Samuel Guy en équipe A : « C’est une grande satisfaction »

La Fédération française de ski vient de publier la liste des athlètes qualifiés en équipes de France. Pour le Jura, on notera l’arrivée de Célia Aymonier pour les premières coupes du monde. Chez les jeunes-juniors, on retrouve Juliette Lazzarotto et Quentin Fillon-Maillet. Théo Hannon intègre l’équipe coupe continentale. Ronan Lamy Chappuis entre dans le groupe Coupe du monde.

Tandis que Cyril Miranda part s’entraîner en Italie (selon nos confrères de Skinordique.net), Samuel Guy arrive en équipe de France A en combiné nordique.

En excluvisité pour Nordic Magazine, il dit sa « satisfaction ». Entretien.


 

Vous intégrez l’équipe de France A de combiné nordique. Quelle a été votre réaction en apprenant la nouvelle ?

J’intègre effectivement l’équipe de France A, mais je reste membre de l’équipe B. C’est une grande satisfaction d’intégrer l’élite, cela prouve que j’évolue, et de ce fait, je vais pouvoir m’entraîner dans des conditions encore meilleures que les années précédentes.

 

Cela signifie-t-il que votre emploi du temps des prochains mois est chamboulé ?
Le calendrier estival ne m’a pas encore été transmis, mais je pense que l’été sera bien condensé.

 

Vous allez travailler avec Jason Lamy Chappuis ou encore Sébastien Lacroix et François Baud que vous connaissez bien. Que vous ont-ils dit ?

Je n’ai pas parlé de cela avec les autres athlètes car la nouvelle est toute fraîche. Je pense que pour certains, ils sont contents que la « jeunesse » arrive, pour d’autres, ils éprouvent certainement un peu de crainte aussi.

 

Revenons sur la saison hivernale. Quels ont été les points forts qui ont convaincu la FFS de miser sur vous ?

J’ai fait une saison quasiment pleine, avec très peu de mauvais résultats ; j’ai rebondi lorsque cela n’allait plus et je termine ma saison d’une belle manière. Je pense que c’est la régularité, et les sursauts d’orgueils qui ont fait la différence.

 

Tout le monde sait que vous êtes le fils de Fabrice. Intégrer cette équipe A où il a brillé, cela a-t-il une signification particulière pour vous ?

Non, j’ai la même sensation que n’importe quel athlète qui atteint cette marche.

 

Cette nouvelle intervient au moment même où vous avez intégré la distillerie Pernot. Diriez-vous que les choses se mettent en place dans votre vie et que vous allez pouvoir évoluer plus sereinement sur le plan sportif ?

C’est certain : intégrer et découvrir le monde du travail d’une manière adaptée avec ma carrière sportive me procure un meilleur équilibre, surtout financier !  Et je m’aperçois que le monde du travail n’est pas si éloigné de celui du sport de haut niveau.

 

Finalement, que vous manque-t-il aujourd’hui ?

Je me suis débarrassé de certains éléments qui m’ont été préjudiciables cet hiver. Je viens de passer plusieurs minutes à me demander ce qu’il me manquait aujourd’hui, pour continuer à progresser et évoluer : je ne vois aucun manque.

 

Photo : guy-samuel.fr


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade