Samuel Guy : « aux Tuffes, il y a une qualification en jeu »

Week-end chargé dans les airs pour un Jura qui accueille, ce week-end, deux compétitions de saut spécial : c’est le samedi 18 août prochain qu’aura lieu le 22e Prix d’été de saut à ski, sur le tremplin plastifié HS 60 du stade de saut de la Côte Feuillée à Chaux-Neuve.

Le lendemain, aux Tuffes, à Prémanon, se tiendra le traditionnel Challenge Loulou Romand comptant pour le classement national des Grands Prix d’été.

Samuel Guy sera présent aux deux concours. Entretien avec le jeune homme qui a intégré, avec Geoffrey Lafarge, le groupe A de l’équipe de France de combiné nordique. L’occasion pour lui de revenir sur sa préparation estivale et de nous dire quels sont ses objectifs des prochains jours.

 

289965 10151009898129131 96679701 o

Samuel, quel est votre sentiment avant deux journées de saut et combiné en terre jurassienne ?

Je finalise ma préparation pour les grands Prix d’été, j’ai hâte de sauter à Chaux-Neuve devant un public que j’apprécie et c’est toujours un plaisir d’assurer le spectacle sur le tremplin qui a formé une grande partie de ma jeunesse. Prémanon servira de dernière sélection pour les 10 jours de compétitions internationales qui suivront, ce sera un bon test.

Vous êtes-vous fixé un objectif pour ce week-end ?

A Chaux-Neuve l’objectif sera de se faire plaisir et de profiter des personnes qui seront présentes sur le site pour se ressourcer avant de partir. A Prémanon, ce sera différent, il y a une sélection en jeu et j”y serai pour réaliser une performance.

Comment se déroule votre préparation estivale ?

La préparation estivale se déroule bien : pas de blessure, les sensations sont bonnes au tremplin et le travail foncier porte ses fruits

Vous avez aussi multiplié les participations à des trails et autres courses ? Est-ce important de déchausser les skis et d’affronter d’autres athlètes dans d’autres disciplines ?

C’est exact, ces efforts se rapprochent de ceux que l’on peut trouver en ski de fond, j’ai intégré les trails (courtes distances) et les 10 km route à ma préparation estivale depuis quelques années. Cela me permet également de travailler la caisse d’une part et de côtoyer un milieu autre que le ski, d’échanger et de partager avec les coureurs de course à pied.

Le vélo a aussi participé à votre préparation.

Le vélo a toujours fait parti de ma préparation printanière. Cette année, il a été intégré dans notre programme d’entraînement, ce qui n’était pas le cas avant. C’est tant mieux car j’adore ça !

Vous avez regardé le Jeux de Londres à la télévision. Quel a été selon vous le moment le plus fort ?

 Oui comme beaucoup de monde j’ai passé pas mal de temps devant la télévision pour regarder les Jeux. Il y a eut plusieurs moments forts comme les démonstrations d’Usain Bolt, Mickael Phelps, Teddy Riner ou des Experts mais les performances qui m’ont le plus marquées sont celles de Tony Estanguet en kayak, Lucie Décosse en judo et Renaud Lavellenie à la perche. Si je dois choisir Le moment le plus fort entre ces trois athlètes, je dirais la victoire de Lavillenie au saut à la perche !

Photo : Facebook


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade