Samse : coup d’envoi à Prémanon

SKI DE FOND – Le circuit Samse est de retour, dès vendredi, sur le stade des Tuffes, à Prémanon. Hormis ceux qui courent en coupe du monde, tout le monde sera présent. Rappel des enjeux et des nouveautés de l’hiver.

 

 

C’est le 1er décembre prochain que débuteront les compétitions nationales de ski de fond. Traditionnellement, Prémanon et Bessans se disputent l’ouverture du circuit. Cette année, comme l’an passé, c’est sur le stade des Tuffes que les athlètes lanceront leur saison sportive. Depuis les catégories jeunes jusqu’à seniors, le spectacle sera garanti car la plupart des compétiteurs espèreront déjà, suite à ce week-end, accéder peut-être, au circuit européen de l’OPA Cup ou à celui de la coupe du monde pour quelques-uns d’entre eux.

En effet, les premières courses de la saison sont, depuis quelques années, une sorte de plateforme de lancement. Au programme trois jours de compétitions homologuées FIS avec deux distances et un sprint.

Vincent Vittoz, coach des U23, précise à Nordic Magazine que « tous les membres de l’équipe de France hormis ceux sélectionnés sur la coupe du monde de Lillehammer seront présents. Les compteurs seront remis à zéro ; tout le monde devra faire ses preuves car, pour les membres de l’équipe comme pour les autres membres des collectifs régionaux, l’objectif de l’ouverture sera de se sélectionner pour les premières courses internationales et notamment l’OPA de Prémanon qui se déroulera le week-end suivant.»

Jérémy Royer

 « Il faudra déjà être en forme, car ce premier week-end de compétitions est pour moi un des plus importants de la saison. » précise Jérémy Royer, vainqueur du classement général U18 l’an passé.

 

« La confiance a été un élément clé de ma saison et j’ai réussi à l’obtenir dès le premier week-end. »

 

Claire Breton, entraîneur du groupe d’observation FFS femmes, rajoute : « Une saison de ski possède des passages clés. Les évènements majeurs à l’international se situent souvent entre mi-janvier et fin février. Les week-ends permettant de faire partie de la sélection se situent donc tous en amont, entre le premier week-end aux Tuffes et les courses de début janvier. Un mauvais départ de la saison à Prémanon ne sera pas rédhibitoire, mais il ira de soit qu’il faille réussir ce premier week-end afin de faire partie des athlètes qui partiront sur le début des étapes du circuit international. C’est aussi l’occasion de faire le plein de confiance en validant sept longs mois de préparation. » Elle conclut : « Coachs et athlètes sont toujours excités et impatients la veille de la première course, mais chacun doit aborder chaque départ en compétition avec humilité et avec une seule envie en tête : la gagne. »

 

Enjeu des sélections, changement de catégories

Chaque année, certains athlètes se mettent en évidence sur les premières courses, ce qui leur permet de grimper les échelons durant la saison, jusqu’à rentrer dans les équipes de France pour les meilleurs d’entre eux. Ce fut le cas, la saison dernière, du Savoyard Arnaud Chautemps, sélectionné dès la première OPA Cup junior et qui est maintenant membre de l’équipe de France U23. A Nordic Magazine, il confie : « C’était ma dernière année chez les juniors et donc ma dernière occasion de faire partie du “convoi” pour les championnats du monde junior. En cas de bons résultats au premier SAMSE, je pouvais me sélectionner pour l’OPA Cup. J’avais tout à prouver, j’ai saisi ma chance en abordant le week-end ultra motivé. Sur le fil, j’ai décroché mon ticket pour la première OPA et, à partir de là, les choses se sont enchaînées dans le bon sens pour moi : premier podium sur le circuit européen, sélection aux Mondiaux juniors, sélection en équipe de France U23. La confiance a été un élément clé de ma saison et j’ai réussi à l’obtenir dès le premier week-end. »

 

« Je veux faire les choses les unes après les autres sans griller les étapes. »

 

Une certaine tension sera donc présente chez les athlètes à Prémanon, une tension non seulement due aux enjeux des sélections mais aussi, pour certains, au changement de catégorie. En effet, les jeunes 1re année découvriront un nouveau circuit beaucoup plus relevé et les juniors 2 de la dernière saison rentreront ce 1er décembre dans la cour des grands, dans la catégorie des seniors où il est si difficile de faire sa place.

