Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Rollerski, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

Rollerski | Baptiste Noël : « La course virtuelle a des avantages »

ROLLERSKI – La première étape du Virtual World Classic a été une réussite. Depuis la Suède, le Vosgien Baptiste Noël, responsable du projet, dresse un premier bilan.

 

Rollerski : une première historique

Le week-end dernier, la première course virtuelle de rollerski s’est déroulée à travers la planète. Plus de 250 concurrents ont parcouru (en vrai) les distances imposées du Virtual Blink Classics, chacun chez eux. Avant de transmettre leurs données pour établir un classement.

Entretien avec le Français Baptiste Noël, responsable du projet Virtual World Classic Tour.

 

L'article continue sous la publicité
pub
  • 250 participants représentant 20 nations : peut-on dire que la première épreuve du Virtual World Classic Tour a été un succès ?

Oui, c’est clair ! Nous sommes très content du nombre d’inscrits, mais aussi de la variété des pays représenté. Le but était de rassembler la communauté longue distance et rollerski, c’est bien parti.

 

  • Comment les athlètes ont-ils couru le Virtual Blink Classics ? En équipe ou en solitaire ?

Certains l’ont fait en solitaire, d’autres en ont profité pour faire une sortie entre amis. Tout dépendait aussi des restrictions de chaque pays. Certains teams comme Team Ramudden et Engcon se sont rassemblés avec leurs athlètes et supporters pour faire une grosse séance test tous ensemble.

 

  • La collecte des informations via Garmin, Strava ou encore Polar s’est-elle bien passée ?

Oui, très bien. Le système est très simple et fonctionne avec n’importe quel système, que ce soit une montre GPS ou une application mobile. Tout cela semble un peu compliqué au début, mais c’est en fait très facile.

 

  • Comment garantissez-vous l’équité entre tous les concurrents sachant qu’il y a une multitude de parcours et des équipements différents ? 

On ne peut vraiment garantir l’équité entre les participants. Il y a beaucoup trop de facteurs qui rentrent en jeu dans la pratique du rollerski : la marque de rollerski, le type de roues, l’entretien mais aussi la qualité et le dénivelé des routes utilisées. Donc nous avons laisser libre le choix de la technique et des rollerskis aux participants.

 

  • Si l’on n’a pas couru le Virtual Blink Classics, peut-on participer aux deux autres courses ? 

Oui, bien sûr. Les inscriptions sont ouvertes pour les prochaines étapes. La prochaine est la Virtual Alliansloppet avec 48, 32 et 16 km.

 

L'article continue sous la publicité
pub

 

À lire aussi :

 

 

  • Évoquons l’autre volet du Virtual World Classic Tour : le soutien du grand public au team. Après ce premier week-end, quel est le bilan ?

Le bilan est bon, certains teams ont réussi à rassembler beaucoup de personnes autour d’eux pour les soutenir. Nous ferons le bilans à la fin juillet lors de la dernière étape.

 

Rollerski, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

Photo : World Classic Tour

 

  • Peut-on d’ores et déjà imaginer une seconde édition l’année prochaine, en parallèle d’un circuit réel ?

On y pense déjà. C’est vrai que le concept de course virtuelle a pas mal d’avantages. Il permet à tout le monde de participer sans avoir à voyager. Et ce n’est pas facile pour tout le monde de venir en Norvège et en Suède en été pour courir des courses de rollerskis. Donc il y aura sans doute une version améliorée de cette première.

 

  • Un dernier mot : vous avez vous-même participé, terminant 52e sur le 60 km. Un effort qui n’avait rien de virtuel ?

Oui, je ne pouvais pas rester à voir tous ces skieurs s’activer sans y prendre part. C’était vraiment top et aussi ma première course virtuelle. C’est vrai que cela rajoute une petite dimension de compétition dans une longue séance. Un peu comme un très très long segment sur Strava ! [Rires]

 

L'article continue sous la publicité
pub

Photos : Facebook Baptiste Noël/World Classic Tour.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Rollerski

La Trollhättan Action Week, plus grand événement de ski-roues du royaume, et l'Association suédoise de ski s'associent pour développer la compétition.

Rollerski

La Fédération internationale de ski vient de dévoiler le programme de la coupe du monde 2021 de rollerski. Elle passera par la Slovaquie, l'Estonie,...

Rollerski

Deux nouvelles courses de ski-roues scandinaves font leur entrée dans le calendrier de la Visma Ski Classics Challengers : elles lanceront l'été au mois...

Rollerski

Du Blinkfestivalen en Norvège au Martin Fourcade Nordic Festival, quels seront les événements de l'été ? Voici une première liste des temps forts.

Ski nordique

Alors que les biathlètes seniors sont au repos après la fin des championnats du monde de Pokljuka, les nordiques débutent leur grand-messe planétaire à...

Ski de fond

SKI DE FOND - À 34 ans, Maurice Manificat va disputer ses septièmes championnats du monde, en quête d'une quatrième médaille, mais surtout de...

Ski de fond

Des températures élevées, une piste difficile : les épreuves de distance nécessiteront de la part des skieurs de l'engagement et de l'attention.

Biathlon

BIATHLON - Les 57es championnats du monde de biathlon se sont terminés ce dimanche à Pokljuka (Slovénie). Nordic Magazine dresse ses tops et ses...