Sandrine Bailly : « Darya est LA grande dame de ces Jeux »

11e d’une mass-start dominée d’une main de maître par la triple championne olympique Darya Domracheva, Anaïs Bescond a vu s’envoler son dernier espoir de médaille olympique individuelle avant les relais mixte et dames prévus mercredi et vendredi. Avec deux top 5 et cette 11e place sur la course la plus difficile de ses premiers Jeux olympiques, la Jurassienne est passée à deux doigts d’une médaille pourtant méritée au vu des courses solides qu’elle a signées. Voici l’analyse de Sandrine Bailly :

 

Anaïs Bescond manque sa dernière chance individuelle

C’est souvent comme ça : il y avait beaucoup d’attente sur elle car elle tournait autour de la médaille. Plus on avance dans les Jeux, plus cette attente de résultats est difficile à gérer. Elle craque sur un seul tir avec trois fautes, ça la sort de la course. Après, il faut voir les choses positives : elle assure bien les tirs couchés. Quant au debout, c’est plutôt un sur deux : de quoi espérer de belles choses sur un prochain sprint. Sur la piste, elle avait l’air bien et elle s’est battue jusqu’au bout pour rentrer dans les 10. Il ne faut pas oublier que nous avons un beau podium devant… et 27 déçues derrière !

Darya Domracheva, triple championne olympique !

Darya Domracheva, triple championne olympique !

 

Darya Domracheva, tsarine de Sochi

Elle était intouchable aujourd’hui encore même si elle a été fébrile au dernier tir ; elle a cogité, mis un coup d’épaule dû au stress sûrement. C’est la pire configuration pour elle : jouer la troisième médaille d’or olympique sur un tir pareil, avec 20 secondes d’avance… Elle a réussi ce fabuleux challenge et cette réussite va la faire progresser énormément. Autrement dit, elle sera de plus en plus dangereuse après avoir engrangé autant de confiance. Si on regarde sa saison, elle a galèré sur décembre, janvier c’était mieux : elle a construit sereinement sa saison. Cet état de grâce, par définition, va finir par s’estomper un peu. Elle n’est pas à l’abri de la fatigue. Elle est clairement la grande dame de ces Jeux toutes disciplines confondues ! Ce triple succès peut donner des idées à Martin Fourcade : ils ont le même profil de bon fondeur. Martin est tout à fait capable de le faire. Ça va peut-être bien le booster !

 

Quid de l’impact des reports de la mass-start hommes ?

Les biathlètes ont eu le temps de se reposer cet après-midi. La nuit de sommeil va les aider à récupérer. Pour certains, ce report peut casser le rythme des compétitions. Le corps se déshabitue vite des intensités. La récupération sera faite, mais il va falloir se remettre dans l’allure course très vite, qui plus est sur une mass-start.

Sur la course, ils sont plein à pouvoir claquer un podium : les Norvégiens seront au rendez-vous puisqu’on dirait qu’ils ont retrouvé la glisse. Les Russes, les Autrichiens seront redoutables. La piste sera difficile à skier. Demain, Martin peut très bien finir 5e comme décrocher sa troisième médaille d’or des Jeux olympiques. La différence est tellement minime entre la gagne et un top 5 : les autres biathlètes ne lui feront pas de cadeau. Svendsen est pour l’instant passé à côté, comme quoi rien n’est écrit dans le biathlon : j’ai l’impression qu’il a mal géré sa préparation mais il est revanchard donc à surveiller…

 

Sochi_Biathlon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.