Gaspard Rousset.

Lors des derniers championnats de France à Bessans, Gaspard Rousset, vainqueur impressionnant du général cadet, a réalisé un superbe podium dans une course mêlant les meilleurs U16 aux U18. Très lucide, le Savoyard de La Féclaz, arrive à gérer cette pression : « Je vais aborder la saison sans stress. Je veux faire les choses les unes après les autres sans griller les étapes : le haut niveau est encore loin. J’appréhende tout de même un peu mon passage en U18, 1ère année, car je me retrouve dans une année charnière toujours difficile à gérer. Je sais qu’il y a des sélections mais pour moi participer à une OPA serait la cerise sur le gâteau, un gros bonus. Je veux me faire plaisir avec l’idée en tête que je n’ai rien à perdre. J’ai à cœur de réussir un bon premier week-end aux Tuffes de façon à pouvoir me jauger par rapport à la concurrence. »

 

 

Les nouveautés de l’hiver

  • Le circuit national offrira cette année quelques nouveautés avec, fin décembre, le Vercors Nordic Tour qui fait son retour au calendrier. Le spectacle sera garanti avec un mini-tour sur trois jours type coupe du monde de Lahti : un sprint CL à Villard, une mass start CL à Autrans et une poursuite L à Méaudre.
  • En janvier, la petite station de Naves en Savoie tentera de relever le défi en accueillant la troisième étape et les championnats de France de sprint pour les U18 et U20.
  • En février, le circuit SAMSE fera étape dans la station de Cormaranche (La Praille) et fera son retour à Megève qui n’avait pas accueilli de courses de ce type depuis 2011.
  • La finale du circuit SAMSE se disputera à la Féclaz, à l’occasion de la Savoyarde, le 11 mars prochain avec au programme des courses de longue distance. C’est sur 21km ou 42km suivant les catégories que s’élanceront les athlètes.
  • La Clusaz accueillera sur le plateau des Confins, le 24 mars les championnats de France de l’individuel classique avec la présence des membres de l’équipe de France. Le lendemain, dimanche 25 mars, la fête sera au rendez-vous avec le tant attendu championnat de France des clubs, courses à suspens avec les écuries françaises de chaque massif. Le club des sports de la Féclaz aura fort à faire pour conserver son titre face aux gros clients du Grand-Bornand et aux locaux de la Clusaz.
  • La fin de saison promet d’être festive à nouveau avec les finales des championnats de France à Prémanon. Les meilleurs athlètes français seront là pour tenter de s’adjuger les titres sur la mass-start classique et aider leur comité à remporter les relais tant convoités.
  • Comme l’an passé, l’étoile des Saisies clôturera la saison en attribuant les titres de champions de France de longue distance ( 21 et 42km skating).

 

Juliette Ducordeau.

Du côté du circuit U16, cette année, le calendrier proposera quatre étapes contre trois habituellement. Un premier week-end sur le Vercors réunira le fond et le biathlon avec une course dans chacune des disciplines. Morbier organisera la 2e étape. Les Glières proposeront un parcours du type JOJ à Lillehammer avec des parcours techniques très variés. Juliette Ducordeau qui avait participé à ces compétitions olympiques, témoigne : « Ce type de parcours nécessite une véritable adaptation au terrain et un très bon niveau technique. Il m’a fallu plusieurs tours d’entraînements pour m’habituer. Pour les athlètes, c’est très ludique et ça pousse à faire des choses que l’on a pas du tout l’habitude de travailler pour une course. Pour le public, c’est du grand spectacle. Ça a été une superbe expérience hormis les poules de 10 où il était très compliqué de se qualifier. ».
La finale aura lieu à Font Romeu, dans les Pyrénées, la station des Fourcade et Bègue.

 

Le programme du week-end

Télécharger (PDF, 221KB)

 

La start-liste de vendredi

Télécharger (PDF, 50KB)

 

Photos : Nordic Magazine, FFS


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.