Sacha Devillaz : « Je joue et vis musique au quotidien »

Nordic Magazine vous propose de retrouver sa traditionnelle série estivale. Cette fois-ci, c’est sur le thème de la musique que nous avons interrogé les athlètes nordiques.

Le trailer (fondeur) Salomon et ambassadeur trail du team Chamonix Mont-Blanc Sacha Devillaz joue et écoute de la musique au quotidien. « C’est tout simplement ma deuxième passion après le sport », dit-il. 

Quel rapport entretenez-vous avec la musique dans votre quotidien ?

Mon quotidien c’est justement d’écouter et de jouer de la musique (batterie, guitare), à tout moment sauf quand je m’entraîne. Dès mon plus jeune âge, mes parents me faisaient écouter des musiques comme Led Zeppelin, Otis Redding… La musique motive, régie notre humeur. C’est tout simplement ma deuxième passion après le sport.

La musique, vous l’écoutez sur votre MP3, une chaîne hi-fi ou plutôt en voiture ?

Où que je sois sauf quand je cours. Dans la voiture forcement dès que je l’utilise. Quand je suis à la maison, sur mon ordinateur mais aussi sur le tourne-disque pour pouvoir écouter les vieux vinyles qu’écoutaient mes parents quand ils étaient plus jeunes. Quand je suis au boulot, le premier outil que je sors en arrivant sur le chantier, c’est la radio que j’installe au sommet du toit !

Un style musical de prédilection ? 

On dit que nos styles musicaux changent en grandissant. Depuis l’âge de huit ans au moins, ma grande sœur m’a initié au Punk Rock ! Et c’est encore bien ce que j’écoute en majorité avec NOFX, Rancid, Pennywise, Transplants… Des fois je me demande si quand je serais beaucoup plus âgé j’y écouterais encore, certainement !

Le tube pour emballer selon vous ?

Sans hésiter « Only you » d’Elvis Presley mais ce serait trop facile !

Le morceau que vous écoutez lors d’un coup de blues ?

« Father and son » de Cat Stevens, « What a wonderful world » de Louis Armstrong et «Redemption Song » reprise par Joe Strummer.

Et celui qui vous fout le cafard ?

« Festival » de Sigur Ros, « This is the end » de The Doors et « Stand by Me» de Playing for change.

Le titre pour danser sans retenue ?

« Jailhouse Rock » d’Elvis Presley

Avez-vous un play-list été et un play-list hiver ?

Pas forcement, j’écoute selon mon envie, je n’ai pas de « play-list » mais plutôt une liste d’artistes favoris de styles différents qui tournent chacun leur tour.

Avec quels titres ?

C’est varié… pour citer quelques artistes que j’écoute le plus souvent : NOFX, Rancid, AC-DC, Elvis Presley, Led Zeppelin, The Doors, Cat Stevens, Ray Charles, Mettalica, Joe Cocker, Toots and the Maytals…

La chanson qui vous transcende lors d’un entraînement difficile ?

Je n’écoute jamais de musique quand je m’entraîne sinon je me laisse emporter et je perds tous mes repères, j’ai besoin d’entendre mon souffle et mes pas sur le sol. Ce serait donc avant pour me motiver et là oui : « Back in Black » d’ACDC ou « Stickin in my eye » de NOFX.

Le lieu rêvé pour écouter de la bonne musique ?

Du sommet du Buet à un live n’importe où tant que la musique est bonne justement.

Jouez-vous d’un instrument ?

De la batterie depuis une douzaines d’années et un peu de guitare. J’ai aussi fait toutes mes classes de solfège quand j’étais plus jeune, je ne le regrette pas, cela permet d’avoir l’oreille musicale et une écoute plus profonde.

Si vous deviez chanter en duo, ce serait avec quel artiste ?

Avec Bon Scott, le premier chanteur d’AC-DC.

Le dernier concert auquel vous avez assisté.

Jack My Friend, un bon groupe de Rock-Métal montant à Chamonix.

Un festival à conseiller ?

Plutôt la fête de la musique dans la vieille ville d’Annecy.

Photo : Damien Rosso –

Eté musical

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.