Ruhpolding – Un récital signé Kaisa Makaraïnen

BIATHLON – La Finlandaise a offert un récital aux supporters de Ruhpolding. Marie Dorin-Habert au pied du podium d’une course de très haut niveau.

 

Rarement un sprint en coupe du monde a offert une bagarre aussi dense. Les stars du circuit ont assuré une prestation énorme devant le public ravi de Ruhpolding. La meilleure d’entres elles aujourd’hui est Finlandaise. Pour la 20e fois en carrière, Kaisa Makaraïnen a franchi la ligne en tête à l’issue d’une course récital : meilleur temps de ski, 10/10 au tir. La Scandinave était imprenable aujourd’hui. Les patronnes du circuit s’y sont cassé les dents notamment ses dauphines Gabriela Koukalova 2e (10/10 à 22 sec) et Laura Dahlmeier 3e (10/10 à 30 sec).

Marie Dorin-Habert au pied du podium royal

Dans les temps de Makaraïnen avant le deuxième tir, Marie Dorin-Habert a malheureusement sorti une balle au debout. Mais la Française, une nouvelle fois rapide sur la piste (2e temps), limite bien la casse avec une belle 4e place à 48 sec de la gagne. Elle sera dans le coup dimanche pour la poursuite.

Justine Braisaz réalise elle aussi une course très correcte : malgré un 9/10, elle pointe à 1″31 mn de la Finlandaise, en 12e position. La Savoyarde sera placée pour la poursuite même si, devant elle, les références du circuit mondial ne manqueront pas.

Anaïs Bescond, qui a skié sous les flocons de neige en toute fin d’épreuve, signe un carton plein face aux cibles et… un top 10 réconfortant et encourageant en vue de la poursuite (9e à +1″25 mn).

Belle entrée pour Julia Simon

Pour sa première coupe du monde, Julia Simon a réussi une belle entrée en matière. Partie dans les premiers dossards sous la neige tombante de Ruhpolding, la Savoyarde de Saisies finalement qualifié pour la poursuite (44e) s’est même installée en tête du classement provisoire grâce à un joli 9/10 ! Célia Aymonier avait parfaitement lancé son sprint mais son tir debout difficile, avec trois fautes, a fait reculer la Jurassienne au classement du jour (41e). La biathlète des Fourgs se rassure toutefois avec un très bon temps de ski.

Anaïs Chevalier, auteur d’un 9/10, termine quatrième française du jour dans le top 20 malgré des sensations moyennes sur la piste allemande. La biathlète des Sept Laux signe toutefois une nouvelle course honorable avec une retard de près de 2 mn avant la poursuite dimanche.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.