Sandrine Bailly : mon analyse avant l’individuel d’Ostersund

Ce qu’il faut retenir du relais mixte, ce à quoi il faut s’attendre pour les individuels d’Ostersund ou encore ses favoris pour la coupe du monde, notre consultante Sandrine Bailly nous fait part de son analyse.

 

Une victoire du relais mixte qui rassure tout le staff

C’est toujours bien de démarrer par une victoire. Ça reste une course pour se mettre en jambes pour les athlètes et pour le staff de savoir si la glisse est correcte, si le travail des structures a été bon. Quand un relais gagne, individuellement, chaque athlète a quelque chose à en retirer. Chacun tirera ses propres conclusions mais c’est plutôt rassurant. On aura une vision plus précise de l’état de forme de chacunsur l’individuel.

Cette course a réservé un beau suspens avec les Norvégiens qui, comme souvent, ont réussi à remonter un mauvais départ des filles. C’est une bonne leçon de biathlon mais je n’ai toujours pas compris que les Norvégiens Svendsen, Bjoerndalen ou Boe ne participent pas à ce relais mixte. En début de saison, c’est toujours intéressant de s’aligner sur une course, surtout courte comme celle-ci, et de prendre des marques avant l’individuel.

Les relayeurs français sur la plus haute marche ce dimanche.

Les relayeurs français sur la plus haute marche ce dimanche.

 

Martin Fourcade déjà en forme

Il avait une revanche à prendre sur cette course (l’an passé, il était passé à côté de son dernier tour, privant la France d’une victoire presque promise, NDLR) et de montrer qu’il était là dès le début de saison. Les soucis qu’il a eus sont derrière lui. Maintenant, c’est une course courte de 7,5 km. Là, on ne l’a pas vu accélérer sur la piste, poser un sac dans la bosse raide comme on pouvait l’imaginer. A voir comment il tiendra sur la longueur d’un 20 km. La motivation et l’envie sont là c’est certain et c’est de bon augure.

 

A quoi s’attendre pour l’individuel d’Ostersund

Le pas de tir peut être très piégeux. Il n’est pas évident notamment au debout, tout dépendra du vent surtout. La piste a l’air plutôt glissante même si le 20 km est exigeant tout comme pour les dames sur le 15 km. La piste a été durcie sur la dernière boucle. On passe de la nuit en bas du site à la lumière violente sur le stade, il faut beaucoup de mental sur cette piste et veiller à ne pas tomber dans un faux rythme. Par habitude, cet individuel réserve souvent des surprises sur le podium. On verra ça mercredi.

"L'individuel d'Ostersund réserve souvent des surprises", estime Sandrine Bailly.

“L’individuel d’Ostersund réserve souvent des surprises”, estime Sandrine Bailly.

Darya Domracheva solide

Elle était super bien physiquement, gestuellement… Elle est fraîche, motivée et en forme et s’est bougée pour l’équipe tout en faisant une bonne intensité. Elle a été énorme en ski. Kaisa Makaraïnen était bien aussi. On note déjà des écarts assez importants chez les dames en temps de ski. En l’absence de Tora Berger qui était toujours sur le devant de la scène, et d’Andréa Henkel, deux places du top 10 sont libérées… mais déjà de nouvelles biathlètes arrivent au plus haut-niveau.

Les Italiennes par exemple avec Wierer qui a perdu du poids et Oberhofer. La Norvégienne Tiril Echkoff sera costaud mais se retrouve en position de leader de l’équipe ; à voir comment elle gérera ce statut. J’ai cru comprendre que cette pression lui pesait un peu.

 

Et chez les hommes ?

C’est difficile de se prononcer sans avoir vu tous les hommes courir. On aura toujours un ou deux Autrichiens pour claquer un truc, les Norvégiens seront là, notamment les frères Boe, Emil Svendsen semble avoir pris du recul… Martin Fourcade saura se remobiliser après son été difficile. Il va ajuster ses objectifs au fur et à mesure de la saison. De ce qu’il a montré, il va vite se retrouver à la bagarre pour le classement général. Son objectif intermédiaire sera de retrouver son meilleur niveau en ski après avoir été dans le doute. C’est peut-être ce qui pouvait lui arriver le mieux : c’est un signal qu’il devait entendre et respecter. Ce n’était peut-être la bonne année pour tenter les deux disciplines entre biathlon et ski de fond.

La saison promet d’être passionnante en tout cas jusqu’au bout puisque les mondiaux se dérouleront en mars à Kontiolathi.

 

Le programme d’Ostersund :

programme Ostersund

 

Photo : Sandrine Bailly –

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.