Rollerski : Faivre-Picon en outsider sur la montée de l’Iseran

Anouk_FP.jpg

C’est un géant de la montagne qui attend les fondeurs de l’équipe de France ce dimanche dans le cadre de la coupe du monde de rollerski organisée à Bessans. Le col de l’Iseran et ses 2770 m d’altitude (qui en fait l’une des plus hautes routes d’Europe) sera en effet le théâtre d’une épreuve spectaculaire : après la course en ligne du samedi où les quelques fondeurs alignés au départ devront surtout se méfier des chutes, ils pourront, le lendemain, faire valoir leurs qualités de grimpeurs face aux spécialistes mondiaux du skiroue.

A ce petit jeu, si la montée, qui se disputera sur le modèle d’une double poursuite (classique puis skate), reste très ouverte chez les hommes (Gaillard et Manificat représenteront les meilleures chances tricolores, sans oublier Perrier en grande forme), il y aura du spectacle chez les dames. La Pontissalienne Anouk Faivre-Picon aura à coeur de bien faire : “J’ai déjà fait cette montée entièrement depuis Bonneval-sur-Arc en mode entraînement : elle est très difficile avec près de 13 km et environ 850-900 m de dénivelée, explique-t-elle à Nordic magazine. Nous avons appris ce lundi, lors d’une reconnaissance du parcours, que les femmes et les juniors partiraient du premier palier ce qui nous a plutôt rassurés !” Il restera tout de même 10 km de course avec une arrivée en altitude qui pourrait jouer des tours à certains compétiteurs… sans oublier la chaleur prévue dimanche.

Plus raide que la montée du Larmont (dont elle est la tenante du titre), la montée de l’Iseran devrait davantage sourire aux fondeuses qu’aux spécialistes pures du ski-roue : “on sait que des spécialistes Norvégiennes et des Italiennes seront là… Après, l’objectif sera de faire le mieux possible et pourquoi pas monter sur le podium.” Faivre-Picon devra surtout se méfier de ses collègues de l’équipe de France avec qui elle est en stage de préparation à Bessans cette semaine. Emilie Vina et Laure Barthélémy semblent les plus à même de lui barrer la route.

Chez les hommes, à noter la participation d’un autre Pontissalien, Alexis Jeannerod, membre de l’équipe des -23 ans placée cette année sous la houlette d’un immense champion : Vincent Vittoz.

ALORS A VOS PRONOSTICS pour cette première grosse compétition estivale !!!!!