten Eide Pedersen 46e, Thomas Chambellant 69e et Adrien Mougel 122e. Paul Combey, du Rollerski Racing Team, prend la 66e place.


 

Les résultats féminins complets

Télécharger (PDF, 52KB)

 

Photo : Instagram Alliansloppet Action Week

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.