Rollerski : première réaction de Nicolas Perrier

Nicolas Perrier et Guilaume Berthault ont terminé quatrième en Italie. Premier commentaire du vainqueur de la Skirollac :

Echouer au pied du podium, c’est une mauvaise nouvelle ou logique vu le niveau de l’épreuve du jour ?

Les deux à la fois: c’est vrai on y allait pour le podium, même si nous savions que nous étions pas encore à notre forme optimum. Mais on y croyait. D’ailleurs ce n’est pas passé loin, car nous sommes 4 équipes légérement détachés et nous arrivons donc au sprint pour la victoire… Nous manquons encore de puissance pour les arrivées en sprint au plat comme ici ! Mais c’est tout de même un satisfaction pour nous car nous sommes dans le coup et nous savons que nous avons la possibilité de jouer la gagne. Point positif aussi, dans la bosse de 500 m que nous avons fait sept fois, nous étions au dessus des autres équipes avec l’équipe 1 italienne. Pour le relais des mondiaux en Norvège, le circuit présentera une bosse d’un kilomètre qui nous avantagera certainement.

 

 

Quels points devez-vous travailler avant l’Allemagne ?

Personnellement, ce sera la puissance du haut du corps (poussée et musculation). C’est mongros point faible.

 

Nicolas Perrier en pleine course