Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

rollerski, ski-roues, PPSN, 100 km
Photo : Malo Tempesta/PPSN

Rollerski

Rollerski : ils ont parcouru 100 kilomètres en une journée dans le Champsaur

ROLLERSKI – À la fin du mois d’août, l’équipe de « Prenez plaisir à skier nordic » s’est lancée le challenge de parcourir 100 kilomètres à ski-roues en une seule journée. Retour sur une expérience enrichissante.

 

Rollerski : le PPSN se lance un nouveau défi

C’est dès 6h15 du matin, depuis Ancelle (Hautes-Alpes), que Victor Dieuzy et Robin Mahillon, accompagnés par Louis Gonnons, Nathan Marseille et Olivier Monteiro, se sont lancés dans leur « défi 100k » consistant à parcourir 100 kilomètres à ski-roues en une seule journée. « Depuis la période de confinement liée au Covid-19, notre équipe a longuement réfléchi à comment relancer notre activité et remotiver les troupes. C’est ce cadre que ce challenge est né », révèle Robin Mahillon, organisateur de l’événement avec son frère Tom, à Nordic Magazine.

Après avoir réalisé une première boucle de 55 km en skating à travers le Champseur et allant jusqu’au village d’Orcière, ils se sont ravitaillés à Ancelle puis sont passés aux ski-roues classique. « Louis et Nathan ont quant à eux troqué leur ski à roulette pour des vélos afin de continuer d’accompagner à nous accompagner », précise Robin Mahillon. La suite du programme ? La descente du col de Manse, la remontée sur Ancelle en passant par Chabottes et la station de St-Léger. À ce moment-là, ils en étaient à 88 km.

Après un moment d’hésitation sur leur capacité à finir ces 100 km ils sont repartis pour enfin boucler les 100 km de ski-roues à travers la vallée du Champsaur. « Toute l’équipe PPSN voudrait remercier les personnes présentes lors de cette journée incroyable, toute cette équipe qui a travaillé main dans la main afin de pouvoir filmer, photographier, ravitailler, accompagner, conduire et motiver nos deux finishers. Encore une belle aventure réalisée par l’équipe PPSN autour du partage et de la convivialité liés à notre sport : le ski de fond », livre l’équipe de « Prenez plaisir à skier nordic », ravie, qui a profité de cette occasion pour mettre en marche un site Internet, disponible ICI.

L'article continue sous la publicité
pub

 

> Cliquez ICI pour accéder à la vidéo retraçant cette journée mémorable

 

Photo : Malo Tempesta/PPSN.

L'article continue sous la publicité
pub
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Le dernier marathon de l'hiver de la Russialoppet est au cœur d'une polémique après que l'un de ses concurrents soit mort et un autre...

Ski de fond

A 29 ans, Didrik Toenseth n'est pas certain qu'il a encore sa place en équipe nationale norvégienne. Il pourrait être remplacé par Harald Oestberg...

Ski de fond

L'été dernier, la fondeuse norvégienne Therese Johaug impressionnait son monde en signant un chrono sur 10 000 mètres la qualifiant pour les championnats d'Europe....

Rollerski

Du Blinkfestivalen en Norvège au Martin Fourcade Nordic Festival, quels seront les événements de l'été ? Voici une première liste des temps forts.

Ski nordique

Le programme des prochains Jeux olympiques a Pékin vient d'être publié. Voici le calendrier des sports nordiques.

Biathlon

Les biathlètes en stage dans le Kamtchatka ont pris le départ du dernier marathon de ski de fond de l'hiver en Russie.

Ski nordique

A peine « retraité », le Suédois Anton Karlsson a été recruté par l'organisation de la Visma Ski Classics.

Ski de fond

Calendrier de la Visma Ski Classics modifié, mesures sanitaires, froid polaire... Le Bornandin Théo Deswazière raconte son hiver.