Ruka Triple : le renard Marit Bjørgen met tout le monde d’accord et remporte le mini-Tour

Marit Bjørgen remporte le 10 km skate, troisième étape du Ruka Triple. Elle gagne dans la dernière ligne droite, avec Charlotte Kalla et Therese Johaug dans ses skis. La meilleure Française est Célia Aymonier, 26e.

 

Le contexte

Après deux des trois étapes du Ruka Triple, il est grand temps de faire le point sur le classement provisoire de ce mini-Tour :

  • Justyna Kowalczyk (Pologne) 16:14.0
  • Marit Bjørgen (Norvège) +25.7
  • Therese Johaug (Norvège) +44.9

Les écarts sont serrées. Les trois leaders savent qu’elles ont des chances de l’emporter après la poursuite de 10 km skate d’aujourd’hui. « Cela fait longtemps que cela n’a pas été aussi serré avant la dernière course à Kuusamo », note Marit Bjørgen. C’est vrai que Justyna Kowalczyk n’est pas très sereine : « Je suis très satisfaite de ces deux jours. Demain [c’est-à-dire ce dimanche], j’espère bien skier, mais on verra. Mon skating n’est pas si bon que cela. Je ne sais pas trop ce que cela va donner. Je pense que Marit sera meilleure que moi. D’habitude, en début de saison, je ne ressens pas d’aussi bonnes sensations. Je suis agréablement surprise. »Dès lors, Therese Johaug ne s’avoue pas vaincue (elle avait gagné le 10 km skate l’an dernier) ; elle a bien l’intention de s’inviter dans ce corps à corps : « Je suis très contente car je ne suis qu’à 45 secondes de Justyna et à 20 secondes de Marit ».

Au classement général de la coupe du monde, la Norvégienne est remplacée par l’Américaine Kikkan Randall sur la troisième marche du podium.

Sur le papier, c’est d’ailleurs la troisième place du Ruka Triple qui semble la plus disputée au moment du départ par handicap. Sur le papier seulement…

Dans le camp français, Célia Aymonier – qui est entrée dans les points lors du 5 km classique – a un coup à jouer. Elle occupe le 31e rang du classement provisoire. Elle peut mieux faire.

 

La course

Justyna Kowalczyk a donc pris le départ la première, suivie par sa rivale norvégienne. Au premier intermédiaire, la Polonaise a déjà perdu 10 secondes sur Marit Bjørgen. Derrière Therese Johaug et Charlotte Kalla font cause commune et font rapidement la jonction sur la seconde concurrente. A l’entrée dans le stade, les quatre meilleures fondeuses mondiales forment désormais un groupe compact. Tout est à refaire. Derrière, le second groupe est à 47,4 secondes.

Le second tour de 5 km s’annonce donc décisif. D’une certaine manière, les comptes sont remis à zéro pour le quatuor. C’est Charlotte Kalla qui, au départ, imprime le rythme. Derrière, il y a Therese Johaug, Marit Bjørgen en embuscade, et Justyna Kowalczyk.

L’explication ne va venir qu’au dernièr tour. Sur la première difficulté, c’est la Polonaise qui descend du train. Le podium est désormais en place. Reste à en connaître l’ordre. Dans la dernière ligne droite, Marit Bjørgen met tout le monde d’accord. Il manque un peu de puissance à Charlotte Kalla pour faire la différence, mais cette deuxième place est encourageante pour l’Américaine. Therese Johaug finit 3e, à 1,3 minute.

 

L’enseignement du jour

Le podium du Ruka Triple (Photo : FIS)

Le podium du Ruka Triple (Photo : FIS)

26e place (+2:11.9) pour Célia Aymonier : la fondeuse des Fourgs rapporte une seconde fois des points au camp français.

Les autres tricolores : Aurore Jean (35e, à 2:47.8), Coraline Hugue (39e, à 2:56.1), Aurélie Dabudyk (77e, à 4:59.6).

 

Le classement

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.