Ronan Lamy Chappuis : « Aux Tuffes, il faudra battre Descombes-Sevoie »

Vainqueur à Gérardmer puis à Chaux-Neuve samedi soir, Ronan Lamy Chappuis peut viser la passe de trois ce dimanche soir sur le tremplin des Tuffes. Au cœur de la fraîche soirée de Chaux-Neuve, il répond aux questions de Nordic Magazine.

 

Ronan, deux concours successifs pour autant de victoires. Bien vu la régularité !
Oui, je suis bien content mais je sais que je peux encore mieux faire. Le second saut comme le premier d’ailleurs est loin d’être parfait. Je pense que je peux encore gagner deux voire trois mètres. Après, il ne faut pas s’emballer après ces deux victoires ; ça reste seulement de bonnes compétitions d’été.

Justement, que manque-t-il pour gagner ces deux ou trois mètres ?
Ce sont des petits réglages comme garder les skis à plat au dessus de la bosse, travailler l’explosivité : je dois peaufiner ces petites choses à l’entraînement pour les retranscrire au mieux lors des compétitions.

La victoire, ce soir à Chaux-Neuve,  du sauteur spécial que vous êtes remet de l’ordre vis à vis des combinés…
Ha oui, ils m’ont pas mal chambré cette semaine alors c’est un juste retour des choses (rires).

Plus sérieusement, vous visez maintenant la passe de trois avec le concours des Tuffes de ce dimanche soir ?
Oui, ce serait pas mal. Mais pour gagner là-bas, il faudra d’abord battre Vincent Descombes-Sevoie (membre de l’équipe de France de saut et actuel meilleur sauteur français). Ce ne sera pas une mince affaire !


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade