Sandrine Bailly rend hommage à Emmanuelle Claret

83c5f

 

« Adieu ma belle. J’étais jeune et je débutais ma carrière, tu terminais la tienne, et de ces quelques moments partagés en stage, tu m’as donné un bel exemple à suivre, toi la besogneuse, la rieuse, la gentille et la combative. Tu m’as montré qu’on pouvait réussir dans la douceur et je t’en remercie. Aujourd’hui toutes mes pensées vont vers tes proches. » L’ancienne biathlète Sandrine Bailly vient de rendre hommage à Emmanuelle Claret, qui a succombé à une leucémie samedi au CHU de Besançon. Frappée par la maladie début avril, elle avait 44 ans. Elle est mère de deux enfants.

Dimanche, la ministre des Sports Valérie Fourneyron, a également salué la mémoire de la sportive de haut niveau : « C’est avec une grande tristesse, mêlée d’un profond sentiment d’injustice, que j’apprends le décès subit et prématuré d’Emmanuelle Claret. A sa famille, à ses deux enfants, à tous ceux qui se sont mobilisés pour trouver, hélas sans succès, un donneur de moelle compatible, à ses fans et ses amis, à tous ceux qui ont connu et aimé Emmanuelle Claret, je tiens à adresser mes plus sincères condoléances et l’expression de mon soutien dans ce drame. »

Le 20 mai, au stade Paul-Robbe de Pontarlier, la journée de sensibilisation au don de moelle osseuse qui avait été initiée en soutien, est maintenue. Un match de foot opposera les amis d’Emmanuelle Claret au XV de Pontarlier rugby sous l’égide des associations 11 pour Cent présidée par la Prince Albert de Monaco, et la Sapaudia présidé par le le double médaillé olympique de combiné nordique Sylvain Guillaume. Emmanuelle Claret avait d’ailleurs participé à la Transjurassienne avec un maillot aux couleurs de La Sapaudia.

Fabrice Guy, Florence Baverel, Luc Alphand, Jean-Luc Cretier, Vincent Defrasne et d’autres personnalités du ski régional seront présents. 

Ce matin, un hommage a déjà été rendu à Emmanuelle Claret en l’église Saint-Pierre à Pontarlier. L’ex-championne sera inhumée ce mercredi dans les Hautes-Alpes à Chaillol (05) d’où elle était originaire. 

Plus d’infos : www.dondemoelleosseuse.fr

 

Une grande biathlète

Née à Gap en 1968, Emmanuelle Claret intègre en 1989 l’équipe de France de … ski de fond, avant de diriger ses spatules vers le pas de tir et d’opter pour le biathlon courant 1993. Bien lui en prend puisqu’elle y connait un succès rapide et durable.

Olympienne dès 1994 à Lillehammer, Emmanuelle connait cette même année sa première médaille aux Championnats du monde (le bronze par équipes avec Nathalie Beausire, Corinne Niogret et Véronique Claudel) et sa première victoire en Coupe du monde, à Rupholding (Allemagne), à l’occasion de sa cinquième course sur le circuit !

C’est également dans cette station bavaroise que la tricolore succède en 1996 à sa coéquipière Corinne Niogret en devant championne du monde du 15 km. Lors de ces Mondiaux, Emmanuelle empoche par ailleurs l’argent du relais 4×7,5km et le bronze par équipe. Régulière, la tricolore termine la saison en tête de la Coupe du monde et, là encore, prend la suite d’une autre Bleue, Anne Briand.

Douanière au sein de la BSE Pontarlier, Emmanuelle participe aux Jeux Olympiques de Nagano en 1998, puis encadre la délégation française de ski nordique aux Jeux paralympiques de Salt Lake City (2002).

Membre d’un quatuor gagnant, avec Anne Briand, Corinne Niogret et Florence Baverel, Emmanuelle a finalement remporté cinq médailles mondiales (les trois de 1996 plus deux autres médailles de bronze par équipes en 1994, 1995), la coupe du monde 1995-1996 et trois victoires lors de manches de coupe du monde.


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade