Ruhpolding : les Norvégiennes s’imposent, la France 6e

Ce soir à Ruhpolding en Allemagne, la Norvège de Tora Berger et Solemdal ont remporté le relais 4 x 6 km dames devant la Russie et l’équipe de République tchèque. La France, sans Marie Dorin-Habert finit 6e à seulement 15 secondes du podium. L’Allemagne à domicile se contente de la 4e place devant la surprenante Italie, encore 3e à la sortie du dernier tir. 

Capture-d-ecran-2013-01-09-a-19.40.33.png
Marine B
olliet remplaçait Marie Dorin dans le relais français (© Agence Zoom).

On prend les mêmes et on recommence. Déjà victorieuses à Oberhof, les Norvégiennes n’ont pas laissé planer l’ombre d’un doute en remportant ce relais de Ruhpolding, seconde étape allemande de la coupe du monde. La bande de Tora Berger et Solemdal a écrasé la concurrence en signant des temps de ski canons et des tirs quasi parfaits.

Dès le début de la course, les “Norge” se présentaient en tête au premier passage de relais, accompagnées par les Tchèques, Italiennes, Allemandes, Ukrainiennes et Bélarusses. Les Françaises de Marie-Laure Brunet pointaient en 7e place après que cette dernière ait skié pendant 400 mètres sans bâton (suite à une casse).

Sophie Boilley ramenait la France à 19 secondes de l’Allemagne mais Marine Bolliet subissait la puissance de Solemdal qui s’envolait vers un nouveau succès avant de passer le relais à la numéro un mondiale Tora Berger d’une facilité déconcertante aussi bien sur la piste que derrière la carabine.

5e à une minute des intouchables Norvégienne, Anaïs Bescond mettait deux balles à côté lors du tir debout. Deux de trop pour espérer jouer encore la 3e place. A ce moment là, les deux premières places sont réservées à la Norvège et la Russie d’Olga Zaitseva, également impressionnante.

L’Italie semble promise à un superbe podium mais Runggaldier ne peut résister aux assauts de la Tchèque Zvaricova et l’Allemande Henkel (3e et 4e). La France prend finalement la 6e place à une poignée de secondes du podium.

« Le prochain relais sera celui des mondiaux, et il sera pour nous », annonce d’ores et déjà Marie-Laure Brunet.